Galaxy Z Flip : Samsung prévoit de vendre son verre pliable à des fabricants tiers

Le verre pliable du Z Flip bientôt chez la concurrence ?

 

Lors de sa conférence Unpacked, à San Francisco, Samsung dévoilait cette année ses Galaxy S20 et Z Flip. Second smartphone pliable du géant coréen, adoptant cette fois un format vertical, le Z Flip peut compter sur du verre pliable. Une petite prouesse d'ingénierie que Samsung prévoirait visiblement de céder à ses concurrents.

Samsung Display est connu pour être l’un des principaux fournisseurs de dalles OLED de petites et moyennes diagonales. Il pourrait prochainement devenir l’un des seuls pourvoyeurs de verre pliable du marché. La filiale de Samsung, qui a donné plus de détails sur cette technologie mise au point pour le Galaxy Z Flip (en partenariat avec le coréen Dowoo Insys Co, dont l’actionnaire majoritaire n’est autre que… Samsung Display, depuis décembre dernier), a indiqué qu’elle était favorable à une commercialisation prochaine de son verre pliable.

Cette perspective permettrait au marché du smartphone pliable de passer un nouveau cap, puisque des constructeurs tiers pourraient développer leurs appareils pliants, sans avoir à se soucier de devoir créer de A à Z leur propre technologie d’écrans souples. Samsung vendrait alors à la fois ses dalles OLED, comme il le fait depuis des années (les iPhone sont par exemple équipés de dalles OLED provenant de Samsung Display), mais en les recouvrant directement de verre pliable. Une solution clé en main potentiellement alléchante pour de nombreux acteurs de l’industrie.

L’écran du Z Flip toujours équipé d’un film plastique inamovible

Comme le détaille The Verge, l’écran du Z Flip a beau être constitué d’une plaque de verre pliable épaisse de 30 nm, il n’en reprend pas moins les bases posées par le Galaxy Fold en la matière. On retrouve notamment, à même la plaque de verre, un revêtement UTG censé la protéger. Ce film plastique fait partie intégrante de l’écran et n’a donc pas vocation à être décollé. Comme nous l’avions expliqué il y a peu, l’écran du Galaxy Z Flip est d’ailleurs tout aussi fragile que celui de son aîné.

Samsung assure pourtant que cette plaque de verre peut être pliée et dépliée 200 000 fois avant de se briser, ce qui en fait une solution robuste sur le papier. La commercialisation de cette technologie à destination de marques tierces reste donc une avancée, d’autant que la robustesse de ces écrans (encore récents) ne manquera pas de s’améliorer avec le temps.

Les derniers articles