Test du Microsoft Surface Duo 2 : un coup de cœur impossible à conseiller

Quelle drôle de bête !

Points positifs du Microsoft Surface Duo 2
  • Le smartphone au format « livre de poche »
  • Concept à deux écrans convaincant
  • Les performances
Points négatifs du Microsoft Surface Duo 2
  • Beaucoup trop de bugs
  • Appareil photo lent
  • Qualité photo en retrait
  • Trop cher
 

Microsoft retente l'aventure du smartphone à deux écrans avec le Surface Duo 2. Au programme : une fiche technique enfin au goût du jour. Suffisant ? Réponse avec notre test.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

L’histoire de Microsoft sur le marché des smartphones est tumultueuse. Après l’aventure Windows Phone, les Nokia Lumia ou encore les Microsoft Kin dont vous n’avez probablement jamais entendu parler, Microsoft est revenue sur le marché avec une nouvelle idée : adopter l’Android de Google avec le Play Store, et le proposer sur un tout nouveau design, à deux écrans. Est alors né le Surface Duo.

Malheureusement après autant de travail d’élaborations, le Surface Duo accusait de multiples retards sur sa fiche technique. Autant de problèmes que Microsoft souhaite corriger avec le Surface Duo 2. Un nouveau smartphone qui semble cocher toutes les cases d’un produit haut de gamme et unique sur le marché.

Fiche technique

Modèle Microsoft Surface Duo 2
Version de l'OS Android 11
Interface constructeur Android Stock
Taille d'écran 5.8 pouces, 8.3 pouces
Définition 2688 x 1892 pixels
Densité de pixels 401 ppp
Technologie AMOLED
SoC Snapdragon 888
Puce Graphique (GPU) Adreno 660
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 3 : 16 Mpx
Appareil photo (frontal) 12 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.1
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4449 mAh
DAS 0.726
Dimensions 184,5 x 145,2 x 5,5 mm
Poids 284 grammes
Couleurs Noir, Blanc
Indice de réparabilité ?
3,9/10
Prix 1 599 €
Fiche produit

Design

Et c’est bien avec son design que le Surface Duo 2 se distingue encore et toujours de la concurrence. Il est tout simplement unique en son genre, même le Galaxy Z Fold 3 et son écran pliable ne pourrait lui ressembler. On a là un appareil qui semble dépasser le smartphone et se présente comme un petit livre de poche que l’on imagine facilement placer dans la poche intérieure d’une veste.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Replié, le smartphone est un peu plus épais qu’un smartphone classique comme l’iPhone 13 Mini, mais on est loin de l’épaisseur d’un Galaxy Z Fold. Évidemment, c’est surtout quand on l’ouvre que la finesse du produit impressionne et le rend presque compact. Ça n’empêche pas le produit d’avoir d’excellentes finitions avec un mélange de verre pour les surfaces et de métal pour les arrêtés et la charnière. Disons-le tout de suite, difficile d’attaquer le Surface Duo 2 sur son design, sinon qu’il est dénué de prise jack 3,5 mm et prend facilement les traces de doigts.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

La largeur du smartphone pourra rebuter, et nous reviendrons plus bas sur l’usage du produit au quotidien. Reste que l’on a été plutôt séduit par le format « de poche » du produit, et que je n’ai rien eu à redire sur le design du smartphone lors de mon test.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Que vaut la charnière du Surface Duo 2 ?

S’il y a un sujet que les ingénieurs de Microsoft dans l’équipe Surface connaissent bien, c’est celui des charnières. De la Surface Pro au Surface Studio en passant par le Surface Book ou le Surface Laptop Studio, chacun de leurs produits utilise d’une façon ou d’une autre une charnière.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

On a donc ici un système de double charnière, en haut et en bas des écrans. Microsoft a su trouver le bon réglage pour que les écrans tiennent dans la position qu’on leur impose, peu importe l’angle d’ouverture, sans que les charnières soient trop rigides et les écrans difficiles à déplacer. C’est subtil, mais on sent là aussi l’attention au détail des ingénieurs.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Contrairement à la première génération, il n’est plus possible d’ouvrir le téléphone à 360 degrés, puisque le module photo gêne l’ouverture complète des charnières.

Écran

Qui dit double écran, dit double test d’écran. Ici Microsoft propose deux affichages Amoled de 5,8 pouces avec une définition de 1892 x 1344 pixels par écran. Oubliez immédiatement la diagonale, le format 13:9 des écrans n’est pas du tout comparable avec les écrans classiques de smartphones (plus proche du 18:9). Autre point à souligner : les dalles affichent un taux de rafraichissement à 90 Hz, c’est plaisant.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Nous avons donc effectué nos tests avec notre sonde colorimétrique et le logiciel Calman Ultimate sur les deux écrans. Heureusement, on obtient des résultats très proches. Il est évidemment important pour Microsoft de proposer la même calibration sur les deux écrans, sinon une image ou une vidéo pourrait changer de couleurs en passant d’un écran à un autre.

Plus précisément, d’après nos tests, les deux écrans proposent une couverture à 102,7% du spectre sRGB et 68,8% du spectre DCI-P3. La calibration des couleurs en usine est plutôt bonne avec un DeltaE moyen de 3,3 et un maximum de 6. On est tout de même loin des meilleurs smartphones du marché. La luminosité maximale atteinte 730 cd/m² et les noirs sont évidemment parfaits, grâce à l’oled.

Le Surface Duo 2 propose donc des écrans très agréables à l’utilisation et plutôt bien calibrés. Malheureusement si l’on prend en compte le prix du smartphone, très élevé à son lancement, il doit faire face à des smartphones qui proposent des écrans parfaitement calibrés notamment Samsung et Apple.

Logiciel

Aïe, c’est ici que l’on va parler des sujets qui fâchent. Tout d’abord, le Surface Duo 2 tourne sous Android 11 avec une interface développée par Microsoft qui se veut plutôt assez proche de l’expérience Google. On peut résumer cette interface en trois points : l’intégration du Microsoft Launcher, la pré-installation des services Microsoft et l’adaptation du système à la gestion de deux écrans.

Test du Microsoft Surface Duo 2 : un coup de cœur impossible à conseiller

Sur les deux premiers points, rien à redire. On se trouve face à un produit Microsoft et on s’attend très logiquement à découvrir Microsoft Edge, To Do ou encore la suite Office installés par défaut sur le smartphone. La connexion avec le compte Microsoft se fait très vite et le Microsoft Launcher est déjà l’un des meilleurs launcher disponibles sur Android. Le problème, vous voyez déjà où on veut en venir, réside dans l’adaptation du logiciel à l’utilisation de deux écrans.

Test du Microsoft Surface Duo 2 : un coup de cœur impossible à conseiller

Soyons clair, utiliser un Surface Duo 2 se résume à naviguer entre les bugs logiciels. Il est rare de passer plus de 10 minutes sur le Surface Duo 2 sans rencontrer un bug pénible. Une application que vous souhaitez lancer sur l’écran de gauche qui se lance sur l’écran de droite, le clavier qui apparait au mauvais endroit, des applications qui refusent de se lancer, des plantages complets du smartphone obligeant à redémarrer. Il y a un vrai problème avec le logiciel de ce smartphone. Nous avons pu enregistrer l’un de ces nombreux bugs et le publier sur Twitter.

Très compliqué la couche logicielle du Surface Duo 2.
Les bugs sont fréquents. Ici l'écran de droite devient fou. pic.twitter.com/vMm6db5uA1

— MetaCassim (@NotCassim) October 22, 2021

Ici je ne fais rien d’incroyable sinon essayer d’interagir avec Discord sur l’écran de droite, mais le smartphone semble agir de sa propre autorité. La fenêtre bouge sans cesse et il devient très difficile d’utiliser le smartphone sans clôturer complètement l’application, ou redémarrer le téléphone.

Test du Microsoft Surface Duo 2 : un coup de cœur impossible à conseiller

Il y a aussi les nombreux problèmes liés au format d’affichage du smartphone. Ici, une capture d’écran du Microsoft Launcher en utilisant un seul écran. Il s’agit d’une application de Microsoft et pourtant le volet tout à gauche du launcher ne prend pas le format correct de l’écran pour afficher les titres et les photos sur la largeur. Ces problèmes sont là aussi très fréquents, en particulier quand vous changez l’orientation des écrans.

Enfin il y a la question du suivi logiciel apporté par Microsoft. La firme n’a pas fait preuve d’un bon suivi sur la première génération de Surface Duo, qui n’a toujours pas eu le droit à une mise à jour vers Android 11 au moment où ce test est écrit. Du côté du Surface Duo 2, on pourrait espérer une mise à jour vers Android 12, voir vers Android 12L, mais rien ne permet de se rassurer aujourd’hui sur le futur suivi proposé par Microsoft. On attend pourtant d’une entreprise aussi importante qu’elle offre un suivi au moins à la hauteur de Samsung, pour ne pas évoquer Apple.

Le double écran, quand ça marche, c’est magique

Vous l’aurez compris, nous avons été très déçus par les finitions logicielles de ce Surface Duo 2. Mettons de côté ce point pour parler du potentiel du smartphone. Est-ce qu’un smartphone à deux écrans avec ce design est une bonne idée ? Nous sommes tentés de répondre positivement à cette question malgré les bugs rencontrés. La promesse de Microsoft est forte et ce Surface Duo 2 est vraiment unique en son genre. On s’habitue vite à utiliser deux écrans.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Plus précisément, c’est l’utilisation de deux applications côte à côte qui est vraiment séduisante. On peut suivre une discussion ou écrire sur un écran, tout en regardant une vidéo sur l’autre écran. Si vous êtes de la génération qui aime regarder Netflix en faisant autre chose, c’est exactement ce que genre d’appareils peut proposer en mobilité.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

En principe, c’est ici que l’on doit se plaindre du manque d’applications optimisées pour tenir sur les deux écrans. En réalité, ce n’est pas un usage qui nous a paru très convaincant même sur les applications optimisées. Il suffit en effet de faire glisser une application au milieu de l’appareil pour lui faire prendre tout l’espace offert. Le Surface Duo 2 est véritablement conçu pour vous proposer du multitâche. Si vous avez déjà utilisé un PC avec deux écrans : on n’imagine pas faire occuper les deux affichages à un seul logiciel. Sur le Surface Duo 2, c’est un peu la même chose. Donc, oui il n’y a pas beaucoup d’applications pensées pour le Surface Duo 2, mais à l’usage ça ne semble pas être vraiment un problème.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Le mode tente est une autre bonne trouvaille du smartphone. Il permet de regarder facilement des vidéos sans avoir à tenir le smartphone. C’est pratique pour regarder une vidéo avec le Surface Duo posé sur sa table de chevet par exemple. Ou pour regarder un contenu à plusieurs. Oubliez l’idée de regarder une vidéo sur les deux écrans à la fois : la démarcation entre les deux écrans est parfaitement visible.

Si nous devions critiquer ce design à deux écrans sur un point, ce serait sur l’expérience du clavier tactile. Il est soit possible de répartir le clavier en deux parties, sur deux écrans, pour une utilisation à deux mains à l’instar des tablettes, soit passer sur un seul écran pour se rapprocher d’un clavier classique. Dans les deux cas, c’est moins pratique qu’un smartphone plus fin, et c’est quasi impossible de taper confortablement à une main. Difficile de savoir comment Microsoft pourrait concilier son design et l’expérience clavier.

Insistons dessus, c’est l’un des points qu’il faut retenir de ce test : Microsoft tient un bon concept d’appareils. Ce n’est peut-être pas pour tout le monde, mais l’utilisation des deux écrans fonctionne vraiment, et c’est vraiment une bonne idée différenciante sur le marché pourtant bien saturé du smartphone.

Performances

Oubliez le retard de la première génération, le Surface Duo 2 embarque tout ce qui se fait de plus moderne. SoC Qualcomm Snapdragon 888, connexion 5G, 8 Go de RAM LPDRR5, 128 à 512 Go de stockage, Wi-Fi 6, NFC et Bluetooth 5.1. Microsoft a remis aux normes son smartphone. Il se permet même de tenir une bonne position face à la concurrence.

Modèle Microsoft Surface Duo 2 Samsung Galaxy Z Fold 3 Google Pixel 6 Pro Xiaomi 11T Pro
AnTuTu 9 780736 758367 478763 646840
AnTuTu CPU 198160 208271 101893 145947
AnTuTu GPU 304291 266291 194053 283226
AnTuTu MEM 131515 138427 80918 103764
AnTuTu UX 146770 145378 101899 113903
PC Mark 3.0 13222 14150 11217 13525
3DMark Wild Life 5808 5683 5836 5857
3DMark Wild Life framerate moyen 34.80 FPS 34 FPS 34 FPS 35.10 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) N/C 29 / 29 FPS 25 / 27 FPS N/C
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) N/C 24 / 43 FPS 31 / 55 FPS N/C
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) N/C 65 / 101 FPS 74 / 105 FPS N/C
Lecture / écriture séquentielle 1899.17 / 720.98 Mo/s 1751 / 752 Mo/s 1197 / 207 Mo/s 1750 / 770 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 71798 / 84349 IOPS 73568 / 64913 IOPS 31516 / 48555 IOPS 55367 / 52736 IOPS
Voir plus de benchmarks

Comme vous pouvez le voir sur nos benchmarks, le Surface Duo 2 s’en sort avec un meilleur score que les ténors du marché : le Galaxy Z Fold 3 son concurrent direct, mais aussi le Google Pixel 6 Pro ou le Xiaomi 11T Pro pour prendre les derniers nés de deux autres marques.

Cela se traduit aussi à l’usage par la possibilité de faire tourner tous les jeux Android dans de bonnes conditions. Il faut tout de même admettre que le jeu vidéo n’est pas l’usage premier de ce produit fait avant tout pour le monde professionnel.

Malheureusement même l’intégration d’un Snapdragon 888 offrant de belles performances ne sauve pas le smartphone de problèmes étranges, notamment concernant l’appareil photo.

Appareil photo

Le Microsoft Surface Duo avait été fustigé pour l’absence d’appareil photo dorsal dédié comme il est coutume sur smartphone. Avec le Surface Duo 2, Microsoft met le paquet avec un module photo bien proéminent intégrant les capteurs et objectifs suivants.

  • Grand-angle : 12 MP, f/1,7 ouverture, 27 mm, 1,4 µm
  • Téléobjectif : 12 MP, f/2,4 ouverture, 51 mm, 1,0 µm
  • Ultra grand-angle : 16 MP, f/2,2 ouverture, 13 mm, 1,0 µm

Ce sacrifice au niveau du design doit permettre au smartphone de prendre de bien meilleures photos.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Malheureusement, l’expérience photo du Surface Duo 2 n’est vraiment pas bonne. Tout d’abord l’application appareil photo intégré souffre de beaucoup de lenteurs. Avec un Snapdragon 888, c’est tout simplement inexcusable. On se demande aussi ce que fait Microosft avec l’ISP, la puce dédiée au traitement photo sur le Snapdragon 888 : le traitement des photos prend beaucoup de temps. J’ai rarement vu des temps de traitement aussi long, en particulier sur un smartphone haut de gamme.

Il faut également noter qu’il est obligatoire d’utiliser les deux écrans pour utiliser le module photo dorsal. C’est logique, le téléphone n’a pas d’écran du côté extérieur du produit et si vous dépliez le smartphone pour l’utiliser en mode un écran, le module photo se retrouve face au dos de l’écran.

L’expérience n’est donc pas bonne, mais qu’en est-il des photos prises ? Là aussi, ce n’est pas au niveau.

Dans les conditions idéales, les photos prises par le smartphone sont de plutôt bonne qualité. Il s’agit d’une tâche désormais maitrisée par la très grande majorité des smartphones, même les moins chers. On peut tout de même noter que la calibration est différente entre le capteur grand-angle et le capteur associé au téléobjectif, les deux qui ont été utilisés pour ce set de photos. La différence est assez subtile pour ne pas être dérangeante, mais on note que le téléobjectif propose des photos un peu plus grises.

Évidemment, c’est quand la lumière vient à manquer que les choses empirent. L’application et le traitement photos sont alors encore plus lents. Surtout c’est ici que l’on se rend compte du retard de Microsoft. Produire un appareil photo intégré à un smartphone haut de gamme en 2021 coûte très cher en talents. Il faut des centaines d’ingénieurs travaillant sur des algorithmes de traitements photo pour aller au-delà de ce que le simple hardware peut proposer. C’est pour cela que Apple, Google et Samsung dominent ce terrain. Pour un si « jeune » constructeur que Microsoft, il sera difficile de rivaliser avec ces géants du marché et les photos de nuit en sont une bonne illustration.

Il y a beaucoup de bruits numériques, la balance des blancs est souvent problématique, le téléobjectif est peu utilisable et les lens flare au niveau des éclairages sont particulièrement apparents.

Test du Microsoft Surface Duo 2 : un coup de cœur impossible à conseiller

Cet autoportrait de Melinda est un autre bon exemple des limites en capacité photo du Duo 2 : l’écharpe rouge a visiblement déstabilisé le smartphone et le traitement photo a collé une teinte très rose à la peau pour équilibrer. Melinda ne ressemble en effet pas réellement à une tomate.

Autonomie

Le Surface Duo 2 intègre deux écrans, mais aussi deux batteries dans chaque partie du produit pour une capacité totale de 4449 mAh. On pouvait craindre le pire, mais nous avons été plutôt positivement surpris par l’autonomie offerte par le smartphone. Même avec une utilisation assez lourde du smartphone mêlant du jeu, des tests, de la photo, et de la navigation sur le web avec les deux écrans et de la lecture vidéo en streaming, j’ai pu facilement tenir une journée complète.

Il faut tempérer ce résultat avec celui de notre test Viser, un test automatisé qui fait tourner un usage polyvalent du smartphone et permet d’obtenir un point de comparaison entre les appareils. Sur ce point, le Surface Duo 2 a tourné pendant 9h 28 minutes, ce qui le place parmi les moins bons téléphones testés en 2021 sur Frandroid. Il faut dire que les smartphones sont pour beaucoup devenus excellents en autonomie, et permettent plus facilement de tenir deux jours.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Le Surface Duo 2 est compatible une « charge rapide » qui fait pale figure face aux smartphones chinois : seulement 23W pour le chargeur USB-C Surface fourni avec l’appareil. Une fois connecté, un petit aperçu affiche pendant quelques secondes le niveau de batterie sur la tranche. Cette fonction « glance » affiche aussi une notification pour les messages reçus par SMS ou par Microsoft Teams et les appels manqués. Malheureusement, si c’est une bonne idée sur le papier, je ne l’ai pas trouvé très pratique. L’angle auquel on voit s’afficher des notifications est finalement assez restreint. Concernant la charge, la notification ne s’affiche que quelques secondes et non continuellement.

Il faut compter 2 heures pour charger entièrement le smartphone de 2 à 100%, mais vous récupérer grâce à la charge rapide près de 48% en 30 minutes. Ça permet de repartir assez rapidement pour une utilisation prolongée du smartphone.

Prix et disponibilité

Le Microsoft Surface Duo 2 est un smartphone particulièrement cher. Microsoft le propose à partir de 1599 euros en France pour la version avec 128 Go de stockage et jusqu’à 1899 euros pour la version avec 512 Go de stockage.

À ce tarif, il doit surtout faire face au Samsung Galaxy Z Fold 3, le smartphone pliable de Samsung. Il entre aussi en concurrence avec l’iPhone 13 Pro Max d’Apple.

Notre avis sur Le Microsoft Surface Duo 2

design
9
Microsoft propose un design à la hauteur de la réputation des produits Surface. Hormis du verre qui prend trop facilement les traces de doigts, difficile de critiquer le produit sur son design. C'est un parti pris très différent du reste du marché, mais qui peut se défendre et qui nous a plutôt convaincu lors de notre test. Oui les marges autour de l'écran pourrait être plus fines, mais à l'usage, ça n'empêche pas le smartphone de proposer un usage confortable.
écran
7
Sur le papier, Microsoft coche toutes les cases : un écran OLED, avec une belle définition et un taux de rafraichissement supérieur à 90 Hz. Dans les faits, la calibration des couleurs n'est pas aussi bonne que ce que propose les meilleurs du marché. Or, au prix demandé, on veut avoir le meilleur affichage du marché.
logiciel
4
Microsoft n'a pas un bon passif concernant le logiciel sur smartphone. Dès lors, quand on teste le Surface Duo 2 sous Android 11 et la myriade de bugs logiciels à tout instant, on peut craindre un manque de correctifs à l'avenir de la part de la marque. Cela fait longtemps que l'on n'avait pas testé un smartphone avec autant de problèmes logiciels dès la sortie de la boite. Microsoft doit absolument réagir sur ce point, surtout compte tenu de la réputation de la marque et le prix de vente du smartphone.
performances
9
Le Snapdragon 888 du Surface Duo 2 permet d'obtenir les meilleurs scores du moment sur les benchmarks. Il permet de faire tourner les derniers jeux et intègre les dernières technologies : la 5G, Wi-Fi 6, Bluetooth 5.1 ou encore le NFC. Rien à redire.
caméra
6
Avec le Surface Duo 1, Microsoft assumait de ne pas proposer un très bon appareil photo pour privilégier le design du produit. Avec le Duo 2, on a le droit à un gros module photo qui sacrifie une partie du design pour miser sur la photo. Malheureusement, le résultat n'est pas à la hauteur des espérances. Les photos sont correctes, mais loin de ce que propose la concurrence. Surtout l'expérience de prise de photo n'est pas bonne : lenteurs dans l'appareil, traitement photo très lent, obligation d'avoir les deux écrans ouverts.
autonomie
7
On peut tenir une bonne journée d'utilisation avec le Surface Duo 2, mais l'appareil est loin de se classer parmi les meilleurs du marché. Il bénéficie d'une charge rapide, mais qui n'est pas si rapide que ça. Il obtient donc une bonne note, mais qui n'est pas si bonne que ça.
Réparabilité
3,9
/10
INDICE DE RÉPARABILITÉ
Note finale du test
5 /10
Le Surface Duo 2 est un produit unique sur le marché à plus d'un titre, et il est donc difficile d'apporter une conclusion simple à ce test. Commençons par saluer le concept qui nous semble être une réelle bonne idée sur laquelle Microsoft doit continuer de travailler et que d'autres marques pourraient adopter. Au quotidien pendant le test, il était agréable d'avoir ces deux écrans pour utiliser un smartphone. La vie n'est pas bouleversée, on peut facilement revenir à un smartphone classique, mais le double écran apporte un plus non négligeable à l'usage. C'est sur ces points que le Surface Duo 2 est pour nous un petit coup de cœur.

C'est aussi un produit que l'on ne peut décemment pas recommander. Criblé de bugs logiciels en tous genres et marqués par un suivi de mauvaise qualité de Microsoft sur la génération précédente, c'est un appareil que l'on rechignerait à mettre entre les mains du consommateur final. C'est aussi un smartphone particulièrement cher, parmi les plus chers du marché. À ce tarif, il ne fait pas aussi bien que ses concurrents, champions du marché, et de loin. Mettre 1600 euros dans un smartphone en 2021 c'est beaucoup, alors autant prendre ce qui se fait de mieux et sans bugs.

On espère donc que Microsoft proposera rapidement un Surface Duo 3 à la hauteur, sans tous les bugs logiciels et avec une promesse forte de suivi du logiciel et des mises à jour. Si possible avec un tarif revu à la hauteur de la place de Microsoft sur le marché. De deux choses l'une, soit le produit proposé est à la hauteur des concurrents sur tous les points et il peut justifier son tarif, soit il doit être mis sur le marché à un tarif plus agressif.

Points positifs du Microsoft Surface Duo 2

  • Le smartphone au format « livre de poche »

  • Concept à deux écrans convaincant

  • Les performances

Points négatifs du Microsoft Surface Duo 2

  • Beaucoup trop de bugs

  • Appareil photo lent

  • Qualité photo en retrait

  • Trop cher

Les derniers articles