Microsoft voudrait racheter Warner Bros Games (Batman, Harry Potter, Lego)

 

Le groupe AT&T veut revendre Warner Bros. Interactive Entertainment, un groupe de studio connu pour son travail sur plusieurs licences populaires comme Mortal Kombat, Batman ou les jeux Lego. Microsoft ferait désormais partie des intéressés par le rachat.

Batman pourrait rejoindre temporairement l’écurie Xbox

Batman pourrait rejoindre temporairement l’écurie Xbox

Au début du mois de juin, le groupe Warner Bros Interactive Entertainment aurait dû en principe organiser sa toute première conférence à l’E3 pour y dévoiler ses futurs titres. On attendait notamment la présentation d’un nouveau jeu Harry Potter ambitieux développé par le studio Avalanche, mais aussi le prochain titre développé par Rocksteady Studio, à qui l’on doit la série des Batman Arkham. L’E3 et la conférence ont été annulés, et désormais le groupe américain AT&T, propriétaire de Warner Bros Interactive, cherche à revendre l’ensemble de ses studios.

Plusieurs grands acteurs du jeu vidéo sont en lice.

Un groupe d’une dizaine de studios

Le groupe Warner Bros Interactive Entertainment est un plutôt grand groupe de développement de jeux. Il compte aujourd’hui pas moins de 10 studios répartis dans le monde. Voici les plus notables :

  • Avalanche Software : ex-développeurs des jeux Disney, travaille sur le prochain AAA Harry Potter
  • Monolith Productions : les séries Middle-earth : Shadow of War et F.E.A.R
  • NetherRealm Studios : la série Mortal Kombat, Injustice
  • Rocksteady Studios : la série Batman : Arkham
  • TT Games : les jeux Lego (Harry Potter, Star Wars, Batman, etc.)

On compte aussi les studios WB Games de Boston, Montréal, New York, San Diego et San Francisco qui travaillent sur les licences déjà mentionnés pour créer des jeux mobiles, sur Internet, ou des MMO.

Activision Blizzard, Electronic Arts, Take-Two et Microsoft sont en course

Lorsque AT&T a dévoilé être intéressé par un rachat de ses studios, le site CNBC a dévoilé qu’Activision Blizzard, Electronic Arts et Take-Two étaient tous les trois intéressés par l’acquisition. Aujourd’hui, le média The Information ajoute Microsoft à la liste des firmes en lice pour ce rachat.

Les 15 Xbox Game Studios

Les 15 Xbox Game Studios // Source : Klobrille

Au cours des dernières années, Microsoft a décuplé ses investissements dans le jeu vidéo pour rapidement faire grossir son portefeuille de studios interne. Les Xbox Game Studios comptent aujourd’hui 15 studios, contre 6 seulement avant 2018. Avec l’acquisition de WB Games, la firme passerait potentiellement à 25 studios, et deviendrait du même coup le fabricant avec le plus grand nombre de développeurs sous ses ordres, devant Nintendo et Sony.

Microsoft souhaite faire de Xbox le « Netflix du jeu vidéo » et pour cela, la firme développe son Xbox Game Pass et son service de cloud gaming xCloud. La firme compte déjà plus de 10 millions d’abonnés, et souhaite continuellement renforcer les futures exclusivités de son service, à la manière des biens connus « Netflix Originals ».

Acquérir des talents plutôt que des licences

Si ce rachat devait avoir lieu, il faut bien comprendre que le racheteur ne devrait pas racheter du même coup les licences juteuses mentionnées comme les héros de l’univers DC Comics, ou Harry Potter. Ces licences resteraient la propriété de Warner Bros, et donc de AT&T. Le but du rachat, que ce soit par Microsoft ou un autre, serait donc l’acquisition de talents pour augmenter rapidement sa force de productions. Les studios comme Rocksteady sont déjà reconnus dans l’industrie et ont déjà tout le processus de productions de jeu en place. Créer un studio de toute pièce pour un éditeur à la place de cette acquisition demanderait beaucoup plus d’énergie.

AT&T pourrait ensuite proposer des contrats de licences pour ses franchises afin de faire développer des jeux par des studios externes. C’est le chemin choisi par Disney qui participe à la production des jeux comme Marvel’s Avengers, développés par Crystal Dynamics, Kingdom Hearts, développé par Square Enix, ou encore les jeux Star Wars gérés par Electronic Arts. Les jeux sous licences qui sont déjà en développement chez Warner Bros Games, comme le prochain Harry Potter, devraient pouvoir continuer leurs développements et leurs commercialisations même après un changement de propriétaire.

Le prix de l’ensemble de Warner Bros Interactive Entertainment s’élèverait à un montant de 2 à 4 milliards de dollars. Le rachat marquerait une nouvelle étape dans la consolidation de l’industrie, également marquée par le rachat de Insomniac Games par les PlayStation Studios de Sony.

Les derniers articles