Enchères 5G : Orange campe sur ses positions après les douze premiers tours

 

Après deux jours d'enchères sur la 5G, Orange a placé ses pions et se montre bien plus gourmand que ses concurrents pour l'attribution des fréquences.

logo 5G

Le nouveau réseau 5G arrive // Source : Frandroid

Mise à jour du 30/09 : C’était ce mercredi la deuxième journée d’enchères autour de la 5G pour les quatre opérateurs mobiles français. Une deuxième journée qui a vu les quatre acteurs camper sur leurs positions initiales.

Ainsi, Orange reste le plus gros demandeurs avec 5 blocs de 10 MHz demandés, quand SFR et Bouygues Telecom en demandent toujours trois et Free Mobile reste sur seulement deux blocs.

Entre mardi et mercredi, un changement a cependant été noté, l’augmentation progressive de la valeur du bloc de 10 MHz. Alors que l’Arcep avait arrêté les débats mardi, après quatre tours d’enchères, à 85 millions d’euro par bloc, le montant est désormais monté à 110 millions d’euros par bloc.

Les enchères des opérateurs après 12 tours

Les enchères des opérateurs après 12 tours // Source : Arcep

Néanmoins, le nombre de blocs demandés, 13, étant toujours supérieure à l’offre de 11 blocs disponibles, les enchères se poursuivront encore ce jeudi, avec une valeur initiale de 113 millions d’euros par bloc.


Article du 29/09 : C’est ce mardi que s’ouvraient les enchères autour de l’attribution des fréquences 5G en France. Une procédure à l’issue de laquelle les différents opérateurs pourront enfin utiliser les bandes de fréquences du réseau mobile de dernière génération.

À l’issue de cette première journée d’enchères, les pions ont déjà été placés par les quatre opérateurs français à l’issue des quatre premiers tours. Dans un communiqué, l’Arcep fait ainsi le bilan de cette première journée d’enchères qui doit répartir un total de 11 blocs de 10 MHz entre les différents opérateurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Orange a voulu dominer les débats.

Les enchères des opérateurs après quatre tours

Les enchères des opérateurs après quatre tours // Source : Arcep

En effet, à l’issue de ces quatre tours, l’opérateur historique était encore en lice pour demander 5 blocs de fréquences, d’une valeur de 85 millions d’euros chacun. En face, Bouygues Telecom et SFR n’en ont demandé que trois. Enfin, bon dernier, Free semble vouloir jouer la prudence sur la 5G et ne s’est positionné que pour deux blocs de fréquence.

13 blocs demandés pour seulement 11 proposés

À l’issue de cette première journée, les enchères ne sont toutefois pas terminées. En effet, le procédure de l’Arcep prévoit que les enchères ne seront finalisées que quand seuls 11 blocs seront achetés par les opérateurs. Pour réduire le nombre de demandes, l’autorité administrative prévoit donc d’augmenter progressivement la valeur de chaque bloc. Dès ce mercredi, le montant passera ainsi de 85 à 90 millions d’euros. L’objectif pour l’Arcep est ainsi que les opérateurs lâchent du lest et ne demandent qu’un total de 11 blocs au total. On ignore cependant si Orange — qui semble particulièrement gourmand — est prêt à réduire le nombre de blocs, ou si l’opérateur historique espère que ses concurrents ne comptent acheter que deux blocs.

Pour rappel, les enchères sur la 5G ne concernent pour l’heure que l’attribution des bandes de 3,4 à 3,8 GHz, soit la 5G « sub-6 », en dessous des 6 GHz. Il ne s’agit donc pas des ondes millimétriques qui arriveront plus tard en France. Dès que les opérateurs auront acheté le droit d’utilisation de ces fréquences, une deuxième phase commencera pour savoir quel opérateur aura droit à quelle bande de fréquence spécifiquement. Autant dire qu’il faudra encore patienter quelques jours pour savoir à quelle sauce les abonnés seront servis.

La 5G a pris un tournant politique à quelques mois de son déploiement en France. Tandis que certains politiciens exigent des moratoires et lancent des débats publics sur le sujet, le président Emmanuel Macron évite…
Lire la suite

Les derniers articles

  • Les Samsung Galaxy S9 et S9 + reçoivent One UI 2.5

    Samsung

    Les Samsung Galaxy S9 et S9 + reçoivent One UI 2.5

    19 octobre 202019/10/2020 • 19:14