Tesla nie tout problème d’accélération, la pétition serait lancée par un parieur boursier

En voilà une mauvaise action

 

Tesla a publié un communiqué concernant les problèmes « d'accélérations spontanées » évoqués dans une pétition. Pour la marque, ses voitures électriques n'ont pas le moindre problème, la pétition étant lancée dans le but de faire baisser l'action du groupe.

Les voitures électriques de Tesla sont connues — entre autres — pour leur accélération surpuissante. La Tesla Roadster peut passer de 0 à 100 en 2,1 secondes seulement tandis que la Model S ne met que 0,5 seconde de plus pour atteindre de telles pointes. Bien sûr, cette accélération surpuissante n’est intéressante que lorsqu’elle est souhaitée…

Récemment, une pétition a été lancée afin d’alerter sur d’étranges accélérations impromptues des Model S, Model X et Model 3 et demander le retour de près de 500 000 véhicules en circulation. La pétition a été signée par 127 personnes, poussant la National Highway Traffic Safety Administration à investiguer sur l’affaire, sans trouver pourtant le moindre problème. De son côté, Tesla a publié un communiqué de presse sur le sujet dans lequel la marque ne mâche pas ses mots.

Une manipulation boursière

Le communiqué commence par « cette pétition est complètement fausse et a été présentée par un short-seller de Tesla ». Une phrase qui annonce tout de suite la couleur sur l’avis des représentants de la marque : cette pétition aurait pour but de faire baisser l’action de Tesla afin de spéculer à la baisse. Il est précisé que chaque incident déclaré a été inspecté de près par les ingénieurs de Tesla et que les logs ne montrent aucun cas d’accélération contraire aux requêtes du conducteur. « La voiture accélère si, et seulement si, le conducteur lui a dit de le faire, et elle ralentit ou s’arrête lorsque le conducteur appuie sur le frein ».

Par ailleurs, dans le cas où le conducteur appuierait sur les deux pédales simultanément, c’est le frein qui serait pris en compte uniquement. Ainsi, même si un problème au niveau de la pédale surgissait, Tesla assure que ses clients seraient toujours en sécurité avec la possibilité de freiner et de stopper leur véhicule, contredisant ainsi l’utilisateur affirmant être bloqué autour de 110 km/h sur l’autoroute pendant 30 minutes.

Notons qu’à la suite de ces allégations, le cours de l’action Tesla a chuté de 6,5 % environ. S’il s’agissait bien d’une manipulation boursière, elle est donc réussie.

Initialement attendue au cours des prochaines semaines, la nouvelle mise à jour des véhicules Tesla récemment promise par Elon Musk fait finalement l’objet d’un déploiement depuis plusieurs jours déjà. Outre une puissance accrue, deux nouvelles…
Lire la suite

Les derniers articles