Initialement attendue au cours des prochaines semaines, la nouvelle mise à jour des véhicules Tesla récemment promise par Elon Musk fait finalement l'objet d'un déploiement depuis plusieurs jours déjà. Outre une puissance accrue, deux nouvelles fonctionnalités s’invitent à leur bord.

« Nous nous attendons à une mise à jour implémentée dans les trois véhicules électriques Tesla qui améliorera leur puissance, et ce au cours des prochaines semaines » : ces propos signés Elon Musk dans le cadre d’une visioconférence accordée à des analystes suite à la publication du bilan trimestriel de l’entreprise, avaient rapidement fait le tour des médias. Et pour une fois, les équipes du groupe n’ont pas tardé à joindre le geste à la parole.

Car quelques jours seulement après cette belle promesse, les voitures électriques de la marque américaine reçoivent progressivement les nouvelles fonctionnalités évoquées, rapporte Electrek. Parmi elles, un gain de puissance et de performance de l’ordre de 5 % implémenté au trio, bien que Drew Baglino, vice-président du pôle Technologie, tablait sur une bonification de 3 % seulement attribuée aux Model S et X.

Zone d’ombre

L’autonomie et la vitesse de chargement devaient aussi faire l’objet d’une amélioration : en vain. La note publiée par Tesla et relayée sur Twitter par Tesletter ne les mentionne pas. La performance revue à la hausse pourrait cependant avoir un impact sur le rayon d’action. À vérifier. En revanche, deux nouvelles fonctionnalités répondant au nom de Scheduled Departure et Automatic Navigation apportent une valeur ajoutée au confort de conduite.

La première option consiste à « brancher son véhicule et sélectionner une heure à laquelle celui-ci doit être prêt », est-il écrit. « Une fois l’heure sélectionnée, la voiture programme un chargement complet effectué avant le début des pics tarifaires de consommation électrique (6h du matin) », de sorte à réaliser quelques économies plus que bienvenues. Aussi, le système règle automatiquement la température ambiante de l’habitacle au préalable, et ce en fonction de l’heure de départ susmentionnée.

En grand facilitateur

La seconde fonctionnalité s’apparente à de la navigation prédictive : lorsque l’utilisateur pénètre dans son véhicule, le GPS enclenche de lui-même un itinéraire optimal vers une destination précise. Pour ce faire, la Tesla se base sur plusieurs données : les lieux associés au calendrier d’événements du pilote ou les trajets réalisés à des heures et des jours répétitifs (domicile-travail, travail-domicile, à titre d’exemple).