Test de la Surface Go 3 : le service minimum est parfois insuffisant

Tablettes tactiles • 2021

Points positifs de la Microsoft Surface Go 3
  • Les finitions
  • L'écran
  • Le clavier Type Cover
  • La béquille
  • Le silence
Points négatifs de la Microsoft Surface Go 3
  • Les performances !
  • Le prix
  • 64 Go sur la configuration de base
  • Le Type Cover non fourni
  • L'écosystème faible d'applications tactiles
 

Microsoft met légèrement à jour sa tablette bon marché pour le lancement de Windows 11. Malheureusement, ce petit effort semble insuffisant pour rester compétitif.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Microsoft est depuis plusieurs années un fabricant de PC à part entière avec un large catalogue de références, de la petite Surface Go au très impressionnant Surface Studio. On s’intéresse aujourd’hui à la moins chère de ses références : la Surface Go 3, tout juste mis à jour pour le lancement de Windows 11. Autre changement : un processeur plus récent, et c’est à peu près tout.

Caractéristiques techniques

Modèle Microsoft Surface Go 3
Version de l'OS Windows 11
Taille d'écran 10.5 pouces
Définition 1920 x 1280 pixels
Densité de pixels 220 ppp
Technologie LCD
SoC Core i3-10100Y
Mémoire vive (RAM) 4 Go, 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 8 Mpx
Appareil photo (frontal) 5 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.0
Réseaux Wi-Fi 6 (ax)
NFC Non
Dimensions 175 x 245 x 8,3 mm
Poids 544 grammes
Couleurs Gris
Prix 439 €
Fiche produit

Le PC est prêté par Microsoft pour ce test.

Design

Microsoft a donc repris beaucoup d’éléments de la Surface Go 2 pour ce nouveau produit. Nous n’allons donc pas nous attarder en longueur, sur ce qui va ressembler à une copie du test de la Surface Go 2.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

La Surface Go 3, c’est donc une petite tablette avec une diagonale de 10 pouces proposée par Microsoft avec toutes les finitions que l’on connait sur cette gamme. C’est irréprochable, on a vraiment un produit qui respire la qualité entre les mains. C’est aussi ce design qui fait de la Surface Go 3 un produit que l’on se verrait bien offrir, là où on n’imagine pas vraiment offrir un PC portable conventionnel.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

À l’arrière, on retrouve la béquille qui permet de facilement poser la tablette sur un plan de travail pour regarder des instructions ou suivre une vidéo sur une table de chevet, par exemple.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

On pourrait houspiller sur les bordures un peu épaisses autour de l’écran, mais je ne les trouve pas dérangeantes et elles ont le mérite d’être équilibrées sur les quatre bords de l’écran.

Connectique

La Surface Go 3 utilise encore et toujours le port Surface Connect pour l’alimentation et la compatibilité avec les dock commercialisés par Microsoft. On trouve en supplément un port USB-C, un lecteur de carte microSD et un port jack 3,5 mm.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Clavier et pavé tactile

Microsoft commercialise sa tablette sans clavier et sans pavé tactile, mais disons-le honnêtement, la Type Cover en option est indispensable pour compléter ce produit. Si vous voulez faire des économies, il faudra passer par un petit clavier Bluetooth, pas vraiment pensé pour aller avec le produit.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

La firme en est consciente, vous verrez la Type Cover en option sur l’ensemble des publicités de la gamme Surface. Ce test est l’occasion de toucher deux mots sur ce clavier qui fait aussi office de couverture.

Commercialisé à partir de 99 euros, le Type Cover est vraiment d’excellente qualité. Malgré le peu de place offert face à une tablette de 10 pouces, le clavier est agréable à utiliser. Évidemment les touches sont un peu petites, mais on prend très rapidement l’habitude. Depuis les premiers produits Surface, Microsoft connait désormais parfaitement son sujet. D’après moi c’est le fabricant qui propose le meilleur design pour combo tablette et clavier couverture.

Caméra Windows Hello

La Surface Go 3 est équipée d’une caméra de 5 mégapixels capable de filmer en 1080p. On a en plus des capteurs supplémentaires pour la rendre compatible Windows Hello, c’est-à-dire capable de faire de la reconnaissance faciale. Vous connaissez la ritournelle : les caméras intégrées aux PC sont souvent de très mauvaises qualités devant ce que l’on trouve sur smartphone. Ici pourtant, la Surface Go 3 fait figure de belle exception.

Test de la Surface Go 3 : le service minimum est parfois insuffisant

La caméra offre en effet une image de plutôt bonne qualité. On est évidemment loin d’un smartphone dernier cri, mais on a une caméra qui sera capable de vous prendre sous votre meilleur jour pour un appel visio avec des proches ou pour le travail. Un joli travail de la part de Microsoft sur ce point.

Écran

La Surface Go 3 intègre un écran IPS de 10,5 pouces au format 3:2 avec une définition de 1920 x 1280 pixels. C’est un écran extrêmement agréable à utiliser avec une bonne luminosité et de belles couleurs.

Test de la Surface Go 3 : le service minimum est parfois insuffisant

Nous avons testé l’écran avec notre sonde colorimétrique et le logiciel Calman Ultimate. Sans surprise, l’écran se défend plutôt bien avec une couverture à 101 % du spectre sRGB et 68 % du spectre DCI-P3. Les couleurs sont plutôt bien calibrées, avec un deltaE2000 moyen de 3,6 en comparant les couleurs affichées avec le DCI-P3 et un point blanc D65. En dessous de trois, on considère que c’est invisible à l’œil nu.

Ici ce n’est évidemment pas un produit que l’on va utiliser pour faire du contrôle d’étalonnage sur du montage photo ou vidéo. Mais de belles couleurs bien calibrées

Logiciel

Première nouveauté du produit, la Surface Go 3 intègre Windows 11 nativement alors qu’il faudra passer par une mise à jour sur la Surface Go 2, et que la première Surface Go est abandonnée par Microsoft.

Test de la Surface Go 3 : le service minimum est parfois insuffisant

Le nouveau système de Microsoft est un peu mieux adapté aux tablettes que ne l’était Windows 10. L’interface sait désormais s’adapter si elle détecte que vous utilisez l’écran tactile, en augmentant la zone de détection des clics et en proposant des éléments visuels pour vous aider à « viser » avec le doigt.

La surbrillance permet de mieux viser avec le doigt

La surbrillance permet de mieux viser avec le doigt

Windows 11, c’est aussi un système plus agréable à utiliser au quotidien grâce à une interface remis au gout du jour, et ça se voit dès les animations de lancement à la première configuration.

Le Microsoft Store est toujours un désert ambiant quand il s’agit de trouver des applications modernes. L’essentiel des nouveautés apportées par Microsoft bénéficie surtout aux PC classiques qui pourront y trouver des applications historiques. Pour les tablettes, il faudra attendre l’arrivée des applications Android prévue en 2022.

Test de la Surface Go 3 : le service minimum est parfois insuffisant

Attention, la tablette est vendue avec le « mode S » de Windows activé : cela limite l’installation de logiciels au seul Microsoft Store. Heureusement, il est facile et gratuit de débloquer la situation pour installer les logiciels de son choix.

Performances

L’autre nouveauté de cette Surface Go 3, c’est le changement apporté aux performances. Microsoft refait les mêmes choix : vous avez des configurations très différentes selon les choix. Ici nous testons une Surface Go 3 dans sa meilleure configuration avec un processeur Intel Core i3-10100Y avec 8 Go de RAM et un stockage de 128 Go sur un SSD.

Si vous prenez la configuration la plus accessible, vous aurez une tout autre configuration : un processeur Intel Pentium 6500Y beaucoup moins véloce, seulement 4 Go de RAM et un stockage eMMC plus lent de seulement 64 Go. Sans logiciel installé, notre PC affiche déjà seulement 64 Go de libre sur les 128 Go théoriques, on ose à peine imaginer la situation avec la configuration 64 Go.

Benchmarks

La Surface Go n’est pas connue pour être une foudre de guerre et la Surface Go 3 ne change pas cette situation. Le processeur Intel Core i3-10100Y est basé sur la 10e génération Comet Lake, avec 4 cœurs cadencés à 3,6 GHz.

Test de la Surface Go 3 : le service minimum est parfois insuffisant

Sur PCMark 10, la tablette obtient un score de 2441 points, c’est l’un des pires scores que nous avons enregistrés lors de nos tests de PC, et c’est deux fois moins bon qu’un Huawei MateBook D par exemple.

Cinebench permet d’évaluer plus précisément les performances du processeur. On obtient un maigre score de 748 points sur un seul cœur et 1369 points en multicœur. À titre de comparaison, les processeurs basse consommation de PC de dernière génération, comme le Ryzen 7 5700U, obtiennent dans les 1200 points seulement sur un seul cœur.Test de la Surface Go 3 : le service minimum est parfois insuffisant

Arrêtons là les benchmarks, le Surface Go 3 est un produit entré de gamme très limitée. Il faudra donc se contenter de quelques onglets sous Microsoft Edge, pour ne pas dire un seul, ou de la simple lecture vidéo. Peut-être un peu de traitement de texte, assez léger. Dès lors on peut se demander si une tablette sous iOS ou Android ne serait pas plus performante et moins couteuse que cette Surface Go.

Un bon point tout de même : la Surface Go 3 n’intègre aucun ventilateur. Elle est donc parfaitement silencieuse, et c’est un vrai plaisir pour écouter ou regarder du contenu.

Autonomie

La batterie de 28 Wh de la Surface Go 3 lui permet de tenir 8 heures et 16 minutes sur le benchmark automatisé de PCMark 10. C’est un score dans la bonne moyenne des produits Windows. Le problème sur ce genre de produits, c’est que les performances ont un coût sur l’autonomie : à quoi bon avoir une grande autonomie si chaque action prend 2 à 3 fois plus de temps que sur un PC plus performant ? Les tablettes sous Android et l’iPad offriront également une meilleure autonomie. Ce sont des compromis à prendre en compte au moment de l’achat, même si l’autonomie est plutôt bonne.

Source : Robin Wycke – Frandroid

Source : Robin Wycke – Frandroid

Comptez une heure seulement pour recharger complètement la tablette de 16 à 100 %, c’est un excellent point.

Prix et disponibilité

La Surface Go 3 est commercialisée à partir de 439 euros par Microsoft pour sa version avec un stockage de seulement 64 Go et un processeur Intel Pentium 6500Y et 4 Go de RAM. Les deux configurations suivantes, d’abord avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, puis la meilleure configuration avec un processeur plus puissant, vous demanderont 599 et 679 euros. À ce prix, rappelons qu’il est fortement recommandé d’ajouter un clavier Type Cover commercialisé à partir de 99,99 euros (129,99 euros pour les versions Alcantara).

On parle donc d’une tranche de prix de 538 euros à 809 euros pour le meilleur pack. Sur cette gamme de tarifs, la Surface Go est notamment en concurrence avec un iPad commercialisé à partir de 389 euros pour une tablette très simple, et des ultraportables à petit prix tel que l’Inspiron 15 de Dell à partir de 499 euros.

Si vous cherchez spécifiquement une tablette 2-en-1 sous Windows, la concurrence principale est la Vivobook Slate 13 d’Asus équipé de 128 Go de stockage et d’un écran OLED de 13,3 pouces pour 499 euros.

Notre avis sur La Microsoft Surface Go 3

design
8
Microsoft est inattaquable sur les finitions de son produit. La Surface Go 3 porte bien le nom de sa gamme, on retrouve le design exemplaires qui fait la renom de la marque Surface. Le clavier Type Cover se marie parfaitement avec la tablette.
écran
8
L'écran de 10 pouces est très agréable à utiliser grâce à son format 2:3. La définition est bonne et la calibration des couleurs est correcte pour l'usage prévu. On est dans ce qui se fait de très bon sur le marché des tablettes.
caméra
7
La Surface Go 3 intègre une caméra qui est de bonne qualité pour un PC. En plus d'une compatibilité Windows Hello bien vu, on a une image de qualité qui va permettre de faire de jolis appels vidéo avec la famille ou pour le travail.
logiciel
7
Windows 11 offre une interface agréable à utiliser avec des vraies améliorations pour l'usage tactile. On aimerait un écosystème plus riches d'application tout aussi optimisés pour les tablettes. Vivement les applications Android sur Windows 11.
performances
5
Ce n'est pas tant les performances qui nous pose un problème que le prix demandé par Microsoft pour ce niveau de performances. Ce produit est conçu pour vous laisser utiliser une application à la fois, quelques onglets de navigation grand maximum. Et on parle ici de la configuration la plus véloce lancée à 680 euros, sans clavier.
autonomie
8
Avec 8h d'autonomie sur notre benchmark, la Surface Go 3 montre que vous allez pouvoir l'utiliser toute une journée sans problème. Avec sa charge rapide, on récupère 100% de batterie en seulement une heure.
Note finale du test
6 /10
La Surface Go 3 est un bien étrange produit à évaluer. Sans l'allumer, elle ressemble à un excellent produit que l'on va vouloir offrir autour de nous. Une fois l'appareil lancé, Windows nous rappelle qu'il n'est pas conçu pour tourner sur une tablette, le manque d'applications est criant et les faibles performances de l'appareil laissent perplexe.

Le prix de lancement est vraiment le principal problème de cette tablette. C'est beaucoup trop cher. À partir de 439 euros, vous avez une configuration sans clavier, pourtant quasi obligatoire, et avec des performances limitant énormément l'utilisation. Si bien que l'on a du mal à imaginer pourquoi on voudrait utiliser une Surface Go plutôt qu'un iPad. Si vous voulez absolument la polyvalence supérieure de Windows : les faibles performances du processeur vous rattraperont. Si c'est seulement pour naviguer sur le web et lire des vidéos : l'iPad se montrera plus performant, moins cher et plus polyvalent.

On comprend que Microsoft a voulu rogner sur les performances pour ne pas toucher aux excellentes finitions, mais ici cela se fait au détriment de l'expérience utilisateur du produit. L'idée de la Surface Go est intéressante, mais Microsoft doit se montrer davantage agressif pour convaincre.

Points positifs de la Microsoft Surface Go 3

  • Les finitions

  • L'écran

  • Le clavier Type Cover

  • La béquille

  • Le silence

Points négatifs de la Microsoft Surface Go 3

  • Les performances !

  • Le prix

  • 64 Go sur la configuration de base

  • Le Type Cover non fourni

  • L'écosystème faible d'applications tactiles

Les derniers articles