Prise en main du Samsung Galaxy Z Flip 6 : beau à l’extérieur… et surtout à l’intérieur ?

Smartphones • 2024

Que vaut le Samsung Galaxy Z Flip 6 ? S'il est très beau esthétiquement parlant, ce sont surtout ses qualités internes qui pourraient se démarquer pour offrir une meilleure autonomie (meilleure batterie, bonne puce et chambre à vapeur). En attendant, voici notre prise en main.

Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid
Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid
 

Me voici avec le Samsung Galaxy Z Flip 6 entre les mains et je n’arrive pas à ôter de mon esprit un élément de langage répété par un porte-parole français de la marque : « look and feel ». Un petit anglicisme qui passe assez bien pour ce smartphone pliable qui mise énormément sur son aspect fashion.

Certes, il s’agit d’un élément de langage bien rodé, mais pendant ma prise en main, j’ai pu constater un travail séduisant sur l’apparence et la sensation en main. Or, l’évolution la plus intéressante du téléphone nous est encore invisible à l’heure actuelle. Voici donc quelques-unes de mes impressions et réflexions sur ce Galaxy Z Flip 6 présenté pendant l’Unpacked 2024 à Paris.

Le roi du look

Qu’on adhère ou non au concept du smartphone pliant à clapet, il est quasi impossible de ne pas percevoir le potentiel du Samsung Galaxy Z Flip 6 en termes d’objet de mode. Vous allez le voir partout dans diverses publicités, clips de musique, etc. Il y a fort à parier qu’il sera fortement mis en avant pendant les Jeux olympiques de Paris dont Samsung est un partenaire de premier ordre.

Dans son opération séduction, le Galaxy Z Flip 6 reprend la formule de son prédécesseur le Galaxy Z Flip 5, mais avec un petit effort supplémentaire sur les finitions. On retrouve donc l’écran externe, relativement grand, avec son format particulier : il évite les deux caméras, ce qui engendre une sorte d’encoche un peu bizarre. On y reviendra.

Les petites modifications portent donc sur cette fameuse expression « look and feel ». Tous les coloris profitent d’un revêtement mat. L’année dernière, en comparaison, ce traitement de faveur était réservé aux versions exclusives au store de Samsung. Sachez d’ailleurs que la finition mate se propage jusqu’aux tranches, elles-mêmes un peu plus plates.

Bref, quelques touches de modernité bienvenues qui améliorent sensiblement le confort en main et son apparence aussi, mais c’est un avis très personnel. Toutefois, contrairement au Galaxy Z Fold 6 où les évolutions esthétiques sont plus palpables, le Galaxy Z Flip 6 propose une évolution plus subtile, moins marquante.

Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid

Les quelques atouts charme vraiment marquants du Galaxy Z Flip 6 se cachent en réalité ailleurs. Mais avant d’aller plus loin, j’aimerais évoquer rapidement les écrans et la partie logicielle du Galaxy Z Flip 6.

Écrans et widgets

Deux écrans Amoled ornent le Galaxy Z Flip 6. Celui qui se plie, à l’intérieur, propose une diagonale de 6,7 pouces en Full HD+ et avec un taux de rafraîchissement allant de 1 à 120 Hz. Ici, la grande nouveauté vient du pic de luminosité annoncé à 2600 nits. Cela devrait être laaaaaaaaaargement suffisant pour ne jamais avoir à plisser les yeux.

Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid

De l’autre côté, l’écran externe reste à 3,4 pouces avec une définition de 720 x 748 pixels et se rafraîchit à 60 Hz. Comme l’année dernière, par défaut, seuls quelques widgets et applications triées sur le volet peuvent exploiter cet affichage. On se doute que l’on pourra encore utiliser l’application Samsung Good Lock pour bidouiller un peu et débloquer plus de possibilités.

Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid

En attendant, rien de bien nouveau de ce côté-là, hormis quelques widgets supplémentaires. Hélas, dans sa volonté de tout bien contrôler et optimiser, Samsung ne crée pas de surprise ici. En comparaison, le Motorola Razr 50 Ultra est un peu plus rigolo avec son écran plus grand qui passe même sous les caméras. Cela crée d’autres soucis par contre que Motorola ne peut pas contrôler.

On voit donc bien que Samsung veut faire un choix raisonné et avancer prudemment sur la question. On notera quand même que le Galaxy Z Flip 6 promet de vous recadrer intelligemment si vous faites un selfie avec l’écran externe. Nous avons essayé avec mon collègue Arnaud et ce n’était pas toujours probant, mais on creusera ça plus en détail pendant le test.

Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid

Galaxy AI

En outre, sachez que le Galaxy Z Flip 6 — comme le Galaxy Z Fold 6 — accueille quelques nouveautés de Galaxy AI que nous vous listons dans un papier dédié. L’intelligence artificielle pousse ainsi quelques options un peu plus loin dans la retouche photo ou la génération de texte, par exemple, et il y a même deux fonctions exclusives au Z Flip 6 :

  • l’utilisation de l’écran externe pour la traduction instantanée avec le mode Interprète ;
  • les réponses suggérées intelligentes disponibles sur l’écran externe afin de ne pas avoir à ouvrir le téléphone.

Enfin un Flip autonome ?

Je parlais de qualités invisibles sur le Samsung Galaxy Z Flip 6. Il est temps d’expliciter tout cela. J’ai envie de croire que nous aurons enfin un smartphone pliant à clapet capable de tenir plus sereinement face aux longues journées actives. Plusieurs éléments vont dans ce sens, à commencer par le plus évident : la batterie grossit pour atteindre les 4000 mAh, soit 300 mAh de plus que sur le Z Flip 5. Ça peut bien aider !

Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid

En plus de cela, le téléphone embarque un Snapdragon 8 Gen 3 (optimisé pour les Galaxy). Une puce qui a déjà montré, en 2024, son efficacité sur la gestion de la consommation d’énergie. Notez au passage que, pour la première fois sur cette gamme, on a droit à 12 Go de RAM. Enfin, dernier élément qui peut avoir son importance dans cette quête de meilleure autonomie : le Galaxy Z Flip 6 accueille une chambre à vapeur pour bien dissiper la chaleur. Là encore, c’est une première.

Autant de choses que je n’ai évidemment pas pu expérimenter pendant la session de prise en main. Autant de qualités pour l’instant invisibles qui n’attendent donc que d’être testées. Et j’ai envie d’être optimiste. Croisons les doigts !

Samsung Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid

Enfin du 50 mégapixels

Du côté des capteurs photo, on note l’arrivée d’une caméra principale de 50 Mpx comme sur les Galaxy S24 — et ça aussi c’est une première pour les Flip. L’ultra grand-angle est toujours de 12 Mpx tandis que l’on déplore toujours l’absence de téléobjectif. Un défaut difficile à critiquer tant l’intégration d’un troisième capteur semble très ardu sur un tel format de smartphone, mais difficile à digérer aussi au regard du prix à quatre chiffres de l’appareil.

Pour compenser, Samsung promet une très bonne qualité de zoom x2 numérique. On a du mal à y croire pleinement, mais le Galaxy S24 Ultra a déjà prouvé que la marque savait très bien faire illusion sur un zoom x10 numérique à partir d’un x5 optique. Ce sera à surveiller.

Samsung Galaxy Z Fold 6 et Galaxy Z Flip 6 // Source : Frandroid

Enfin, à la résistance agréable de la charnière s’ajoutent sept années de mises à jour garanties aussi bien pour les versions majeures d’Android que pour les déploiements de sécurité. Ajoutez-y une certification IP48 pour l’étanchéité et vous devriez être assez apaisés concernant la longévité de l’appareil.

Prix et date de sortie du Samsung Galaxy Z Flip 6

Le Samsung Galaxy Z Flip 6 sort en France le 24 juillet 2024. Voici les prix officiels :

  • 1199 euros pour la configuration de 256 Go ;
  • 1319 euros pour le modèle de 512 Go.

Plusieurs coloris sont proposés : gris, bleu nuit, jaune et vert d’eau. Deux autres choix sont disponibles uniquement sur le site de Samsung : noir carbone et blanc pêche. Enfin, si vous précommandez le téléphone — ce qui est d’ores et déjà possible –, vous profiterez d’un bonus de reprise de 100 euros qui viendra s’ajouter à la valeur de votre ancien téléphone.

Les derniers articles