Pokémon Go : Microsoft et Niantic dévoilent une démo prometteuse avec HoloLens

 

À l’occasion de la conférence Microsoft Ignite, Niantic Labs a présenté une démonstration de Pokémon Go à l’aide du casque HoloLens. Une façon de faire entrer la chasse aux créatures dans une nouvelle dimension, sans le smartphone.

Une démonstration de Pokemon Go avec le casque de réalité mixte Microsoft HoloLens

Une démonstration de Pokémon Go avec le casque de réalité mixte Microsoft HoloLens // Source : Microsoft / Niantic Labs

Ce sera finalement HoloLens. Depuis plusieurs années, Niantic Labs a fait de la réalité augmentée son cœur de métier avec des applications comme Ingress, Harry Potter : Wizards Unite et surtout Pokémon Go.

Mais l’entreprise américaine n’a jamais caché son envie de donner une autre dimension à sa chasse aux créatures qui avait tourné au vent de folie mondial à son lancement en 2016. Surtout pour éviter tout danger et faire lever le nez de leur smartphone à ses dresseurs de Pokémon. Et cela pourrait passer par des accessoires comme des lunettes de réalité augmentée.

Microsoft préféré à Qualcomm

Niantic a commencé à réfléchir à un casque pour accompagner son application il y a quelque temps déjà. Un premier partenariat avec Qualcomm avait été avancé pour profiter de la plateforme Snapdragon XR1. Les deux firmes avaient annoncé réfléchir à un casque filaire, raccordé à un smartphone. Qualcomm a dévoilé récemment son concept de lunettes de réalité augmentée, sans mentionner Niantic parmi ses premiers partenaires.

Et pour cause ! Lors du Microsoft Ignite, événement dédié essentiellement au milieu professionnel, Niantic et Microsoft ont présenté une démo d’une expérience en réalité augmentée à l’aide du casque HoloLens de réalité mixte.

We’re thrilled to collaborate with @microsoft & @hololens on new experiences that will weave together the digital and physical world. Check out this proof-of-concept demo, built on our planet-scale platform, and the amazing possibilities that could await. https://t.co/ig0bQUIQ8b pic.twitter.com/gGk5djVayC

— Niantic, Inc. (@NianticLabs) March 2, 2021

Fini de pointer son smartphone pour attraper des Pokémon dans son environnement. Casque sur la tête, ceux-ci apparaissent sous vos yeux et tous les gestes deviennent plus naturels, sans la gêne de l’écran de téléphone. Niantic a prévenu que cette démo n’était pas destinée à un usage grand public, mais juste à offrir « un aperçu des évolutions futures du matériel et du logiciel ».

Microsoft Mesh, le futur de l’expérience holographique

Cela s’appuie sur Microsoft Mesh, la nouvelle plateforme conçue par la firme de Redmond pour aider à la conception d’expériences holographiques pour « mieux collaborer virtuellement, faire appel à des experts à distance ou imaginer de nouvelles et expériences 3D à plusieurs ». Et c’est pour illustrer ce dernier point que John Hanke, fondateur de Niantic, est venu sur scène mardi.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

« Chez Niantic, nous voyons le potentiel de transformation de la réalité augmentée pour améliorer la vie des gens », a écrit ce dernier sur le blog de Niantic. « La réalité augmentée peut enrichir les routines quotidiennes comme une promenade dans votre quartier ou la visite de votre endroit préféré. Il y a d’énormes avantages à sortir et à se connecter les uns aux autres. C’est ainsi que nous envisageons les véritables avantages de la technologie AR : au service des personnes et des communautés. »

Avec ses possibilités de mêler réalité augmentée et réalité virtuelle, il est facile d’imaginer Pikachu et les siens prendre vie sous vos yeux pour mieux les attraper. Derrière ce partenariat avec Microsoft, c’est donc la rencontre de deux mondes complémentaires : la créativité de Niantic en termes d’expérience, l’apport matériel de Microsoft pour la faire entrer dans une nouvelle dimension.

Une démonstration de Pokemon Go avec le casque de réalité mixte Microsoft HoloLens

Une démonstration de Pokémon Go avec le casque de réalité mixte Microsoft HoloLens // Source : Microsoft / Niantic Labs

Niantic explique vouloir créer des expériences « pour autant d’appareils que possible et des acteurs très différents. » Même si elle n’a rien de concret dans l’immédiat, cette collaboration avec Microsoft va offrir de nouveaux types d’expériences « qui font progresser l’innovation à la jonction du monde numérique et physique », promet John Hanke.

Mais Microsoft Mesh ne se cantonne pas seulement à HoloLens. Pas d’inquiétude, vous n’aurez pas à circuler dans la rue avec l’imposant casque sur le bout du nez, malgré toutes ses possibilités. La plateforme fonctionne également pour des expériences avec d’autres casques de réalité virtuelle, des smartphones, PC et tablettes.

Les derniers articles