Gigafactory de Berlin : pourquoi Tesla doit encore stopper ses travaux

 

La Gigafactory de Tesla construite à proximité de Berlin ne peut poursuivre ses travaux. Ces derniers ont en effet été temporairement suspendus par les autorités allemandes en raison d’une caution de 100 millions d’euros non versée par le constructeur américain.

Tesla Gigafactory

La Gigafactory de Berlin, un véritable chemin de croix pour Tesla. Le fabricant d’outre-Atlantique a été contraint de suspendre une énième fois les travaux de son tout premier site européen dédié à l’assemblage des Model Y prévus pour le Vieux Continent. La raison ? Une histoire de caution non versée.

Toujours pas de permis définitif

Mais avant de rentrer dans les détails, tâchons de clarifier la situation actuelle de Tesla. Aujourd’hui, la firme dirigée par Elon Musk n’a toujours pas reçu de permis de construire définitif, et s’appuie donc sur des permis provisoires. Ces derniers doivent être accompagnés d’une caution assignée à un but très précis.

Tesla Model Y

Le Tesla Model Y européen sortira de l’usine de Berlin

Comme le relaie Electrek et BFM TV (avec l’AFP), ladite caution est « destinée à remettre dans son état initial le terrain du chantier », si et seulement si Tesla ne reçoit aucun permis définitif. Autrement dit, le dépôt de garantie — 100 millions d’euros en l’occurrence — servira à démolir son site si la situation administrative ne se décante pas.

Le fabricant californien n’ayant toujours pas payé la fameuse caution, les autorités locales ont tout bonnement suspendu « les travaux de déboisement et de construction de son atelier de peinture », a déclaré une porte-parole du Land de Brandebourg à l’Agence France-Presse. Tesla a jusqu’au 4 janvier 2021 pour la déposer.

Une formalité

En somme, cela ne devrait être qu’une formalité. Le groupe automobile le plus coté en bourse possède les liquidités suffisantes pour régler cette somme. Mais ce coup d’arrêt vient s’accumuler aux autres contretemps observés depuis le coup d’envoi du chantier début 2020, même si Tesla semblait être en avance sur son calendrier originel.

En janvier, sept bombes américaines de 50 kilos datant de la Seconde Guerre mondiale ont par exemple été retrouvées sur le site de 300 hectares. Tesla doit également se munir d’un permis spécifique en raison des chauves-souris protégées découvertes sur l’emplacement de l’usine.

Le poids des militants écologistes

Les militants écologistes ont par ailleurs contesté l’abattage de 82,8 hectares de forêt nécessaire à la construction de la Gigafactory, mais estiment également que des espèces de reptiles locales et des animaux protégés par la législation européenne — comme l’a relaté Automobile Magazine — sont mis en danger.

À ce titre, le tribunal administratif de Berlin-Brandebourg avait alors décidé de stopper l’arrêt du déboisement de la forêt. La Gigafactory de Berlin sera-t-elle finalement opérationnelle pour juillet 2021 ? Réponse dans quelques mois.

Un mois et demi après avoir revu à la baisse la grille tarifaire des Model S et X, Tesla fait marche arrière et décide d’ajouter 5000 euros à la note finale de toutes les versions.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles