Renault baisse le prix de sa Mégane E-Tech électrique… avec une mauvaise surprise

 

Décidément, la gamme de la Renault Mégane E-Tech aura été maintes fois retouchée. Dernier événement en date : l'arrivée d'une nouvelle version entrée de gamme beaucoup plus abordable. L'arrivée ou plutôt le retour d'ailleurs...

Renault vient d’apporter quelques modifications dans la gamme de sa Mégane E-Tech électrique. Le changement le plus notable est l’arrivée d’une version EV40 à petite batterie, qui permet au Losange de proposer un prix d’attaque plus compétitif. Cette version avait disparu il y a quelques semaines.

La Mégane EV40 électrique démarre à 33 000 euros en finition Equilibre – la plus accessible et donc la moins généreuse en équipements du catalogue. Elle coûte donc 4 000 euros de moins que la Mégane EV60 à finition équivalente, qui lui cède son statut d’entrée de gamme.

Une autonomie en baisse

Attention, l’EV40 réclame des concessions par rapport à l’EV60. Elle voit son autonomie chuter à 300 km (cycle WLTP), en raison d’une batterie de plus faible capacité (40 kWh). À titre de comparaison, l’EV60 et sa batterie de 60 kWh garantissent entre 450 et 470 km d’autonomie théorique (cycle WLTP) selon les versions.

L’EV40 est aussi légèrement en retrait dans le domaine de la recharge. Sur une borne rapide, elle ne tolèrera au mieux que 85 kW de courant continu, contre 130 kW pour l’EV60. Il semblerait toutefois que l’exercice du 10 à 80 % de recharge soit réalisé en 37 minutes dans les deux cas.

Au lancement, Renault commercialisait en parallèle une EV40 sans capacité de charge rapide, mais celle-ci a disparu de façon définitive. Il faut en outre signaler l’arrivée de série d’une pompe à chaleur et d’un système d’optimisation de la batterie sur les finitions Evolution ER, Techno et Iconic. Et la bonne nouvelle, c’est que ces améliorations n’entraînent pas de surcoût.

Toujours plus chère que ses rivales chinoises

En dépit de cet ajustement des tarifs, la Mégane E-Tech électrique reste plus chère que la MG4, et dans des proportions toujours significatives. Cette rivale venue de Chine est en effet proposée à partir de 29 990 euros (bonus non déduit). La Mégane doit en outre faire face à une nouvelle concurrente encore plus agressive sur le plan des tarifs : la Dolphin du chinois BYD.

La Mégane électrique à petite batterie a déjà été commercialisée par le passé. Elle n’a d’ailleurs pas rencontré un franc succès, puisqu’elle ne représentait en moyenne qu’une vente sur cinq. Aussi, son retour peut sembler étonnant de prime abord. Mais finalement, ce choix s’intègre parfaitement dans la vision de Luca de Meo, le patron du groupe Renault qui veut réduire le prix des voitures électriques grâce à des petites batteries.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.

Les derniers articles