Test de la barre de son Sonos Beam (Gen 2) : le Dolby Atmos à prix compact

Enceinte Connectée • 2021

Points positifs de la Sonos Beam (2e Gen)
  • Format compact
  • Qualité audio puissante et détaillée
  • Compatibilité Dolby Atmos
  • Nouveau design plus élégant
Points négatifs de la Sonos Beam (2e Gen)
  • Prix à la hausse
  • Pas de compatibilité Bluetooth
  • Un seul port HDMI
 

Après une première génération plutôt convaincante avec son format plus compact que sa barre de son habituelle, nous avons testé la Sonos Beam 2 qui reprend la recette à succès de la première mouture et lui ajoute quelques petites améliorations notables, notamment le Dolby Atmos. De quoi séduire les acheteurs et les faire entrer dans le giron Sonos ?

La barre de son Sonos Beam (Gen 2)

La barre de son Sonos Beam (Gen 2) // Source : Sonos

Après avoir tenté les massives PlayBar et PlayBase, Sonos a lancé il y a trois ans une barre de son compacte, mais puissante avec la Sonos Beam. Pour ceux qui étaient en quête de qualité audio haut de gamme, le spécialiste du son avait ensuite dégainé la Sonos Arc prête pour le Dolby Atmos et un son 3D enveloppant, diffusé dans toute la pièce sans forcément de suréquipement.

Mais voilà, la Arc n’est désormais plus la seule à pouvoir se targuer du Dolby Atmos. La Beam (2e génération) y a droit également. Une nouveauté de taille qui s’ajoute au petit format de barre de son dont le prix repart à la hausse, mais reste deux fois moins élevé que celui de la Sonos Arc. Un sacré pari…

Sonos Beam (Gen 2)La fiche technique

Modèle Sonos Beam (Gen 2)
Microphone intégré Oui
Nombre de haut-parleurs 5
Norme Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Compatibilité OS iOS
Assistant Google Assistant, Amazon Alexa
Dimensions 651 x 69 mm
Prix 499 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un appareil prêté par la marque.

Sonos Beam (Gen 2)Un design quasi inchangé, mais plus premium

On prend presque la même et on recommence. De prime abord, la Sonos Beam 2 ressemble à la Sonos Beam première du nom. Mêmes dimensions ou presque (651 x 100 x 69 mm contre 68,5 mm de hauteur précédemment), même design longiligne arrondi aux extrémités et même poids plutôt dense (2,8 kg). Mais la Beam 2 a faussement le même look.

La Sonos Beam 2 (en haut) reprend le même gabarit que son aînée

La Sonos Beam 2 (en haut) reprend le même gabarit que son aînée // Source : FRANDROID — Melinda DAVAN-SOULAS

Cette fois, Sonos a eu la bonne idée d’abandonner son revêtement en tissu pour aller piquer à la Sonos Arc sa grille acoustique en polycarbonate avec le logo floqué en façade. C’est nettement moins salissant et plus facile à nettoyer, surtout si vous la prenez en blanc comme nous.

Avec son nouveau style, la Sonos Beam fait aussi plus élégante et, si vous avez des enceintes Sonos One pour compléter un éventuel Home Cinema, ce sera bien mieux assorti.

Sur la surface légèrement incurvée du dessus, on trouve des boutons tactiles pour mettre en marche et sur pause, monter le volume ou le baisse, activer ou couper le micro. Une diode s’allume en blanc pour vous aider lors de la configuration ou indiquer que votre assistant vocal est actif. À l’arrière, on trouve des connectiques a minima (prise Ethernet, HDMI, alimentation électrique) ainsi que le bouton de configuration.

Le dos de la Sonos Beam (en haut) et la Sonos Beam 2e gen (en bas)

Le dos de la Sonos Beam (en haut) et la Sonos Beam 2e gen (en bas) // Source : FRANDROID – Melinda DAVAN-SOULAS

Sonos a enfin assorti les câbles HDMI et électrique fournis à la couleur de la barre de son. Dans notre cas, ils sont donc blancs et c’est du meilleur effet, comparé aux câbles noirs précédents qui dénotaient un peu. C’est tout simple, mais ça donne un effet encore plus premium à la finition globale déjà de très bonne facture.

Sonos Beam (Gen 2)Une configuration multi-possibilités

Pour installer la Sonos Beam, on dispose donc d’un câble d’alimentation électrique, de la possibilité de connecter sa barre de son en Ethernet ou en Wifi. C’est une des marques de fabrique de Sonos : à l’exception des nomades enceintes Roam et Move, le Bluetooth n’est jamais d’actualité au niveau des connexions proposées. Et cela ne change pas sur cette 2e génération.

Le câble HDMI va vous permettre de connecter la Beam à votre téléviseur ou tout autre intermédiaire. On regrette d’ailleurs qu’il n’y ait qu’un port HDMI sur la barre de son, au cas où vous auriez voulu raccorder directement d’autres appareils à la Beam. Tout passe finalement par l’écran auquel elle est reliée et sur lequel, de fait, elle condamne un port HDMI.

Les contrôles tactiles de la barre Sonos Beam 2 sont au-dessus

Les contrôles tactiles de la barre Sonos Beam 2 sont au-dessus // Source : FRANDROID – Melinda DAVAN-SOULAS

Et si vous disposez d’une prise eARC sur votre TV, vous pourrez encore plus profiter des avancées de cette nouvelle barre de son compatible HDMI eARC et permet de prendre en charge de nouveaux formats audio.

La Sonos Beam fonctionne également avec AirPlay 2 pour pouvoir streamer vos contenus depuis votre iPhone. Rien de plus facile, car l’enceinte apparaît dans la liste des périphériques disponibles sur vos appareils Apple.

La Sonos Beam 2 a enfin des câbles assortis

La Sonos Beam 2 a enfin des câbles assortis // Source : FRANDROID – Melinda DAVAN-SOULAS

Comme tout produit Sonos, vous pourrez évidemment l’ajouter à un système multiroom pour commencer à écouter un contenu sur votre Beam, puis continuer sur une autre enceinte dans une autre pièce ou bien la faire fonctionner de pair avec d’autres appareils compatibles pour diffuser un même titre ou un même programme dans toute la maison.

Pour configurer la Sonos Beam, il faut s’en remettre à l’application Sonos (S2). C’est par elle que tout va se passer. Comme toujours avec la marque américaine, c’est assez fluide et intuitif, chaque étape parfaitement jalonnée, et encore plus si vous êtes sous iOS. Car la Sonos Beam a ajouté la technologie NFC (déjà aperçue dans la configuration de la Sonos Roam).

Apple et Sonos ont depuis longtemps noué un partenariat qui facilite grandement la configuration avec un iPhone qui est reconnu en NFC et peut ainsi transférer automatiquement ses réglages à l’appareil, notamment pour la connexion wifi. Il suffit de l’approcher de la barre de son et de trouver la bonne zone. Dommage qu’il n’y ait aucune indication de zone précise et il faut y aller un peu à tâtons avant de faire la connexion sur le dessus. Par la suite, tout le cheminement est parfaitement expliqué pour boucler la configuration. Pour les utilisateurs Android, c’est un petit peu moins simple. Mais, rassurez-vous, rien d’insurmontable ni de trop compliqué.

Sonos Beam (Gen 2)Les petits « plus » de l’application

Comme souvent, l’app Sonos S2 est un véritable atout pour les utilisateurs des produits Sonos. Alors, certes, la gamme, à l’instar d’Apple, a tendance à vivre en vase clos et ne propose que très peu voire aucune ouverture vers l’extérieur. Mais ce qu’elle fait, elle le fait bien et avec le bien-être du consommateur en tête pour que tout soit simple à faire.

Ainsi, l’application propose d’ajouter un assistant vocal à votre Sonos Beam, comme sur de nombreux produits de la marque. Vous avez encore le choix entre Google Assistant ou Amazon Alexa. Vous pouvez également régler le son (surround, égaliseur, limitation…), ajuster les paramètres en rapport avec votre TV (lecture automatique, synchronisation, décalage du son, etc.).

Il sera alors possible utiliser Trueplay, la technologie Sonos de calibration du son en fonction de la disposition de la pièce. Il s’agit ici d’utiliser votre smartphone en vous déplaçant dans la pièce afin de détecter l’emplacement des murs qui réverbéreront le son, les recoins, la hauteur du plafond pour mieux que le son sache comment se répartir.

Il faut savoir que Sonos ne fournit pas de télécommande avec sa barre de son. Vous avez donc les boutons tactiles sur le dessus, mais aussi la possibilité de calibrer votre habituelle télécommande TV ou de box pour qu’elle prenne en charge le son de la Beam sur votre écran.

Sonos Beam (Gen 2)Audio : le Dolby Atmos enfin

C’est le point central de cette barre de son et le cœur de sa nouvelle version. Évidemment, dire cela d’un tel produit peut paraître assez banal. C’est pourtant là que Sonos a concentré ses efforts. La Beam était déjà un excellent appareil, proposant un son puissant dans un format compact. La seconde génération monte en grade. Elle adopte une technologie sonore plus immersive sans changer radicalement.

On trouve sur la Beam 2e génération cinq haut-parleurs (contre 11 sur la Sonos Arc et 3 sur la génération précédente). La Sonos Beam proposait déjà un son puissant sans forcer. La nouvelle venue en fait de même avec un son toujours aussi enveloppant comprenant des basses bien présentes, mais pas trop marquées, qui vous permet d’éviter d’ajouter un caisson dédié.

Les améliorations sont aussi dues à la présence d’un processeur plus rapide qui va coordonner beaucoup plus efficacement les haut-parleurs, notamment les deux nouveaux dédiés aux informations d’ambiance et de hauteur « qui appliquent des techniques psychoacoustiques basées sur le temps et la fréquence ». En résumé, cela sert à séparer le niveau de l’oreille et l’audio aérien quand vous regardez un film.

Une fois connectée à votre TV, la Beam vient remplacer les haut-parleurs intégrés qui passent sous silence. Les voix sont détaillées et bien en relief, le son très clair et immersif. L’ajout du Dolby Atmos permet d’ailleurs d’apporter de la verticalité. C’est surtout visible en jeu vidéo ou dans des films d’action avec beaucoup d’activités (course poursuite en voiture, bruits de combat, etc.). C’est la force du Dolby Atmos de proposer un son qui se veut 3D.

Si vous possédiez une Beam 1, on ne va pas se mentir, vous n’allez pas être bluffés par la différence, notamment si vous avez ajouté des enceintes type Sonos One au dos de votre canapé pour l’accompagner. Le tout proposait déjà un Home Cinema de très grande qualité.

Seule, la Beam 2 présente néanmoins un son qui emplit parfaitement la pièce dans chaque recoin. Si vous n’avez pas d’équipement supplémentaire, elle fait parfaitement le job. Dommage, en revanche, de ne pas trouver trace de compatibilité avec le DTS qui aurait fait un bon complément. Sonos a cependant annoncé que cela arriverait d’ici fin 2021, mais ce ne sera pas le DTS:X. La Sonos Beam Gen 2 est compatible PCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby True HD.

D’ici la fin d’année, Sonos va ajouter l’audio d’Amazon Music UHD pour écouter de la musique sans perte (24 bits/48 kHz), ainsi que Dolby Atmos Music. Il s’agit là d’un autre format audio immersif. Amazon Music Ultra HD sera disponible sur tous les produits ayant recours à l’application Sonos S2. Le Dolby Atmos Music sera réservé aux barres Arc et Beam (Gen 2).

Pour rappel, toutes les enceintes et barres de son Sonos profitent aussi des services maison comme l’accès à plus de 80 000 stations radio du monde, des radios Sonos avec une programmation spécifique, Sonos Radio HD et ses contenus lossless. Vous pouvez également profiter de vos services Spotify ou Apple Music (abonnement en sus).

Sonos Beam (Gen 2)Prix et disponibilité

La Sonos Beam sera disponible en blanc ou en noir au prix de 499 euros.

Note finale du test
8 /10
La Sonos Beam (Gen 2) reprend la recette qui a fait le succès de la Beam 1 en lui ajoutant le Dolby Atmos, un processeur plus puissant, davantage de haut-parleurs et une connectivité HDMI eARC. Cela présage sans doute du futur, mais en l’état, si vous n’avez pas d’appareil TV compatible, pas sûr que vous y trouviez votre bonheur.

Si vous aviez une Beam de 1re génération, l’intérêt du changement est loin d’être évident (utile ?). Mais si vous n’étiez pas équipé et que vous êtes en plus déjà dans l’écosystème Sonos, vous pouvez y aller les yeux fermés. La qualité du son pour commencer, compléter ou servir de home cinema dans votre salon est impeccable et très immersive. De plus, le format compact de la barre de son et son prix nettement en dessous de celui de la Sonos ARC sont de sérieux atouts.

On regrettera que la Beam n’intègre toujours pas de Bluetooth (une caractéristique Sonos pour ses barres et enceintes fixes), qu’il n’y ait qu’un port HDMI et que les utilisateurs Android ne soient pas aussi bien traités que ceux d’iPhone, et que le DTS se fasse encore attendre. Pour le reste, à moins de 500 euros, c’est tout de même un excellent investissement.

Points positifs de la Sonos Beam (2e Gen)

  • Format compact

  • Qualité audio puissante et détaillée

  • Compatibilité Dolby Atmos

  • Nouveau design plus élégant

Points négatifs de la Sonos Beam (2e Gen)

  • Prix à la hausse

  • Pas de compatibilité Bluetooth

  • Un seul port HDMI

Les derniers articles