Test de la Razer Kishi V2 : une bonne manette pour smartphone

Manettes • 2022

Razer Kishi V2 2022 (Android)
Bon
7 /10

Note de la rédaction

Ce test est valable pour les variantes suivantes :

Points positifs du Razer Kishi V2
  • Un concept qui a fait ses preuves
  • Une vraie manette plug and play
  • Une prise en main convaincante
  • La possibilité de recharger son smartphone en jouant
Points négatifs du Razer Kishi V2
  • Plusieurs gros jeux ne sont pas compatibles
  • Application pas fondamentalement utile
  • On ne peut pas jouer avec sa coque de protection
  • Un peu cher par rapport à ce qu'on peut trouver ailleurs
 

Razer met à jour sa manette pour smartphones, la Kishi, qui nous avait convaincus il y a deux ans. La V2, pour le moment uniquement disponible pour les smartphones Android avec USB-C, change un peu de format tout en gardant son ADN. Nous l'avons testée.

Razer Kishi 2 (4)
Source : Anthony Wonner – Frandroid

En 2020, Razer a sorti la Kishi, une manette pour smartphone au nom peu ragoutant en France, mais qui avait su nous séduire. Un accessoire plug and play et surtout un concept intéressant, qui donne à son smartphone un air de Nintendo Switch Lite ou de Steam Deck. La marque remet le couvert en 2022 avec la Kishi V2, qui est passée dans nos mains. Entre-temps, le tarif a augmenté, pour passer de 89,99 à 119,99 euros.

Comme pour la première version de la Kishi, on sent que Razer veut faire de sa manette l’accessoire parfait pour le cloud gaming, avec des plateformes qui se multiplient depuis quelque temps.

Design et ergonomie

Aspect

Cette manette pour smartphone a un corps fait entièrement de plastique noir mat lisse, avec des parties rugueuses pour le grip au niveau des paumes de main. Il est vrai que Razer a fait sobre pour marquer la manette, avec « seulement » deux inscriptions en gravure sur les côtés et le logo à l’arrière, qui ne se voit que lorsque la manette accueille un smartphone. Quant au rendu esthétique, on aurait pu s’attendre à un résultat plus premium au niveau du plastique. On constate quelques défauts de finition et un léger jeu au niveau de la liaison entre les deux parties, avec un petit décalage qui peut se faire.

Razer Kishi 2 (6)
Source : Anthony Wonner – Frandroid

En vérité, Razer reprend ici les grandes lignes qui avaient fait la première version, tout en changeant quelques détails. Ses dimensions sont de 92,2 mm x 180,7 mm x 33,9 mm. Le fabricant se targue que l’on puisse la ranger dans une poche et effectivement, on peut. La manette est un peu plus grosse qu’un smartphone avec un écran de 6,67 pouces en position repliée et on peut la ranger dans une poche. En revanche, avec les joysticks et la forme du produit, avouons que ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique.

Razer Kishi 2 (3)
Source : Anthony Wonner – Frandroid

Cette nouvelle version a un design plus austère encore, avec l’abandon des couleurs sur les boutons ABXY, une fixation moins grosse et des joysticks plus à plat.

On trouve sur la partie droite de la Kishi V2 deux évents, présents pour laisser passer le son qui sort du téléphone. Attention, Razer n’intègre pas d’évents de l’autre côté. C’est dommage pour les utilisateurs de smartphones avec des haut-parleurs stéréo.

Installer la manette

Pour installer la Razer Kishi V2 et la brancher à son smartphone, c’est assez simple. Il faut coincer le haut de son téléphone dans la première partie de la manette, puis étendre la partie droite jusqu’à voir le port USB-C. Ensuite, on place le smartphone à plat et on rétracte la partie droite de la manette afin que le port USB-C se branche. Lorsque le téléphone est bien placé, il ne bougera pas en jeu, peu importe les mouvements que l’on fait (dans la limite de ce qu’on fait en jouant bien sûr).

Razer Kishi 2 (1)
Source : Anthony Wonner – Frandroid

Pour l’enlever, il suffit de faire les étapes, mais cette fois-ci à l’envers. L’installation et le retrait de la manette se fait en quelques secondes (avec soin). C’est assez simple à faire et on n’a pas peur d’abîmer la manette ou son téléphone.

Comme elle ne possède pas de batterie et ne se connecte pas en sans-fil, on n’a pas besoin de la recharger. L’énergie nécessaire à son fonctionnement est délivrée par le téléphone directement.

Confort

Quand la première version de la Kishi avait un support flexible, la seconde opte pour la rigidité. Cela permet d’avoir une « console » dont l’écran tient bien en place et ne bouge pas. Dans les mains, le sentiment de confort et de solidité se ressent. À l’instar d’une Switch ou d’un Steam Deck, les boutons sont plutôt bien placés et accessibles. Avec ses 123 grammes, la Razer Kishi V2 n’est pas très lourde et son poids ne gênera pas. Quant à sa taille, un petit temps d’adaptation pourra être nécessaire à certains au vu de la longueur que la manette peut avoir.

Razer Kishi 2 (5)
Source : Anthony Wonner – Frandroid

Par rapport aux boutons, le ressenti des commandes ABXY, L1/R1, M1/M2 et les autres petits boutons de menu, laissent à désirer. On est assez loin des clics doux d’une manette de Xbox et le tout fait un peu cheap. La Razer Kishi V2 se rattrape sur les gâchettes et les joysticks qui offrent un vrai confort de jeu.

Pour s’adapter au maximum à tous les smartphones, Razer fournit deux paires de coussinets en caoutchouc interchangeables, en fonction de l’épaisseur de votre téléphone. S’il est assez fin, cela permet de jouer tout en gardant la coque de protection. Pour comparaison, cela n’est pas possible avec un OnePlus Nord 2T équipé d’une coque de protection.

Compatibilité

La manette Razer Kishi V2 est compatible avec les smartphones Samsung Galaxy (depuis le S9 ou le Note 8), Google Pixel (depuis le Pixel 2), les Razer Phone 1 et Razer Phone 2 et plus généralement « tous les appareils Android fonctionnant sous Android 9.0 ou une version ultérieure, avec des dimensions similaires à ces appareils pris en charge ».

Razer Kishi 2 (4)
Source : Anthony Wonner – Frandroid

La compatibilité à prendre en compte, elle l’est également au niveau des jeux vidéo. Acheter cette manette, c’est aussi vouloir jouer à des jeux précis. Certains titres ne peuvent pas être joués avec la Razer Kishi V2. Par exemple, nous avons été surpris de découvrir que Call of Duty : MobileApex Legends Mobile ou encore PUBG Mobile ne fonctionnent pas avec la Kishi V2, mais seulement avec des contrôleurs Bluetooth. La manette de Razer fonctionne toutefois sur Steam Link, qui permet de streamer ses jeux Steam sur son téléphone depuis son ordinateur. Certaines applications comme Octopus permettent de lier des contrôles tactiles à des boutons de manette, mais cela peut être détecté comme de la triche par certains jeux en ligne.

Pour autant, sur d’autres jeux, la Kishi V2 se révèle très utile. Elle permet de contrôler plus facilement son personnage sur Fortnite, d’avoir une meilleure sensation de conduite dans Horizon Chase ou Real Racing 3 et de retrouver les sensations d’un jeu console dans Diablo Immortal.

Sur son site, Razer indique que la manette « prend en charge la configuration standard des manettes Android et elle est conçue pour être compatible avec les jeux Android compatibles avec les manettes HID ».

Les fonctionnalités

L’application Nexus

La manette fonctionne avec l’application Razer Nexus disponible sur le Google Play Store. Nexus n’est pour autant pas indispensable pour utiliser la la Kishi V2. Elle agit en fait comme une sorte de hub sur lequel on peut ajouter les titres auxquels on joue avec la manette, à noter que les icônes des applications sont dans une basse définition étrangement. L’application permet par ailleurs de découvrir de nouveaux jeux compatibles répartis en différentes catégories, bien qu’il faille reconnaître que peu sont répertoriés. C’est avec Nexus que l’on peut mettre à jour le logiciel de la Kishi V2 et que l’on peut modifier les touches, les remapper. Ce qui est dommage, c’est qu’on ne peut modifier que les touches M1 et M2, qui sont situées sur les côtés des gâchettes. Il n’est pas possible de modifier les touches de fonction, dont les actions ne sont indiquées que dans la notice. Pour les autres, on peut le faire la plupart du temps dans les jeux compatibles, bien que ce ne soit pas toujours le cas (Horizon Chase par exemple).

Cette application compagnon offre aussi la possibilité de prendre des capteurs d’écran et d’enregistrer des vidéos en actionnant un bouton dédié sur la manette. Enfin, Nexus permet aussi de diffuser ses parties en direct sur Facebook et sur YouTube.

La recharge et le jeu en simultané

Pour utiliser cette manette, il faut brancher son smartphone dedans via le port de charge et de transfert de fichiers. Oui, mais voilà, jouer à des jeux, cela peut utiliser la batterie, même beaucoup. Razer y a pensé puisqu’on trouve un port USB-C sous la partie droite. Il permet de recharger son téléphone tout en le plaçant dans la manette. À noter que ce port ne permet que de charger un smartphone, mais pas de transférer des fichiers ou autre. L’emplacement est bien pensé, car le câble ne gêne pas durant les sessions de jeu.

Prix et disponibilité de la Razer Kishi V2

Cette manette pour smartphones de Razer est disponible au prix public conseillé de 119,99 euros pour la version Android ou iPhone (sur Amazon.fr). À titre de comparaison, la Razer Kishi première du nom était sortie à 89,99 euros pour la version Android et 109 euros pour la version iPhone. Bonne nouvelle pour les propriétaires de smartphone Apple, vous n’aurez pas à payer plus cher que d’autres joueurs sous Android.

Où acheter Le
Razer Kishi V2 2022 (Android) au meilleur prix ?
Note finale du test
Bon
7 /10
Le concept développé par Razer depuis plusieurs années n'a plus à faire ses preuves. La manette est convaincante dans les jeux compatibles et donne à son smartphone des airs de Switch ou de Steam Deck (selon ce que vous préférez).

La Razer Kishi V2 sera parfaite pour les joueurs de cloud gaming ou ceux qui utilisent des émulateurs et qui en ont marre de jouer avec les contrôles tactiles. Cependant, il faudra être un joueur régulier pour être satisfait de cette manette, au vu de son prix. Pour ceux qui veulent jouer à des jeux mobiles, il faudra s'assurer au préalable que la manette est compatible.

Près de 120 euros pour une manette pour smartphone, il faut vouloir (et pouvoir) les dépenser. Si la prise en main est bonne, que les « joysticks » et les gâchettes sont confortables, certains boutons manquent de soin, tout comme l'application compagnon Nexus qui ne se révèle pas très utile.

Si cela vous paraît cher, investir dans une manette sans-fil, avec un support pour smartphone ou non, sera potentiellement moins cher pour une manette de meilleure facture, mais beaucoup plus encombrante.

Points positifs du Razer Kishi V2

  • Un concept qui a fait ses preuves

  • Une vraie manette plug and play

  • Une prise en main convaincante

  • La possibilité de recharger son smartphone en jouant

Points négatifs du Razer Kishi V2

  • Plusieurs gros jeux ne sont pas compatibles

  • Application pas fondamentalement utile

  • On ne peut pas jouer avec sa coque de protection

  • Un peu cher par rapport à ce qu'on peut trouver ailleurs

Les derniers articles