Pour continuer à vendre ses voitures électriques en Europe, Volvo a pris une décision importante

 

Volvo, le constructeur automobile suédois, a pris un virage important pour continuer à vendre en Europe.

Volvo EX30 aux côtés d’un Volvo EX40 (anciennement XC40) // Source : Ulrich Rozier pour Frandroid

Volvo, le constructeur automobile suédois, aurait pris une décision importante pour continuer à vendre en Europe. Racheté par le groupe chinois Geely, Volvo a lancé deux nouveaux modèles 100 % électriques, le EX30 et le EX90, construits sur des plateformes chinoises. Mais face aux menaces d’augmentation des taxes douanières sur les voitures importées de Chine, Volvo a décidé d’accélérer la transformation de son usine de Ghent en Belgique pour produire ces modèles sur le sol européen.

Le Volvo EX30 et EX90 sont les premiers modèles 100 % électriques de la marque suédoise. Ils sont construits sur des plateformes chinoises et marquent une vraie différence avec les anciens modèles Volvo. Le EX30 est un SUV compact, tandis que le EX90 est un SUV plus grand et plus luxueux.

Pour rappel, le groupe chinois Geely a racheté Volvo en 2010. Depuis, Geely a investi massivement dans la recherche et le développement de l’électrique, notamment en créant la marque Zeekr et en rachetant une partie de Lotus. Geely a également collaboré avec le groupe allemand Mercedes-Benz pour produire les dernières Smart.

Des voitures électriques chinoises bientôt produites en Belgique

Face aux menaces d’augmentation des taxes douanières sur les voitures importées de Chine, Volvo a décidé d’accélérer la transformation de son usine de Ghent en Belgique pour produire les EX30 et EX90 sur le sol européen. Cette décision permettra à Volvo d’éviter les coûts supplémentaires liés aux taxes douanières et de proposer des modèles compétitifs sur le marché européen. Pour l’EX30, c’était déjà acté, néanmoins le processus de transition va être accéléré à en croire Electrek. La bonne nouvelle pour les consommateurs français : l’EX30 va de nouveau pouvoir bénéficier du bonus écologique.

Pour rappel, l’Union européenne a lancé une enquête sur les subventions chinoises pour les véhicules électriques, car les marchés mondiaux sont inondés de voitures électriques moins chères, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en octobre 2023. Avec l’augmentation des tensions commerciales, l’UE devrait révéler cette semaine si de nouveaux tarifs douaniers seront imposés sur les importations de véhicules électriques en provenance de Chine. Les nouveaux tarifs douaniers entreraient en vigueur le 4 juillet, les portant à plus de 10 %, ils pourraient grimper jusqu’à 30 %.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.