Péripétie supplémentaire dans le conflit entre les États-Unis et Huawei : le système de licences qui devait permettre aux firmes américaines de travailler avec le géant chinois a été suspendu.

C’est un énième revirement dans la querelle entre Donald Trump et Huawei. On pensait l’affaire en train de s’apaiser, les entreprises américaines devant bientôt être autorisées à travailler de nouveau avec le constructeur chinois. Mais tout s’est effondré vendredi dans une conférence de presse, quand l’occupant de la Maison Blanche a déclaré que ces autorisations ne seront pas octroyées pour le moment.

Le mois dernier, un système de licences avait été annoncé pour donner aux firmes américaines qui le demandent la permission, au cas par cas, d’entretenir des liens avec Huawei. La procédure devait prendre deux à quatre semaines, et les premières licences ne devaient ainsi pas tarder à être offertes.

Pas de business avec Huawei

« Nous n’allons pas faire du business avec Huawei, a déclaré le Donald Trump. Ça ne veut pas dire qu’on ne s’accordera pas sur quelque chose si et quand nous ferons un accord commercial, mais on ne va pas faire de business avec Huawei ». Bien que cela n’ait pas été explicité, il est probable que la mesure de Washington réponde à la décision de Pékin, la semaine dernière, de cesser l’importation de denrées agricoles américaines.

D’après le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross, une cinquantaine de requêtes avaient été soumises par des entreprises américaines pour l’obtention d’une licence. La décision les concernant est pour le moment « en attente », sans plus de précision.