Rachat d’Activision : l’Union européenne envoie un avertissement à Microsoft, ce que cela change

 

Comme prévu, l'Union européenne a envoyé sa liste de problèmes avec le rachat d'Activision Blizzard sous la forme d'un avertissement auprès de Microsoft.

Les grandes licences d’Activision Blizzard // Source : Klobrille

Après un mois de janvier plutôt calme pour l’avancement du projet de rachat d’Activision Blizzard par Microsoft au niveau des autorités de concurrences, les choses devraient s’accélérer au mois de février.

Le 31 janvier, nous apprenions que l’Union européenne avait envoyé à Microsoft sa lettre d’avertissement concernant le projet de rachat. Une étape attendue dans la procédure après les manœuvres de la FTC pour changer le parcours du dossier sur le vieux continent.

Le média Bloomberg confirme à son tour cette information par ses propres sources.

Ce que cela signifie

Cette lettre d’avertissement n’a pas encore été rendue publique. Il s’agit d’une étape importante pour le projet de rachat puisque c’est l’occasion pour l’Union européenne de formaliser les points d’accroches où le projet de rachat l’inquiète concernant le marché concurrentiel. Notez qu’il ne s’agit pas formellement d’un avis défavorable ou d’une tentative de blocage comme cela est le cas de l’action de la FTC.

C’est une base que Microsoft peut utiliser pour négocier et potentiellement obtenir la précieuse autorisation de rachat si la firme peut convaincre l’Union européenne. Comme nous l’indiquions dans notre dossier, l’Union européenne s’est fixée le 11 avril 2023 comme date butoir pour juger le projet.

Malheureusement, l’article de Bloomberg ne donne pas de détails sur les problèmes mis en avant par la lettre d’avertissement. Ils devraient notamment concerner la question de la disponibilité des succès de l’éditeur comme Call of Duty sur les plateformes concurrentes de celles de Microsoft. Les services de cloud gaming comme GeForce Now seraient également regardés de près par l’UE.

Un calendrier serré

L’enjeu pour Microsoft est donc de réussir sa négociation avec l’UE le plus rapidement possible tout en signant des compromis que la firme pourra par ailleurs pousser auprès de la FTC aux États-Unis ou de la CMA au Royaume-Uni.

La décision de cette dernière est très attendue. Le cabinet britannique Equity Report indique que l’autorité anglaise pourrait publier ses conclusions provisoires dès la semaine prochaine, entre le 6 et le 10 février 2023. Le projet de rachat d’Activision Blizzard par Microsoft devrait donc connaitre des évolutions décisives dans les jours à venir.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !