Intel inonderait bientôt le marché de sa gravure en 7 nm pour plus de puissance

Meteor Lake en approche

 

Intel s'apprêterait à lancer la production en masse de puces gravées selon son nouveau node « Intel 4 », évoqué depuis un peu plus d'un an. Ce nouveau procédé se limite par contre à une gravure en 7 nm... et non en 4 nm comme son nom pourrait l'induire.

Intel Core puce SoC processeur
Intel va très prochainement commencer à exploiter à grande échelle son nouveau procédé de gravure « Intel 4 » basé sur du 7 nm // Source : Intel

Intel sait comment exploiter ses procédés de gravure jusqu’à la moelle, mais il sait aussi passer à la vitesse supérieure le moment venu. Après avoir capitalisé des années sur le procédé 14 nm (affiné à de très nombreuses reprises) puis sur la gravure en 10 nm (utilisée depuis 2019), la marque s’apprêterait désormais à passer à la suite avec son node « Intel 4 ». Basé sur une finesse de gravure en 7 nm (et non en 4 nm), ce dernier devrait bientôt être exploité à grande échelle.

Selon les informations de DigiTimes, cité par WCCFTech, Intel se préparerait en effet à lancer la production en masse de processeurs gravés selon ce nouveau procédé au nom relativement trompeur. Récemment, à l’occasion de IEEE VLSI Symposium, Intel avait d’ailleurs promis qu’il passerait bientôt à la « production d’un node de taille réduite » pour impacter le marché de manière significative. Visiblement, on s’en approche, le second semestre 2022 étant à présent évoqué par DigiTimes.

Plus de performances à consommation égale

D’après Intel, le passage à cette nouvelle finesse permettra environ 20% de performances en plus à consommation égale, et jusqu’à 40% de performances en plus à fréquence égale. L’usage de lithographie extrême ultraviolet, une première pour Intel, permettrait en effet à la firme de doubler purement et simplement la densité de transistors sur ses futures puces.

Toujours selon DigiTimes, Intel ne perdrait pas de temps et enchaînerait rapidement avec l’introduction de son node « Intel 3 » dès le second semestre 2023. Ce dernier offrirait pour sa part 18% de performances en plus par rapport à l’« Intel 4 » attendu dans les prochains mois.

Notons enfin qu’Intel utilisera dans un premier temps son procédé « Intel 4 » pour ses processeurs Core de 14e génération « Meteor Lake ». Vouée au grand public, cette gamme sera la première chez Intel à exploiter à grande échelle des chiplets, mais aussi la technologie à empilement 3D « Foveros ». En attendant de pouvoir en profiter, la firme nous fera patienter avec sa future gamme « Raptor Lake » : une évolution moins ambitieuse des actuelles puces « Alder Lake ».


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles