Pour Logitech, la pénurie pourrait commencer à se résorber fin 2022

En attendant, 2022 restera dans le rouge.

 

Aucun acteur de l'industrie n'est réellement optimiste quant à une résolution rapide de la pénurie de semi-conducteurs. Cette semaine, le Suisse Logitech se joint au cheptel des fabricants réalistes face à cette disette de composants… mais laisse quand même poindre une lueur d'espoir.

Logitech
Pour Logitech, l’année 2022 restera très impactée par les pénuries de semi-conducteurs // Source : Rahul Chowdhury – Unsplash

2022 sera dans la continuité de 2021 : une année noire pour l’approvisionnement en puces et en composants. C’est en tout cas ce que prévoit Logitech. Le fabricant suisse de périphériques informatiques se joint à de nombreux autres acteurs de l’industrie pour nous faire part de ses inquiétudes à l’égard de la pénurie de semi-conducteurs. Pénurie globale qui sévit depuis maintenant près de deux ans.

D’après Bracken Darrell, président et PDG de Logitech, cette période de vache maigre continuera cette année. L’intéressé laisse toutefois entendre que la pénurie pourrait commencer à s’adoucir fin 2022. Il s’agirait d’une bonne nouvelle alors que certains grands noms de la tech, comme Intel, estiment que la disette est bien partie pour s’étendre jusqu’en 2023.

Logitech impacté lui aussi par la crise

« Je pense que ça va durer un moment », a indiqué Bracken Darrell, cité par l’agence de presse britannique Reuters. « Je ne pense pas que [la pénurie] sera aussi sévère d’ici la fin de l’année, mais elle est bien là ».

Comme le rappelle Reuters, à son échelle, Logitech a lui aussi été impacté par les pénuries de semi-conducteurs. Bracken Darrell avait notamment indiqué que son entreprise aurait enregistré des ventes plus importantes lors de son troisième trimestre 2021 si elle avait pu obtenir tous les composants dont elle avait besoin.

Logitech est loin d’être seul dans cette situation. À titre d’exemple, Samsung a lui aussi été impacté. Le lancement de son Galaxy S21 FE a ainsi été reporté à plusieurs reprises l’an passé, avant de se concrétiser en ce début d’année. Le géant coréen avait par ailleurs, lui aussi, prédit que les pénuries dureraient tout au long de l’année 2022.

Quelques lueurs d’espoir subsistent néanmoins. On apprenait ainsi récemment que la production en hausse chez Nvidia pourrait permettre de constituer des stocks de cartes graphiques suffisamment importants pour répondre à une partie de la demande d’ici cet été.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles