Cortana : Microsoft opte pour la productivité… au détriment des fonctionnalités

Cortana meurtrie, mais plus productive ? Pas sûr.

 

Peu concurrentielle face à Alexa et Google Assistant, Cortana change de fusil d'épaule en se repositionnant tardivement sur la productivité. Un virage qui s'accompagne par la mise au placard de fonctionnalités pourtant cruciales...

Proposer une manière différente d’interagir avec les applications de la suite Microsoft 365. C’est le nouvel objectif de Cortana, récemment enterré sur iOS et Android, qui se paye une nouvelle jeunesse sous Windows 10 en s’immisçant dans le secteur de la productivité et du monde professionnel. Une réorientation évoquée par Microsoft il y a quelques mois, qui commence peu à peu à se concrétiser… Mais qui se fait aussi et surtout au prix fort. En fin de semaine dernière, la firme de Redmond publiait en effet un rapport détaillé des quelques nouveautés ajoutées à son assistant personnel. À la peine face Amazon Alexa et Google Assistant, Cortana se réoriente, certes, mais perd pas mal de fonctionnalités en route.

Un Cortana trop enclavé pour son propre bien

Si Microsoft se veut chantre de la sécurité et du respect de la vie privée en cloisonnant son assistant, cette mutation ne se fait pas sans impairs. Pour accorder Cortana à son nouveau cœur de cible, Microsoft mise bien sur quelques nouveautés, comme la possibilité de lancer des recherches globales sur l’ensemble de la suite 365, ainsi que sur de nouvelles commandes en lien avec la gestion du calendrier (pour l’heure disponibles seulement aux États-Unis).

Cortana sera par ailleurs toujours en mesure de se charger de tâches basiques (trouver des informations sur Bing, programmer une alarme, lancer des applications, ajuster certains réglages ou encore faire des blagues), mais laisse de côté plusieurs fonctions clés.

Microsoft confesse ainsi maladroitement que ce changement de cap s’accompagne de quelques coupes sombres. Le groupe explique notamment que pour limiter l’accès à Cortana, et ce à des fins de sécurité lit-on, il a désactivé les fonctions musicales de son assistant, au même titre que celles relatives à la maison connectée ou aux services tiers. En d’autres termes, il ne sera plus possible d’utiliser certaines applications tierces avec Cortana.

Il s’agit là pourtant d’une des forces d’Amazon Alexa et même de Google Assistant. Dans la même veine, Cortana sera suspendu fin avril sur le Microsoft Launcher Android. Un virage vers la productivité qui prend tout de même de sérieux airs de reculade pour Microsoft.

Les derniers articles