Pourquoi Renault a subitement augmenté le prix de la Mégane électrique

 

Si vous aviez prévu de vous offrir une Renault Mégane E-Tech Electric, il va falloir composer avec un prix en forte hausse. En cause, le retrait de la finition d'entrée de gamme avec la petite batterie de 40 kWh.

Depuis quelques semaines, une véritable guerre des prix a débuté entre plusieurs constructeurs. En cause, la baisse des tarifs opérée par Tesla sur ses Model 3 et Model Y, qui ont alors perdu jusqu’à 13 000 euros en seulement quelques heures. Une stratégie qui permet à la marque de faire grimper ses ventes mais qui inquiète ses rivaux, dont certains n’ont pas tardé à réagir comme Xpeng, VinFast, Lucid ou encore Ford, Toyota et Nissan.

Renault augmente ses prix

Mais ce n’est pas le cas de tout le monde et certains ont affirmé haut et fort ne pas vouloir entrer dans ce petit jeu. C’est notamment le cas de Volkswagen mais également de Renault, comme l’avait affirmé son patron Luca de Meo. Ce dernier a en effet confirmé qu’il ne comptait pas faire chuter le prix de ses voitures, affirmait qu’il avait trop peu de marge de manoeuvre en raison du coût élevé de la batterie.

Selon lui, celle-ci représente alors 40 % du prix total d’une voiture électrique. Ce qui explique en partie pourquoi elles coûtent encore bien plus cher que leurs équivalents thermiques, malgré un entretien moins élevé à l’usage. Il n’est donc pas question pour la firme au losange de faire baisser les prix de ses voitures, alors qu’elle a même récemment augmenté ceux de ses Twingo et Zoé.

Une augmentation qui suit celle de la Dacia Spring quelques semaines plus tôt. Mais ce n’est pas terminé, puisque c’est au tour d’un autre modèle de voir son tarif grimper. Il s’agit alors de la Mégane E-Tech, modèle électrique le plus vendu de la marque et qui fut en tête des immatriculations de voitures zéro-émissions (à l’usage) en France en août dernier.

Jusqu’à peu, la compacte, rivale de la MG 4 et de la Volkswagen ID.3, qui vient tout juste de s’offrir un petit restylage, était affichée à partir de 39 000 euros (soit 34 000 euros bonus écologique déduit). Mais voilà qu’en jetant un oeil au site de la marque, on s’aperçoit que son prix vient de passer à 42 000 euros. Une hausse de 3 000 euro tout rond, qui ne devrait pas plaire aux clients. Mais il y a une raison.

Une gamme simplifiée

En effet, si l’on jette un oeil au configurateur, on remarque alors que la version d’entrée de gamme connue sous le nom d’EV40 130 ch Boost Charge a tout bonnement disparu du catalogue. Les clients devront donc passer directement à la version EV60 130 ch Super Charge, facturée plus cher pour un même niveau de finition baptisée Equilibre. Celle-ci inclut entre autres l’instrumentation numérique de 12 pouces, l’écran tactile de 9 pouces compatible avec Apple CarPlay et Android Auto ainsi que l’ouverture sans clé.

Ainsi, la Mégane E-Tech n’est donc plus proposée avec la petite batterie de 40 kWh. Ce qui peut sembler étonnant alors que Luca de Meo avait affirmer que réduire la taille des accumulateurs serait la seule solution pour abaisser les prix des voitures électriques. Mais alors, pourquoi avoir retiré cette alternative donc ? En réalité, il y a plusieurs raisons, comme l’explique Automobile Propre.

Tout d’abord, la batterie de 40 kWh avait du mal à se vendre, alors que 80 % des commandes concernaient la version 60 kWh, permettant de parcourir jusqu’à 450 kilomètres selon le cycle WLTP. Or, une récente étude a révélé que les automobilistes étaient très demandeurs de grandes autonomies, ce qui est pourtant une erreur. Mais ce n’est pas tout. En effet, il se dit aussi que Renault voulait réduire la concurrence avec la Zoé, qui embarque une batterie de 52 kWh et qui débute à partir de 35 100 euros.

Cependant, la marque au losange souhaite compenser cette augmentation en offrant de petits cadeaux à ses clients. Ceux qui passeraient de la Zoé à la Mégane profiteraient alors d’une prime de 25 euros sur le loyer en leasing. Renault offre également la borne et l’installation à domicile pour ceux optant pour la version Super Charge, dans la limite de 1 900 euros.