Prises en main du Valve Steam Deck : un coup de cœur pour les premiers testeurs

C'est la revue de presse

 

Plusieurs médias ont pu prendre en main le Valve Steam Deck : le nouveau PC portable développé par les créateurs de Steam et qui se veut une console portable.

Valve a surpris tout le monde en dévoilant sans prévenir le 15 juillet une toute nouvelle machine. L’éditeur de Steam, la plus grande plateforme de jeu vidéo sur PC, lance cette année ce qui ressemble à une console de jeu portable : le Steam Deck.

La firme n’ayant pas un grand historique dans le développement de produits, on était forcément très impatients d’avoir de premiers retours sur son design, son ergonomie et son fonctionnement. Plusieurs médias ont eu la chance de se rendre dans les bureaux de Valve pour prendre en main la Steam Deck. Nous en réunissons ici les différents avis.

Design : un beau bébé, mais confortable

Les prises en main sont unanimes : le Steam Deck est très imposant. Avec ses 30 x 12 cm, le PC portable de Valve est vraiment beaucoup plus gros qu’une Nintendo Switch classique. Pour autant, les journalistes sont également unanimes sur un point : le Steam Deck est confortable à utiliser.

Un Steam Deck et une Nintendo Switch

Un Steam Deck et une Nintendo Switch // Source : The Verge

Le site Tom’s Hardware indique ainsi que le Steam Deck est « surprenamment naturel » en main, même si l’on sent les 670 grammes. Loin d’être convaincu par le visuel du produit, le journaliste d’IGN a également été surpris du naturel une fois le Steam Deck entre ses mains. Il compare la prise en main de l’appareil à celle d’un volant, dans la façon dont on saisit la console par ses côtés, cela change d’une manette classique et cela peut être perturbant, mais c’est très ergonomique d’après l’article.

Au-delà du placement des mains, IGN trouve que les sticks analogiques sont plutôt précis et les boutons agréables, bien que les touches directionnelles ne soient pas assez « clicky », la sensation au clic n’est pas suffisamment prononcée. Même commentaire pour les gâchettes qui ne seraient pas assez fermes.

Le média rappelle à juste titre qu’il s’agit d’une prise en main d’un prototype. Le produit final pourrait évoluer positivement (ou négativement).

Le Steam Deck se distingue des consoles de jeux par des boutons supplémentaires. Le but de Valve est de permettre plus facilement de jouer à des jeux PC qui ne sont pas toujours conçus avec une manette en tête. Pour cela, les développeurs ont ajouté des boutons à l’arrière, similaires à ce qu’on trouve sur des manettes haut de gamme comme la Xbox Series 2, et deux pavés tactiles à l’avant. Ces pavés reprennent ce que l’on connait déjà sur le Valve Index ou la première manette Steam Controller.

Ces deux originalités gardent pour le moment leur point d’interrogation : il faudrait des tests prolongés et une adoption éventuelle des développeurs pour voir si le potentiel se concrétisera. En attendant, Valve indique que les utilisateurs pourront aussi proposer leurs fichiers de configuration prenant en compte les pavés tactiles. Pour des jeux qui utilisent beaucoup la souris comme Civilization, cela pourrait être très pratique.

On peut par exemple faire correspondre un pavé tactile avec une zone de l’écran, de manière à pouvoir cliquer directement une région du pavé tactile pour cliquer sur la région correspondante de l’écran. Pratique pour se déplacer rapidement grâce à une minicarte dans un jeu de stratégie par exemple.

Valve propose deux écrans différents

Valve propose deux écrans différents selon les configurations du Steam Deck. En effet, la configuration la plus chère, à 679 euros en France, intègre un écran avec un verre antireflet, contrairement aux autres versions du produit. Pour Tom’s Hardware, la différence est nette : la version antireflet est meilleure.

Prises en main du Valve Steam Deck : un coup de cœur pour les premiers testeurs

Pour mieux s’en rendre compte, le journaliste et Norman Chan montrent la différence en images dans une courte vidéo sur Twitter.

we got to visit Valve and go hands-on with the Steam Deck! https://t.co/X9QtowZGSf pic.twitter.com/SkIZSf8VV8

— Norman Chan (@nchan) August 6, 2021

Malgré cette différence, le journaliste indique « je ne suis pas sûr de regretter ma précommande d’un modèle avec écran classique ». La différence est nettement visiblement avec les deux modèles côte à côte pour comparer, mais ce n’est pas pour autant que l’écran classique est pénible à utiliser.

Performances : une console portable next-gen avec des compromis

Sur le papier, le Steam Deck de Valve est bien plus puissant qu’une Nintendo Switch. Il reprend en fait les ingrédients d’une console next-gen avec sa puce graphique AMD RDNA 2 et son processeur AMD Zen 2.

Évidemment pour en faire une console portable, ces caractéristiques sont revues à la baisse. « L’équivalent d’une demi-Xbox Series S » rappelle The Verge, mais « qui n’a que pour tache d’afficher les jeux en 720p sur un écran de 7 pouces » (ou plutôt 800p puisqu’il s’agit d’un écran 16:10) là où la console de Microsoft doit afficher du 1440p sur un téléviseur.

Prises en main du Valve Steam Deck : un coup de cœur pour les premiers testeurs

Concrètement, The Verge nous montre le jeu tourné en qualité medium de façon tout à fait correcte, et « bien meilleur que la version Nintendo Switch du jeu ». Le média américain a également testé Control, un jeu également plutôt gourmand, qui tourne encore une fois en qualité medium. Pour Tom’s Hardware, le jeu tourne avec les paramètres par défaut à 30 images par seconde seulement et les ennemis du jeu manquent cruellement de détails.

Les options de réglages d’un PC

À la lecture des différentes prises en main, on se rend compte que le Steam Deck est bel et bien avant tout un PC. C’est donc au joueur d’adapter la qualité graphique et le niveau de performance visé. Le Steam Deck ne vous interdira pas d’installer un jeu ultra gourmand, même s’il ne tournera pas correctement sur la machine.

En raison de son déficit de performance, la Nintendo Switch ne peut proposer le même niveau de jeu, mais le compromis est décidé par le développeur et peut être connu dès le moment du test du jeu par la presse, comme pour chaque jeu sur console.

Sur ce sujet, Valve a indiqué que les développeurs auraient accès à une API permettant de définir des réglages graphiques pour le Steam Deck. Autrement dit, s’ils le souhaitent, il sera possible pour les développeurs de proposer un préréglage des options graphiques pour le Steam Deck.

Interface de Steam OS : un pas dans la bonne direction

Pour Tom’s Hardware, l’utilisation de Steam OS est immédiatement intuitif si l’on utilise déjà Steam sur PC, ou mieux, que l’on a déjà utilisé son mode Big Picture.

Les prises en main ne se sont pas trop attardées sur l’interface du produit pour le moment. Et pour cause, elle n’était pas du tout finalisée apparemment. Le journaliste de Tom’s Hardware a toutefois pu se balader dans les paramètres pour accéder aux réglages du Wi-Fi, Bluetooth, stockage et les profiles de la manette.

Pour IGN, le plus important est de rappeler que toutes les fonctions de Steam sont là : les sauvegardes depuis le cloud, les amis, les DLC, les mods avec Steam Workshop ou encore les succès. Autant de fonctions que Nintendo n’a pas forcément développées pour sa Switch.

Un bouton « Steam Guide » sur la manette permet, d’après PC Gamer, d’afficher des réglages rapides comme la luminosité ou l’activation du Wi-Fi et du Bluetooth : « le Steam Deck donne ici l’impression d’une vraie console de jeu, it just works ».

Le menu des réglages rapides

Le menu des réglages rapides // Source : Tested

Derrière l’interface se cache une distribution Linux basée sur Arch. Cela signifie que Valve doit faire en sorte qu’un maximum de jeux soit compatible avec le Steam Deck, la majorité des jeux sortant toujours exclusivement sur Windows aujourd’hui. La firme utilise sa technologie Proton qui permet de faire tourner plus de 50 000 jeux Windows sur Linux. D’après Valve, c’est bien souvent toute la bibliothèque Steam d’un utilisateur qui sera jouable sur le Steam Deck.

Les prises en main vidéo du Steam Deck

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Une machine de jeu portable très interessante

Pour Wes Fenlon de PC Gamer, le Steam Deck n’est « pas un concurrent de la Nintendo Switch, mais se montre être un PC de jeu portable vraiment impressionnant ». Andrew E. Freedman rejoint son confrère : « les jeux ne seront pas aussi beau que sur un PC de bureau, mais j’ai hâte de faire du jeu PC au lit ou dans un avion ».

C’est un autre élément qui a convaincu Bo Moore d’IGN : « la possibilité de passer d’un jeu PC en mode bureau ou portable de façon fluide et l’ouverture de plateforme font que je peux jouer en mobilité avec mes jeux Steam, Epic Games, Ubisoft ou itchi.io ».

Les derniers articles