La France compte sur l’application de tracking StopCovid pour le 11 mai, début du déconfinement

 

Après les réflexions partagées par des membres du gouvernement la semaine dernière, Emmanuel Macron a confirmé la volonté du gouvernement de déployer une application de traçage et d'alerte en cas de contact avec une personne contaminée par le Covid-19.

L’outil de tracking proposé par le gouvernement, StopCovid, va être un des sujets débattus à l’Assemblée et les autorités compétences seront interrogées (comme la CNIL), c’est ce que Emmanuel Macron vient de confirmer ce soir lors de son allocution où il a annoncé que le confinement sera prolongé.

(…) pour accompagner cette phase, plusieurs innovations font l’objet de travaux, avec certains de nos partenaires européens, comme une application numérique dédiée, qui sur la base du volontariat et de l’anonymat permettra de savoir si oui ou non l’on s’est trouvé en contact avec une personne contaminée

Le président de la République n’a pas précisé comment serait déployée cette application, néanmoins il a confirmé que les parlementaires seront consultés sur cette question. Baptisée StopCovid, cette application utilise les données Bluetooth de nos smartphones pour analyser la distanciation entre les individus et ainsi tracer plus efficacement la propagation du virus.

Déjà de nombreuses critiques

Après le souvenir de l’échec cuisant de Système d’alerte et d’informations aux populations (SAIP), ce projet épineux est vivement critiqué depuis quelques jours. De nombreux français ont des craintes vis-à-vis de leur vie privée, malgré le fait que le gouvernement explique que la solution choisie garantira l’anonymat de ses utilisateurs. De plus, les spécialistes sont sceptiques quant à son efficacité.

En effet, le déploiement de StopCovid doit être massif, et donc adopté par de nombreux utilisateurs, et il doit être accompagné par une politique de dépistage globale. De plus, l’approche par Bluetooth pourrait générer des faux positifs à la chaîne en croyant que deux personnes se sont rencontrées longuement, alors qu’en réalité les smartphones étaient par exemple séparés par un mur… alors qu’il s’agit de deux logements différents.

Enfin, les systèmes d’anti-tracking et d’optimisation de l’autonomie de nos smartphones sous Android et iOS pourraient limiter le fonctionnement de StopCovid en arrière-plan. Néanmoins Apple et Google ont annoncé travailler ensemble pour proposer une solution clé en main aux gouvernements qui souhaitent déployer des applications de tracking. Leur but est de développer un logiciel commun utilisant la technologie Bluetooth, sans oublier la confidentialité et la sécurité des utilisateurs.

Les derniers articles

  • PS Now : les jeux ajoutés en décembre 2020

    Sony

    PS Now : les jeux ajoutés en décembre 2020

    01 décembre 202001/12/2020 • 19:05