Ça y est, les Tesla ne sont plus dangereuses et respectent désormais le code de la route

 

Tesla a commencé à déployer la mise à jour v11 de son FSD (Full Self-Driving) aux États-Unis. Celle-ci apporte une correction très importante, demandée par la sécurité routière américaine, afin de réduire le risque d'accidents et de s'assurer du respect du code de la route.

Mi-février, la sécurité routière américaine (NHTSA) et Tesla annonçaient conjointement un rappel massif de plus de 362 000 voitures électriques de la firme d’Elon Musk aux États-Unis. En cause : un grave problème au sein du logiciel de conduite semi-autonome de niveau 2 (FSD pour Full Self-Driving) qui pouvait conduire à des manquements au Code de la route, ou plus grave encore : à des accidents. Ce rappel n’en était pas vraiment un, puisque le constructeur américain indiquait à l’époque qu’il préparait une mise à jour logicielle à distance (OTA).

Le FSD n’est plus dangereux

Et justement, le logiciel du FSD vient d’arriver cette semaine aux États-Unis en version v11. Les changements techniques sont majeurs. En premier lieu, les manquements au code de la route et les risques d’accidents liés au rappel semblent corrigés si l’on en croit les notes de version partagées par Teslascope sur Twitter.

On peut en effet y lire que le respect du feu orange sera plus naturel, tout comme la réduction progressive de la vitesse à l’approche d’un croisement. Surtout, le respect des limites de vitesse devrait désormais se faire correctement, quelles que soient les zones. Enfin, la manœuvre dangereuse qui consistait à aller tout droit dans un virage (pour continuer sur la voie non prioritaire) devrait être de l’histoire ancienne.

Finalement, Tesla aura réussi à corriger un grave bug logiciel et à le déployer sur plusieurs centaines de milliers de voitures en quatre semaines à peine. On voit là tout l’intérêt pour les constructeurs automobiles de proposer les mises à jour OTA pour le système global (motorisation, aides à la conduite, etc.), et pas seulement sur la partie info divertissement ou le GPS.

Le FSD évolue en profondeur… surtout sur l’autoroute

En plus de ces corrections de bugs, Tesla est allé bien plus loin. Le célèbre FSD est ainsi passé de la version v10 à la version v11, mais toujours en bêta. La liste des nouveautés est longue, comme on peut le lire dans la note de version complète partagée par Not a Tesla app. La plus grande annonce, c’est le passage au FSD également sur les portions d’autoroute. Auparavant, celles-ci étaient prises en charge par l’ancien Autopilot. Pour le reste, les performances du FSD ont évolué dans de nombreux domaines comme le détaille avec précision Tesla.

Rappelons que pour le moment, le FSD n’est pas disponible en Europe où l’on doit se contenter de l’Autopilot comme l’a bien résumé Numerama dans son dossier dédié au sujet. Dans les deux cas, il s’agit d’une conduite autonome de niveau 2. Mais le FSD est capable de prendre en compte largement plus de situations que l’Autopilot. Toutes ces aides à la conduite permettent à Tesla d’annoncer que ses voitures sont largement plus sûres que des véhicules qui ne sont pas dotés de telles fonctionnalités.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.

Les derniers articles