Mercedes VISION EQXX : l’ambitieuse électrique de 1000 km d’autonomie arrive bientôt

 

Mercedes va tenir un événement le 3 janvier 2022 pour révéler son concept électrique VISION EQXX, qui revendique une autonomie monstrueuse de 1000 kilomètres en une seule charge.

Après plusieurs années de domination nette et sans bavure dans le domaine des voitures électriques, Tesla voit arriver de sérieux concurrents prêts à lui mettre des bâtons dans les roues. Mercedes en fait clairement partie. D’ailleurs, sa dernière berline EQS a de sérieux atouts dans sa manche, à commencer par son autonomie supérieure à 700 kilomètres WLTP.

La firme d’outre-Rhin souhaite néanmoins repousser les limites encore plus loin. Comment ? Grâce à sa VISION EQXX, qui verra le jour sous la forme d’un concept le 3 janvier 2022 dans le cadre d’un événement dédié, a annoncé Markus Schäfer, directeur des opérations de Mercedes-Benz, dans une publication LinkedIn.

La F1 est de la partie

Qu’a donc de si spécial la VISION EQXX ? Le constructeur a déjà évoqué les prémices de ce projet en octobre 2020, annonçant à l’époque une autonomie de 1200 kilomètres. Des ambitions revues à la baisse en juillet 2021, avec un rayon d’action plus faible mais tout de même impressionnant de 1000 kilomètres.

« La VISION #EQXX est en passe de devenir la voiture électrique la plus efficace jamais construite par la marque, avec une autonomie réelle de plus de 1000 kilomètres », insiste l’intéressé, qui croit en son véhicule. Ici, il serait question de parcourir cette distance en une seule charge, dans des conditions de route réelles, dont des portions sur autoroute.

Pour en arriver là, la firme d’outre-Rhin s’appuie sur une « équipe interdisciplinaire constituée d’experts rattachés à leur domaine respectif », comme « l’efficacité énergétique, le développement du concept, l’intégration du système eDrive, la partie logicielle et le design ».

Mais surtout, le groupe allemand pioche dans le savoir-faire d’AMG High Performance Powertrains, le motoriste qui développe le moteur des monoplaces Mercedes en F1 — qui survolent, sauf cette année, la discipline depuis l’ère hybride en 2014. « L’apport de nos spécialistes F1 est très précieux et nous rend encore plus forts », assure-t-on.

L’aérodynamisme au cœur du cahier des charges

Pour en arriver là, Mercedes travaille également sur l’aérodynamisme de son véhicule, dont les lignes esthétiques révélées dans une nouvelle photo vont dans ce sens. « Outre la consommation et l’autonomie, nous voulons aussi marquer le coup en matière d’aérodynamisme », explique Markus Schäfer.

Et de poursuivre : « Ce projet a pour objectif de surpasser l’EQS, qui affiche le plus faible coefficient de traînée jamais vu sur un véhicule de série (0,20, ndlr). Aussi, nous nous attelons à augmenter la densité énergétique des cellules à hauteur de 20 % comparé à l’EQS », conclut-il.

Le 3 janvier sera l’occasion de découvrir cet ambitieux projet, qu’il faut toutefois tempérer : un concept peut avoir tendance à exagérer aussi bien le design du véhicule que ses caractéristiques. Si une voiture de série découle de cette VISION EQXX, il se peut que la fiche technique soit revue à la baisse.

Mercedes va profiter de l’IAA Mobility Show de Munich pour lever le voile sur sa nouvelle berline électrique de luxe, l’EQE. Tout comme l’EQS, elle viendra alors concurrencer la Model S de Tesla.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles