Attendu pour le mois de janvier, le Samsung Galaxy M20 devrait être l’un des premiers smartphones du constructeur à intégrer une encoche à l’écran. Une nouvelle fuite permet de voir comment celle-ci sera intégrée sur le smartphone

C’est en début d’année que Samsung devrait lancer officiellement son nouveau segment milieu de gamme, les Samsung Galaxy M. Ceux-ci prendront la place des Galaxy A qui devraient désormais être cantonnés entre le milieu et le haut de gamme, de 400 à 600 euros.

Jusqu’à présent, on a entendu parler de trois smartphones pour cette nouvelle gamme, les Samsung Galaxy M10, M20 et M30. Le deuxième, qui devrait logiquement avoir un positionnement tarifaire entre les deux autres, a fait l’objet récemment d’une fuite. En effet, le site 91Mobiles a pu mettre la main sur un visuel du haut de l’écran.

Une encoche en forme de goutte d’eau

Sur la photo mise en ligne par le site indien, on peut ainsi découvrir un appareil avec des bordures et un haut-parleur assez fin, mais surtout une encoche en forme de goutte d’eau comme on a pu en voir sur le OnePlus 6T ou le Huawei Mate 20. Une information qui semble donc confirmer les rumeurs qui circulaient déjà depuis début décembre avec la mise en ligne d’une photo de la dalle en verre de l’écran.

L’adoption d’un design à encoche, même fine, sera une première pour Samsung. Le constructeur coréen s’est longtemps refusé à suivre la tendance, allant même jusqu’à se moquer de l’aspect des smartphones de Google ou d’Apple. Cependant, en novembre dernier, il a annoncé travailler sur de nouveaux types d’écrans comme l’Infinity-O, avec un trou dans l’écran, ou les Infinity-U et Infinity-V, avec des encoches. Il semblerait donc que le Galaxy M20 adopte un affichage Infinity-V.

Selon 91 Mobiles, le smartphone devrait être annoncé ce mois-ci, dans un premier temps pour le marché indien. Il devrait être accompagné du Galaxy M10 et du Galaxy M30, attendus avec le même type d’encoche.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy M20 : encore incertaine, sa batterie de 5000 mAh en ferait le roi de l’autonomie