Disponible depuis cette semaine, le Samsung Galaxy A80 a été démonté. L’occasion de découvrir comment fonctionne son appareil photo rotatif avec le slider au dos.

Après les Galaxy A10, A20, A30, A40, A50, A60 et A70, Samsung a lancé cette semaine un nouveau smartphone pour sa gamme Galaxy A, le Samsung Galaxy A80. Compte tenu de son nom, il s’agit logiquement du plus haut de gamme de tous ces appareils milieu de gamme.

Le Samsung Galaxy A80 se distingue de ses cousins notamment par son écran sans aucune bordure, sans aucune encoche et sans aucun poinçonnage. Il faut dire qu’à l’instar de l’Asus Zenfone 6, le smartphone de Samsung est doté d’un appareil photo rotatif. Lorsque vous souhaitez prendre une photo en selfie, la partie supérieure du dos va se surélever et l’appareil photo va se retourner pour vous prendre ne photo.

Un système assez complexe qui nécessite de nombreuses parties mécaniques, comme le montre une vidéo d’un ingénieur de Samsung repérée et mise en ligne par le leaker Ice Universe.

Comme le signale le site Sam Mobile, la vidéo permet de voir comment en appuyant sur certaines parties du mécanisme, la caméra pivote pour changer de sens. Surtout, le mécanisme fonctionne même en n’appuyant que d’un seul côté : « Cela signifie que même s’il y a un dysfonctionnement sur l’un des deux côtés, la caméra peut quand même pivoter ».

Le Samsung Galaxy A80 est d’ores et déjà disponible. Pour rappel, le smartphone est doté d’un grand écran Amoled de 6,7 pouces, d’une puce Snapdragon 730, de 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, d’une batterie de 3 700 mAh et de trois appareils photo permettant le grand-angle, l’ultra grand-angle et le mode portrait.

Prise en main du Samsung Galaxy A80 : un flagship de milieu de gamme