Prises en main de la Xbox Series X : « c’est comme passer du 56k à la fibre »

 

Les prises en main de la Xbox Series X ont été publiées par les médias américains. Voici un récapitulatif de leurs verdicts.

Xbox Series X Gamespot

La Xbox Series X et sa manette // Source : Gamespot

Cela fait maintenant une semaine que certains médias américains ont reçu la Xbox Series X et l’embargo vient tout juste de tomber, leur permettant enfin d’en parler. Voici leur avis complet après une semaine de test avec cette version preview. Pour cette raison, ces premières prises en main se concentrent sur trois aspects de la console seulement : les jeux rétrocompatibles, l’expérience globale avec notamment ses temps de chargement et la fonction Quick Resume.

L’aspect extérieur général

Vous l’avez déjà tous vu au moins en image, la Xbox Series X se présente sous forme d’un parallélépipède vertical au look très industriel et finalement très épuré. On aime ou on n’aime pas, mais il faut avouer que ce design, pensé avant tout pour faciliter l’évacuation de la chaleur, se montre assez moderne pour séduire les testeurs.

« Lorsque vous la sortez de la boîte pour la première fois et que vous la posez devant vous, elle a l’air étrange et différente en raison de sa construction en hauteur et volumineuse », indique Jeff Grubb (VentureBeat), « mais une fois installée, la Xbox Series X se fond avec tout le reste de votre intérieur », « j’oublie presque qu’elle est là [sur mon bureau] jusqu’à ce que je la cherche spécifiquement ». Discrète donc, mais aussi qualitative puisque le même journaliste évoque une coque en plastique qui semble robuste.

Xbox Series S et sa manette

Xbox Series X et sa manette // Source : TheVerge

Le point le plus important est bien sûr de garder assez de place au-dessus de la console (ou sur le côté si vous la positionnez à l’horizontale) pour laisser l’air s’en dégager. Elle ne rentre pas dans tous les meubles, mais Michael Higham (GameSpot) affirme qu’« elle n’est pas aussi grosse qu’on pourrait le penser ».

La manette

Mais avouons-le, une fois dans un meuble TV ou derrière un écran, le design de la console n’a finalement que peu d’importance par rapport à celui de la manette. Celle de la Xbox One était déjà considérée comme l’une des meilleures au monde — si ce n’est la meilleure –, et Microsoft l’a tout juste raffinée ici. « La nouvelle manette offre des améliorations subtiles, mais notables », affirme Michael Higham. Non seulement l’arrivée du bouton « Share » est bienvenue, d’autant qu’il fonctionne également sur Xbox One, mais la nouvelle croix directionnelle à 8 directions est réactive — bien qu’un peu raide — et le côté texturé sur les poignées et les gâchettes plutôt apprécié.

Pour Ryan McCaffrey (IGN), elle reste néanmoins en deçà de la manette Xbox Elite 2, mais cela peut s’expliquer également par la différence de prix.

Comme passer d’un modem 56k à la fibre

Une fois la console branchée, ce qui impressionne vraiment, ce sont les temps de chargement. Tom Warren (TheVerge) indique être repassé sur la Xbox One X durant son test et affirme que « c’était comme passer de l’internet par câble à l’époque d’un modem 56k ». L’attente au lancement dans les jeux rétrocompatibles est largement réduite. Sur tous les tests effectués, ce temps d’inactivité est ainsi divisé par 2 ou 3, voire plus lors de certains tests.

On passe ainsi de 1 min 35 s à 52 s pour Red Dead Redemption 2, et de 1 min 21 s à 10 secondes pour Sea of Thieves selon TheVerge, ou encore de 58 s à seulement 10 s sur Control et de 1 min 11 s à 13 s sur Final Fantasy XV selon Gamespot. Clairement, l’intégration d’un SSD NVMe est l’élément qui révolutionne vraiment cette nouvelle génération. Plus les jeux sont récents et gourmands, plus cette innovation se fait ressentir, et cela concerne même les jeux qui ne sont pas optimisés pour la Xbox Series X.

51s pour charger une partie de FF XV sur Series X, 2min14 sur One X

51 s pour charger une partie de FF XV sur Series X, 2min14 sur One X // Source : Gamespot

Quick Resume

Au-delà du 1er lancement, la Xbox Series X propose une fonction de « Quick Resume » qui permet de passer d’un jeu à l’autre de manière quasi transparente. « Il faut environ cinq secondes pour reprendre les parties là où vous vous étiez arrêté, et j’ai pu basculer facilement entre cinq parties », précise Tom Warren. « J’ai même redémarré la Xbox Series X pour une mise à jour et tous les jeux ont encore repris rapidement. »

Interface Quick Resume

Interface Quick Resume // Source : Cnet

Pour Michael Higham, six jeux pouvaient être ainsi gardés en mémoire et ce n’est que le 7e titre lancé qui s’est rechargé complètement. Le nombre de jeux dépend bien sûr de la taille de ceux-ci et pourrait être plus limité avec les nouvelles créations pensées pour la Xbox Series X. « Mais soyons honnêtes, c’est plus que suffisant ».

Une console plus fluide

Tous ces témoignages vont dans la même direction, pointant du doigt une console beaucoup plus fluide dans tous ses aspects. Même en dehors des jeux, l’interface a été revue pour éviter toutes les frictions. « Dans un autre test, j’ai parcouru les différents menus, applications et jeux en succession rapide », précise Jeff Grubb, « l’interface semblait toujours chargée instantanément, même lors de l’introduction de contenu Web comme les différentes pages du magasin ».

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Et avec un peu de travail de la part des développeurs sur l’optimisation des jeux pour s’adapter à la nouvelle puissance fournie par la Xbox Series X, cette fluidité se ressent également dans les jeux. C’est le cas par exemple de Destiny 2 qui pouvait rencontrer quelques baisses de framerate sur les évènements très peuplés sur la Xbox One X et qui tourne comme un charme ici en plus de passer de 30 à 60 FPS. De même, le temps de chargement de la feuille de personnage devient presque instantané au lieu de prendre quelques secondes. « J’ai l’impression de jouer sur mon PC », s’étonne Tom Warren. Des changements ressentis également sur Warframe ou Sea of Thieves.

Jeff Grubb a quant à lui remarqué un gain de 12 FPS sur GTA IV, de 17 FPS sur FF XV ou encore de 23 FPS sur Sekiro pour des résultats finaux compris entre 59 et 60 FPS.

Mieux encore : cette puissance est déployée dans le plus grand des calmes. « La Xbox Series X est presque inaudible quand elle est inactive, et dans Red Dead Redemption 2, par exemple, elle reste assez calme », promet Ryan McCaffrey.

Une attention qui va être longue

Il reste encore bien des aspects de la console à voir, notamment sur les jeux de nouvelle génération. On veut en voir davantage sur les promesses de 4K, de framerate atteignant les 120 FPS ou encore de ray tracing, mais pour une première prise en main, la Xbox Series X a déjà réussi à séduire et à rassurer sur ses capacités.

Clairement, le passage à la next gen va se faire ressentir au quotidien, et pas uniquement sur les jeux, mais aussi sur l’expérience générale. Sur ce dernier point, la Xbox Series X s’est montrée aussi encourageante qu’exaltante, laissant tous les testeurs avec un sentiment d’impatience et d’attente pour l’arrivée de la console le 10 novembre prochain et surtout des jeux qui seront pleinement optimisés pour.

Les derniers articles