Nintendo Switch Pro 4K : le nouveau modèle semble toujours prévu, Nintendo nie en bloc

 

Bloomberg affirme à nouveau que la Switch Pro 4K existe et serait dans les mains des développeurs. Nintendo dément fermement la rumeur.

Précédemment, du contexte

Pendant les mois précédant la présentation de la Nintendo Switch Modèle OLED, dont la sortie est imminente, le site Bloomberg, par la plume de Takashi Mochizuki, a affirmé qu’un nouveau modèle de Nintendo Switch allait être lancé. D’après le site, ce nouveau modèle proposait notamment un écran OLED plus grand et des performances en hausse permettant à la console de prendre en charge les écrans 4K.

Nintendo a par la suite dévoilé le modèle Oled qui propose bien un écran plus grand, mais le même niveau de performance qu’une Nintendo Switch classique. Un camouflet pour Bloomberg qui avait affirmé de ses sources qu’une Nintendo Switch « Pro » était bien en développement. Le site avait ensuite affirmé que la Switch OLED ne coutait que 10 dollars de plus à produire, traduisant une belle marge par Nintendo, ce qui avait été explicitement démenti par la marque auprès de ses investisseurs.

Bloomberg relance

Alors que l’on pensait l’idée d’une Switch Pro enterrée pour le moment, Bloomberg relance la rumeur avec un nouvel article daté du 29 septembre. C’est à nouveau le journaliste Takashi Mochizuki qui prend la plume, cette fois accompagné par Olga Kharif, pour indiquer qu’au moins 11 studios de développement auraient reçu les outils nécessaires pour créer des jeux sur un modèle 4K de Nintendo Switch. Il s’agirait de petits comme de grands studios dont Zynga. Le studio derrière Farmville travaille désormais sur Star Wars : Hunters sur Nintendo Switch.

D’après Bloomberg, ce nouveau modèle de Nintendo Switch plus puissant ne serait pas prévu avant la fin de l’année 2022. La marque aurait retardé le lancement de ce modèle pour éviter les problèmes d’approvisionnement dus à la pénurie, qui auraient été facilités en faisant appel à une puce Nvidia plus moderne que celle de la Switch.

Nintendo dément

Le compte Twitter de Nintendo dédié aux investisseurs a pris la parole pour nier en bloc les nouvelles allégations de Bloomberg. C’est assez rare que Nintendo prenne la peine de démentir aussi fermement une rumeur et c’est la deuxième fois que la firme le fait pour un article de Takashi Mochizuki.

A news report on Sept. 30, 2021(JST) falsely claims that Nintendo is supplying tools to drive game development for a Nintendo Switch with 4K support. To ensure correct understanding among our investors and customers, we want to clarify that this report is not true. (1/2)

— 任天堂株式会社(企業広報・IR) (@NintendoCoLtd) September 30, 2021

Pour être précis, Nintendo dément fournir des outils pour une Nintendo Switch capable de gérer une définition 4K. Dans un second tweet, la firme dément également la préparation de tout autre modèle de Nintendo Switch, sinon le modèle OLED prévu pour le 8 octobre 2021.

Le cas de la Nintendo 3DS XL

Il y a toutefois un cas particulier dans l’histoire de Nintendo qu’il faut rappeler. Le 4 juin 2012, le journal Nikkei a publié un article annonçant que Nintendo préparait un nouveau modèle de 3DS avec un écran plus grand. Un article fermement démenti par Nintendo le 5 juin 2012, le lendemain, pour dire que la marque ne développait pas de Nintendo 3DS avec un écran plus grand. Le 22 juin 2012, soit deux semaines après seulement, Nintendo dévoile officiellement la Nintendo 3DS XL, un modèle de Nintendo 3DS avec un écran plus grand.

Nintendo a donc un historique quand il s’agit de démentir une rumeur née dans la presse qui se révèle exacte par la suite. Pour autant, il faut noter que dans le cas de la Switch 4K, Nintendo publie un démenti public à l’intention de ses investisseurs, ce qui donne un poids supplémentaire. Évidemment, il faut aussi rappeler que ce n’est pas parce qu’une rumeur démentie s’est révélée exacte une fois, que la rumeur d’une Switch 4K est forcément vraie. Il semblait toutefois important de rappeler ce cas particulier, autour d’une affaire qui oppose désormais la parole de Bloomberg contre celle de Nintendo.

Les derniers articles