Comment Mini et Pikachu ont créé une voiture électrique bourrée de technologies

 

La collaboration entre Mini et Pokémon présente différentes technologies autour du concept car Aceman qui verra le jour dans une version de production dès 2023.

Mini a annoncé qu’il était devenu le sponsor principal de la Gamescom 2022 à Cologne, en Allemagne, qui se déroule du 24 au 28 août. Le constructeur automobile britannique, du groupe BMW, a profité de l’événement pour dévoiler une version spéciale de son dernier concept de véhicule électrique.

Grâce à un partenariat spécial avec Pokémon, oui, vous avez bien entendu, le Mini Concept Aceman a été rebadgé avec un affichage central d’infodivertissement dédié à Pikachu, un Pokémon de type électrique. Au-delà de l’affichage central, un Pikachu animé pourra interagir avec le tableau de bord grâce à une technologie de projection. Même chose devant le véhicule, où un projecteur vidéo a été installé.

On a l’impression qu’elle se présente dans le même type d’emballage que les figurines de Pokémon et comporte des Pokéballs sur les roues. Mais, la partie la plus intéressante de ce concept est que vous pouvez, réellement brancher votre console de jeu, puis utiliser le projecteur extérieur pour jouer dehors. On parle évidemment d’un concept-car, cette fonctionnalité sera certainement absente sur le véhicule de production.

Un modèle Aceman que l’on découvrira en 2023

Le modèle Aceman avait déjà été présenté, c’est un concept-car : « le MINI Concept Aceman donne un aperçu d’un modèle inédit, qui fera le pont entre les Mini Hatch 3 & 5 portes, et le Mini Countryman ». À l’intérieur, l’écran tactile est rond, comme sur les modèles de série. Il évolue néanmoins très nettement, en faisant notamment appel pour la première fois à la technologie OLED, plus réactive et permettant de proposer des écrans plus fins, tout en garantissant des couleurs plus intenses.

La planche de bord est quant à elle animée par des projections colorées, qui ne devrait sans doute pas passer l’étape de la production. En revanche, les clients de la version de série devraient profiter du système d’info-divertissement basé sur Android AOSP. Cela signifie que Mini ne souhaite pas intégrer Android Automotive ni même Google Automotive avec à la clef moins d’applications compatibles, alors que BMW a fait le choix de son côté d’intégrer Android Automotive, mais sans les services Google.

On attend de découvrir la version de série l’an prochain pour un lancement en 2024.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.