Nvidia n'en finit plus de garnir son offre de cartes graphiques grand public. Après les variantes SUPER des RTX 2060, 2070 et 2080, la GTX 1660 SUPER apparaît en détail chez un revendeur chinois. L'occasion de découvrir le gros de sa fiche technique.

Crédit : NVIDIA

Pas de bol pour Nvidia, une nouvelle fuite d’envergure nous éclaire un peu plus encore sur la GTX 1660 SUPER. Au-delà de confirmer son existence (qui ne suscitait plus vraiment de doutes), ces informations en goguette dévoilent l’essentiel des spécifications techniques de la nouvelle carte graphique abordable des verts. Cette dernière doit notamment constituer la réponse du berger à la bergère alors qu’AMD arme actuellement ses nouvelles Radeon RX entrée de gamme, basée sur l’architecture Navi/RDNA déjà éprouvée sur les récentes Radeon RX 5700 et RX 5700 XT.

Une carte vendue entre 200 et 250 euros ?

Comme l’indique le site français Inpact Hardware, cette nouvelle fuite, relayée sur Twitter, provient d’un e-marchand chinois bien connu : jd.com. On apprend notamment que la GTX 1660 SUPER embarquera bien 6 Go de mémoire GDDR6 (contre de la mémoire vidéo GDDR5 sur l’actuelle GTX 1660) et qu’elle disposera d’un bus de 192 bits capable d’un débit compris entre 12 et 14 Gb/s (c’est un peu mieux que sur la GTX 1660 Ti).

Côté GPU pas de gros changements en revanche. On reste sur une puce TU116 (utilisée sur les GTX 1660 et 1660 Ti) et le nombre de nombre de cores CUDA ne change pas, pas plus que les fréquences appliquées. Notre 1660 SUPER arborera donc 1408 cores CUDA cadencés entre 1530 de base et 1785 MHz en boost. Même constat pour le TDP qui ne bouge pas non plus et se maintient de nouveau à 120 Watts.

La grande inconnue reste bien sûr la pertinence de ce nouveau modèle, qui viendra s’intercaler entre les GTX 1660 et 1660 Ti. Avec un GPU et des fréquences identiques à ce que l’on trouve sur la GTX 1660, mais un bus mémoire un peu plus véloce que celui de la GTX 1660 Ti, la GTX 1660 SUPER pourrait tirer son épingle du jeu et mériter son appellation SUPER sur une gamme désormais très compacte — qui tend à noyer le PCiste lambda sous les références.

Nul doute que le spectre d’AMD et du renouveau de son entrée de gamme force la main à Nvidia pour cet énième lancement (complété selon toute logique par celui d’une très probable GTX 1650 SUPER). En France, la GTX 1660 SUPER devrait débouler aux environs de 200 – 250 euros. Un tarif qu’AMD aura pour objectif d’attaquer avec ses Radeon RX 5500 et 5500 XT, équipées pour leur part de 8 Go de GDDR6.