Huawei : MediaTek demande aux États-Unis de l’autoriser à vendre ses puces 5G

 

MediaTek aimerait bien voler au secours de Huawei (et lui vendre beaucoup de puces), mais il faut d'abord obtenir l'accord du gouvernement américain.

Un SoC Dimensity compatible 5G

Un SoC Dimensity compatible 5G // Source : MediaTek

Huawei a de nouveaux problèmes. Le fondeur TSMC ne peut plus travailler avec le géant chinois et produire les puces Kirin de ses smartphones, pourtant son deuxième client après Apple. Les livraisons s’arrêteront à partir du 15 septembre prochain, début de l’entrée en vigueur du nouvel embargo américain. Pour continuer de sortir des smartphones Huawei ou Honor, le fabricant doit donc trouver une alternative et se diriger vers des fabricants de SoC. Qualcomm avait été pressenti un temps pour fournir des Snapdragon sur les futurs Huawei Mate 50 ou P50, mais c’est MediaTek qui se porte aujourd’hui en candidat officiel.

Un marché très juteux

Avec la place de Huawei sur le marché mondial des smartphones, c’est forcément un dossier potentiellement très juteux pour Qualcomm ou MediaTek. En juillet, le cabinet Canalys révélait que Huawei était parvenu à écouler 55,8 millions de smartphones, malgré ses problèmes et l’impossibilité d’accéder au Google Play Store.

Ce dernier a officiellement déclaré à l’agence Reuters qu’il avait fait la demande au gouvernement américain pour commercer avec Huawei dès le 15 septembre.

MediaTek réitère son respect des ordres et des règles applicables au commerce mondial, et a déjà demandé une autorisation américaine conformément aux règles.

Difficile de savoir si l’administration Trump donnera son accord, si son objectif est réellement de mettre à genoux Huawei. L’arrivée de SoC MediaTek sur l’intégralité du catalogue Huawei et Honor pourrait en tout cas apporter une concurrence saine à Qualcomm, devenu hégémonique sur le marché mobile au fil des années. Si MediaTek pouvait encore accuser un certain retard ces dernières années, les dernières générations de ses puces sont à la fois performantes et apportent un bon niveau de technologie. Le Redmi Note 8 Pro était par exemple l’un des meilleurs smartphones de 2019 grâce à son SoC MediaTek Helio G90T.

Une chose est sûre, si MediaTek obtient cette autorisation, Huawei sera immédiatement soulagée d’un immense poids.

Les derniers articles