Le moteur Huawei Petal Search s’enrichit pour concurrencer Google

 

Initialement conçu pour rechercher des fichiers d'installation APK, le service Petal Search développé par Huawei se transforme peu à peu en véritable moteur de recherche générique.

Quitte à être privé de travailler avec Google, autant mettre les bouchées doubles sur le développement de services concurrents. C’est en tout cas la réflexion que semble actuellement mener le géant chinois qui subit les conséquences d’un embargo mis en place par l’administration de Donald Trump.

On le sait, Huawei planche depuis quelque temps déjà sur un système d’exploitation alternatif à Android baptisé HarmonyOS et qui devrait être installé par défaut sur ses prochains terminaux mobiles. Toutefois, en parallèle, il semblerait que le constructeur ait également l’intention de se positionner sur le marché de la recherche en ligne.

Petal Search devient un moteur générique

Avec Petal Search, Huawei a conçu un jeu d’algorithmes capables de crawler le web à la recherche de fichiers APK. Quatre mois plus tard, la société n’entend pas en rester là et le constructeur a annoncé, selon AndroidAuthority, l’arrivée de plusieurs partenaires à l’occasion de la conférence Huawei Developer. Grâce à l’intégration des interfaces de programmation de services complémentaires, Petal Search s’enrichira de nouvelles catégories de recherche : actualités, shopping, commerces locaux et voyages.

Huawei Petal Search

Huawei Petal Search // Source : Android Authority

Huawei promet que ces différents partenaires — qui sont amenés à se multiplier à travers le globe — permettront à Petal Search de retourner des résultats pertinents, quelle que soit la position géographique de l’utilisateur. Notons au passage qu’en Espagne et en Turquie, Huawei a déjà activé son propre algorithme de recherche pour concurrencer les ténors du marché tels que Google ou Bing. Dans d’autres pays en revanche, Huawei repose sur des moteurs de recherche partenaires. Ces derniers ne sont pas cités, mais on imagine par exemple que Huawei s’est rapproché de Baidu en Chine ou de Yandex en Russie.

Pour Huawei, évincé de l’écosystème standard d’Android, l’enjeu est alors de retrouver rapidement une autonomie en multipliant les services tout en limitant les points de frustration pour ses utilisateurs ne pouvant pas disposer des services Google Play par défaut.

Aucune date de disponibilité n’a été annoncée dans le reste du monde, mais Huawei précise que ces résultats seront également intégrés au sein de son assistant virtuel Celia par la suite.

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00