Elon Musk s’est fendu de quelques explications au sujet de « l’incident » survenu lors de la conférence du pick-up Cybertruck. En l’occurrence, pourquoi les vitres de son nouveau véhicule électrique se sont malencontreusement brisées au contact d’une boule de pétanque.

Rarement une conférence automobile n’avait été aussi haute en couleurs. Celle organisée par Elon Musk dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre, à l’occasion de la présentation du pick-up électrique Cybertruck a définitivement marqué les esprits. De un, par le design aussi audacieux que clivant du véhicule zéro émission présenté. De deux, par les aléas survenus au cours du show.

Le directeur du pôle design de Tesla, en la personne de Franz von Holzhausen, a voulu montrer au monde entier à quel point son bébé faisait preuve de solidité, littéralement. Pour ce faire, l’intéressé s’est armé d’un marteau et a frappé de plein fouet la portière avant du pick-up, intacte après l’impact. Au tour ensuite des vitres du véhicule de subir un test de l’extrême : Franz s’empare d’une boule de pétanque, la lance… et casse la fenêtre. Sans pourtant la traverser et la briser en mille morceaux.

Tu tires ou tu pointes ?

Face à cette situation pour le moins cocasse, Elon Musk et son collègue réitèrent l’expérience sur la fenêtre arrière… pour un résultat similaire. Avant que le patron de SpaceX ne poursuive la présentation devant les vitres brisées de son produit. Incroyable, mais vrai. Quelques jours après les faits, l’entrepreneur américain a tenté d’apporter une explication rationnelle à cet accident saugrenu.

Sur le réseau social Twitter, M. Musk interagit avec un internaute et écrit : « L’impact du marteau sur la porte a fragilisé la base de la vitre, ce qui explique pourquoi la boule métallique n’a pas rebondi dessus. On aurait dû lancer la boule sur la fenêtre, puis dans un second temps donner un coup de marteau sur la porte. La prochaine fois… »., explique-t-il.

Soit, mais…

Mais comme le font remarquer nos camarades de Numerama, la vitre arrière a subi le même sort alors qu’aucun coup de marteau ne lui a été asséné au préalable. Mystère et boule de gomme, donc. Les équipes Tesla ont pourtant déjà réussi ce test de solidité avec succès, comme en témoigne une vidéo Twitter publiée par Elon Musk le lendemain de la conférence.