Vous trouviez les composants chers ? Intel réfléchirait à une forte hausse

L'inflation n'a pas fini de nous embêter...

 

Une nette hausse des prix serait à prévoir chez Intel. On apprend que le groupe aurait informé ses clients d'une augmentation des tarifs à venir sur la plupart de ses processeurs, mais aussi sur d'autres composants comme les contrôleurs.

intel-core-i9-cpu-gaming-16×9
Processeurs Intel Tiger Lake de bureau, pour illustration // Source : Intel

Vous pensiez que le pire était derrière nous en termes de flambée des prix sur les composants informatiques ? Intel aurait dans l’idée de vous prouver le contraire. D’après Nikkei Asia, le géant américain s’apprêterait à revoir nettement à la hausse le prix de la plupart de ses processeurs mais aussi de certains contrôleurs (pour le Wi-Fi et la connectivité, notamment).

Cette révision tarifaire, pressentie cet automne, aurait pour but de compenser la hausse des coûts de production d’Intel, mais aussi la hausse des prix sur les matériaux et substances employés par le groupe pour fabriquer ses puces. Comme le souligne WCCFTech, cette hausse des tarifs serait aussi la résultante de l’inflation galopante observée depuis quelques mois.

Entre 10 et 20% de hausse sur certains produits Intel ?

« Les pourcentages d’augmentation n’ont pas été finalisés et pourraient être différents selon les types de puces, mais ils devraient aller d’une augmentation minimale à un chiffre à plus de 10 % et 20 % dans certains cas », rapporte Nikkei. « La décision d’Intel intervient dans un contexte de poussée inflationniste aux États-Unis et dans le monde entier. Aux États-Unis, les prix à la consommation ont augmenté de 9,1 % en juin, un record en 40 ans », poursuit le média nippon.

Notons que cette hausse des prix interviendra vraisemblablement lors du lancement des prochains processeurs de bureau d’Intel. Attendue entre le quatrième trimestre 2022 et le premier trimestre 2023, la 13e génération de processeurs Core (alias « Raptor Lake ») pourrait donc s’avérer particulièrement coûteuse.

Cette nouvelle flambée des prix avait été évoqué par Acer et Asus. Les deux marques taïwanaises indiquaient récemment que la pénurie de composant ne serait bientôt plus à la source de ce phénomène. La baisse de demande sur le marché PC s’ajoute par ailleurs à la hausse des coûts de production et à l’inflation pour justifier, au moins en partie, la hausse des prix attendue. Une hausse qui concernera visiblement Intel à court terme… mais qui pourrait toucher AMD et Nvidia par la suite.

Toutes les nouveautés dans la tech ont comme cet arrière-goût de trop cher. Pourquoi ? La conjoncture nous rattrape.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles