Volkswagen dévoile la nouvelle ID.3 restylée pour tenter de rivaliser avec la Tesla Model 3

 

Le constructeur allemand Volkswagen présente la version restylée de sa voiture électrique ID.3 avec, au programme, quelques changements esthétiques et technologiques, le retour de la version dotée de la batterie de 58 kWh. Mais en dehors de ça, cette mise à jour est plutôt très succincte.

Après trois ans de bons et loyaux services, la Volkswagen ID.3 reçoit une petite cure de jouvence qui devrait lui permettre de relancer ses ventes. Des ventes qui ne sont d’ailleurs pas si mal que ça puisque l’ID.3 s’est écoulée à environ 600 000 exemplaires dans le monde depuis le début de sa carrière, un début de carrière qui, rappelons-le, a été pour le moins compliquée en raison de nombreux problèmes liés au logiciel.

Alors que l’on s’attendait à l’arrivée de la plateforme MEB Evo et d’une nouvelle batterie permettant de porter l’autonomie à plus de 700 km, comme la future Volkswagen ID.7, le constructeur allemand a préféré retoucher sa compacte électrique avec parcimonie.

Retour de la batterie de 58 kWh

En termes de motorisations, nous retrouvons toujours un seul et unique moteur, positionné à l’arrière, qui développe la bagatelle de 204 ch et 300 Nm de couple. La vitesse maximale est toujours limitée à 160 km/h. C’est donc le même moteur qu’actuellement.

Alors que la gamme française de l’ID.3 était assez restreinte avec une seule finition et une seule batterie pendant un moment, l’ID.3 offre plus de choix aux clients. La « petite » batterie de 58 kWh fait son retour et permet à la voiture de revendiquer 425 km d’autonomie selon le cycle WLTP en finition « Pro Performance First » et 418 km en « Pro Performance First Exclusive ». La version avec la batterie de 77 kWh est annoncée avec une autonomie de 545 km.

En termes de performances, le modèle avec la plus petite batterie accélère légèrement plus fort, avec 7,3 secondes pour le 0 à 100 km/h, tandis que le modèle avec la batterie de 77 kWh réclame 7,9 secondes.

Peu d’évolutions techniques

La Volkswagen ID.3 repose toujours sur une architecture 400 volts. De ce fait, la puissance de charge est toujours limitée en courant continu, même si elle est plutôt acceptable pour une voiture de ce segment. La puissance de charge en courant alternatif est de 11 kW et grimpe, en courant continu, à 120 kW pour la batterie de 58 kWh et 170 kW pour celle de 77 kWh.

Comme vous pouvez le constater sur les photos, la Volkswagen ID.3 restylée n’évolue pas vraiment. C’est à peine si l’on remarque les changements au niveau du bouclier et de la calandre. Les feux sont désormais Full LED de série, tandis qu’une option avec des feux matricielle est aussi de la partie.

Pour se donner un côté un peu plus « mature », la Volkswagen ID.3 restylée abandonne ses strickers latéraux et quelques éléments que l’on pourrait qualifier de « ludique ». La voiture mesure toujours 4,26 mètres, 1,55 mètre de haut et le coffre bénéficie d’une capacité convenable avec 385 litres. Ce sont à peu près les mêmes dimensions qu’une Volkswagen Golf.

Un habitable enfin plus cossu ?

Pour l’intérieur, Volkswagen affirme avoir tenu compte des remarques des clients, avec l’usage de matériaux plus cossus, notamment au niveau des panneaux de porte et de la planche de bord. En revanche, en termes d’ergonomie, cela a toujours l’air d’être assez compliqué, avec peu de boutons physiques et, quand c’est le cas, comme pour l’ouverture des vitres, c’est assez difficile à appréhender.

Les matériaux changent également avec l’accent mis sur l’écologie. Ainsi, le volant n’est plus en cuir, mais confectionné avec un matériau plus écologique, tandis que les matériaux recyclés se sont multipliés aussi à l’intérieur. On en retrouve notamment sur les sièges, les tapis de sol ou encore le ciel de toit.

La Volkswagen ID.3 restylée met l’accent sur la connectivité avec la possibilité de faire des mises à jour over-the-air, en sortie d’usine, sans passer par l’atelier. Les ingénieurs ont également travaillé pour améliorer le système de planification d’itinéraire. Celui-ci indique désormais avec plus de précision dans le GPS où et combien de temps s’arrêter pour se recharger pendant un long trajet.

Volkswagen intègre aussi la fonctionnalité Plug & Charge, et il est possible de sélectionner uniquement les bornes de recharge compatibles dans le planificateur. Ces bornes permettent de se recharger sans utiliser d’applications sur le téléphone ou de cartes de paiement, comme le fait Tesla avec ses Superchargeurs. La borne reconnaît la voiture et vient ensuite facturer directement au client l’énergie consommée.

L’ID.3 bénéficie aussi de la charge bidirectionnelle afin d’utiliser l’énergie de la batterie pour charger de petits appareils électriques et électroniques. Pour finir avec les nouveautés, le système d’infodivertissement intègre également de nouveaux menus, avec notamment un raccourci permettant d’accéder directement aux fonctions de recharge de la batterie, ou encore des jeux vidéo pour faire passer le temps sur les bornes de recharge.

Concernant les prix, la Volkswagen ID.3 devrait débuter entre 44 000 et 45 000 euros. De quoi venir concurrencer un peu plus la Tesla Model 3, et notamment la variante Propulsion vendue 44 990 euros.

Les prix français et la structure de gamme Volkswagen ID.3 seront connus d’ici quelques semaines. Le lancement de la voiture est prévu pour le mois de juin prochain. Les versions de base pourront être éligibles au bonus écologique de 5 000 euros.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.