IPSGeofence : ce que l’on sait sur l’application imposée par Samsung et qui inquiète des utilisateurs

Le contexte actuel suscite des craintes

 

Des utilisateurs de téléphones Samsung ont remarqué que l'application IPSGeofence s'est mise à jour toute seule sur leurs téléphones et qu'ils ne peuvent pas gérer les autorisations donnant accès à la position de leurs appareils. D'aucuns craignent qu'il s'agisse d'une solution intrusive visant à tracer le déplacement des personnes atteintes du Covid-19. Voici ce que nous savons pour le moment.

IPSGeofence sur un Samsung Galaxy S20

Impossible de désactiver les autorisations d’accès à la Position accordées à IPSGeofence. // Source : Frandroid

Récemment, nous entendons beaucoup parler des projets d’applications visant à tracer les déplacements de personnes atteintes du Covid-19 pour mieux gérer la phase de déconfinement qui se prépare lentement mais sûrement. Sans surprise, cette problématique engendre nombre de questions sur la protection de la vie privée des utilisateurs.

C’est dans ce contexte que plusieurs utilisateurs de téléphones Samsung se sont aperçus qu’une application s’était automatiquement mise à jour sur leur terminal. Celle-ci porte le nom d’IPSGeofence. Nous avons pu nous-mêmes vérifier sur un Galaxy S10+ et sur un Galaxy S20, l’app est bel et bien présente alors que nous n’avons jamais tenté de la télécharger.

Elle semble toutefois absente sur le Galaxy S7 (et cela doit être le cas vraisemblablement sur d’autres modèles également).

D’aucuns s’inquiètent du fait qu’IPSGeofence accède à la position du téléphone et qu’il est impossible de désactiver cette autorisation. Le menu est en effet grisé et l’option « Toujours autoriser », activée automatiquement, n’est donc pas modifiable. Nous avons contacté Samsung afin d’en savoir plus à ce sujet.

Ce que l’on sait sur l’application IPSGeofence de Samsung

Toutefois, nous pouvons déjà tenter de comprendre à quoi sert IPSGeofence. Le premier indice est dans le nom. « IPS » est un acronyme signifiant Indoor Positioning System tandis que  « Geofence » fait référence à la technique de géolocalisation du même nom — même si on parle plus souvent de « geofencing ».

La notion d’Indoor Positioning System désigne un réseau d’appareils connectés au sein d’un bâtiment permettant de tracer la position d’un autre appareil — et donc potentiellement d’une personne — dans des environnements où les systèmes GPS ne sont pas performants.

De son côté, le geofencing est une technique qui consiste à activer des actions préconfigurées quand un appareil entre dans une certaine zone géographique. Par exemple, un utilisateur peut l’utiliser pour activer automatiquement le réseau Wi-Fi et les lumières de sa maison quand son smartphone est détecté à proximité.

Le geofencing peut exploiter des informations GPS, des données mobiles, un réseau Wi-Fi ou des étiquettes RFID. Ce qui inquiète certaines personnes, c’est que cette technologie puisse potentiellement être utilisée pour suivre les mouvements de personnes dans une région géographique et savoir quand des individus y entrent ou en sortent. En théorie, on peut donc supposer que cette application IPSGeofence puisse être exploitée d’une manière similaire à ce qui est prévu pour StopCovid. Cependant, quand StopCovid fait appel au Bluetooth, IPSGeofence repose a priori sur un nombre de données plus important.

Ce n’est pas une nouvelle application

Avant de partir trop loin dans les théories, précisons que cette application IPSGeofence n’est pas nouvelle. Elle existe depuis au moins 2019 sur le Galaxy Store, le magasin d’applications de Samsung. Il ne s’agit donc pas d’une nouvelle plateforme tout juste créée pour l’occasion.

La page dédiée du Galaxy Store livre, quant à elle, une description assez sommaire d’IPSGeofence.

IpsGeofence est une solution de géofencing à faible consommation préinstallée par Samsung Electronics Co. Ltd. Elle ne peut être activée que si un utilisateur active des services de géolocalisation en utilisant IpsGeofence. Notez qu’IpsGeofence ne collecte pas d’informations de localisation personnelles.

Il est également précisé que « pour un fonctionnement normal, IpsGeofence a besoin d’une autorisation de Position dans Android OS. En outre, l’option « Position->Améliorer la précision -> Analyse Wi-Fi » doit être activée ».

Le Galaxy Store indique que la dernière mise à jour est toute récente, puisqu’elle date du 20 avril. On peut supposer que c’est à cette date-là que le téléchargement a été effectué sur les appareils Samsung. Cela ne signifie pas pour autant que l’application n’était pas installée au préalable sur les appareils.

L’affaire IPSGeofence, en bref

En résumé, l’origine d’IPSGeofence ne semble pas du tout liée à une volonté de traquer le déplacement des personnes. Toutefois, le fait qu’elle ait été récemment mise à jour, qu’elle force l’accès à la position de l’appareil et qu’elle s’est installée automatiquement sur les téléphones peut inquiéter les utilisateurs.

Des craintes qui sont évidemment attisées par le contexte actuel où nous parlons de plus en plus d’applications mobiles dédiées au traçage de personnes atteintes du Covid-19. La piste la plus probable toutefois est que la plateforme IPSGeofence est exploitée dans le cadre de SmartThings, l’outil de Samsung permettant de contrôler les objets connectés de la maison, ou par des applications de navigation lorsque l’utilisateur se trouve dans un grand bâtiment public mal couvert par le GPS (aéroports, convention center, gares…).

La fonction « traçage du mobile » a fait beaucoup parler d’elle sur les smartphones Samsung après la diffusion par erreur d’une notification portant simplement la mention « 1 ». À quoi sert exactement cette fonction et faut-il s’en méfier ? Explications. À quoi sert Traçage…
Lire la suite

Les derniers articles