Lumix S5 : Panasonic rend la photo full frame compacte et particulièrement abordable

 

Panasonic a présenté ce mercredi son nouveau Lumix S5. Ce boîtier particulièrement compact cherche à démocratiser la photo et la vidéo full frame avec un tarif plutôt agressif.

Le Panasonic Lumix S5

Le Panasonic Lumix S5 // Source : Panasonic

Décidément, dans le domaine de la photo, c’est la ruée vers le full frame. Ces dernières années, les constructeurs ont tous lancé des appareils photo reflex ou hybrides dotés de larges capteurs, au format 24 x 36 mm. Il faut dire que cette taille de capteur a l’avantage de capturer davantage de lumière et est donc plus adaptée aux photos et vidéos en basse luminosité ou pour proposer un bel effet bokeh.

Si Panasonic s’est longtemps cantonné au format micro 4/3 pour ses appareils photo hybrides — c’est-à-dire avec des capteurs de 12 x 18 mm — le constructeur japonais s’est lancé dans la bataille il y a un peu plus d’un an avec le Panasonic Lumix S1, suivi des Lumix S1R et S1H. Désormais, la firme de Kodama va plus loin avec un nouveau boîtier full frame bien plus compact, le Panasonic Lumix S5.

Un boîtier aussi compact qu’un Lumix GH5

Et compact, le Lumix S5 l’est vraiment. Il faut dire que malgré son grand capteur de 24 x 36, le boîtier propose des dimensions globalement similaires à celles du Lumix GH5, pourtant doté d’un capteur micro 4/3. Il affiche par ailleurs un poids sur la balance de 714 grammes. C’est 30 % plus léger que le poids du Lumix S1, à 1017 grammes, et plus léger même que le Panasonic Lumix GH5, à 725 grammes. Et malgré ce gabarit plutôt compact, Panasonic n’a pas fait de grands sacrifices pour ce nouveau Lumix S5.

De gauche à droite, le Panasonic Lumix S1H, le Panasonic Lumix S5 et le Panasonic Lumix GH5

De gauche à droite, le Panasonic Lumix S1H, le Panasonic Lumix S5 et le Panasonic Lumix GH5 // Source : Panasonic

Le boîtier est en effet doté d’un capteur de 24,2 mégapixels sans filtre passe-bas, similaire à celui du Lumix S1. Il propose par ailleurs une double ISO native à 640 et à 4000 en vidéo avec le mode V-log, ainsi qu’une sensibilité allant de 50 à 51 200 ISO (50 à 204 800 ISO en mode étendu) et le même processeur d’image Venus Engine que sur le Lumix S1. Toujours concernant les caractéristiques de prise de vue, le boîtier permet une configuration de la vitesse d’obturation allant de 1/8000 de seconde à 60 secondes. Pour le mode rafale, le Lumix S5 est capable de prendre jusqu’à 5 images par seconde avec autofocus continu (AF-C) et jusqu’à 7 images par seconde en simple mise au point (AF-S).

Une meilleure gestion de l’autofocus

Du côté de la mise au point également, Panasonic annonce quelques nouveautés. Il faut dire que les boîtiers de la marque japonaise ne sont pas les plus réputés pour leur suivi d’autofocus, notamment en vidéo. Sur ce point, le Lumix S5 profite toujours d’un système de détection de contraste sur 225 zones, mais y a ajouté des algorithmes d’intelligence artificielle. Au fur et à mesure de l’utilisation, le boîtier est censé s’améliorer pour détecter les sujets sur lesquels vous souhaitez faire la mise au point. Par ailleurs, Panasonic a prévu une amélioration du suivi de visage et des yeux, notamment lorsque le sujet va tourner la tête ou qu’une autre personne passe devant dans un film par exemple.

La vidéo est d’ailleurs l’un des principaux points mis en avant par Panasonic sur son Lumix S5. L’appareil est en effet capable de tourner des séquences en 4 K 60 p en 4:2:0 10 bits enregistrées en interne. Il est également possible d’opter pour des séquences en 4 k 30p en 4:2:2 10 bits. L’enregistrement en 4 K 60p 4:2:2 10 bits n’est malheureusement pas proposé en interne, mais il est cependant possible à l’aide d’un enregistreur HDMI.

Toujours concernant la vidéo, le Panasonic Lumix S5 propose jusqu’à 14 stops de dynamique. Sans atteindre les « plus de 15 stops » du Sony Alpha 7 S III, il s’en rapproche cependant. Notons néanmoins que contrairement aux Lumix S1 et GH5, la durée des séquences vidéos du Panasonic Lumix S5 est limitée à 30 minutes pour l’enregistrement 10 bits, mais illimité en 4K 8 bits.

Un écran Oled orientable

À propos de l’ergonomie, outre son poids plume, le Panasonic Lumix S5 profite également d’un écran tactile orientable de 3 pouces affichant 1,84 million de points ainsi que d’un viseur Oled de 2,36 millions de points. Il profite de deux emplacements pour carte SD : un pour carte UHS-I ou UHS-II et un uniquement pour carte UHS-I. Le boîtier profite également d’une prise USB-C pour la recharge ou l’alimentation, d’une prise mini-HDMI, d’une entrée micro au format jack 3,5 mm et d’une sortie audio, toujours au format jack 3,5 mm. Au niveau de la batterie, Panasonic assure que le nouvel accumulateur développé spécialement pour son Lumix S5 permet de capturer jusqu’à 470 clichés en mode classique, et jusqu’à 1500 avec le mode ECO du viseur.

Le Panasonic Lumix S5 sera disponible dans le commerce au début du mois d’octobre. Deux offres seront alors proposées : le Lumix S5 nu au prix de 1999 euros, ou avec un objectif 20-60 mm (f/3,5-5,6) à 2299 euros. Par ailleurs, pour toute précommande du 2 au 30 septembre, Panasonic offrira un objectif Sigma 45 mm (f/2,8) d’une valeur de 569 euros ainsi que des remises de de 300 à 900 euros sur différentes optiques plein format du constructeur.

Les derniers articles