Volvo va avoir sa Gigafactory de batteries pour assurer son futur 100 % électrique

 

Dans le cadre d’une coentreprise avec la start-up Northvolt, Volvo va construire une « méga-usine » dédiée à la production de batteries. Cette sorte de Gigafactory basée en Europe servira à basculer vers le 100 % électrique, comme le souhaite le constructeur.

La production de batteries, et plus particulièrement les technologies développées pour les optimiser, devient petit à petit le nerf de la guerre pour les voitures électriques. Et pour se préparer à un futur 100 % branché où le thermique appartiendra alors au passé, l’heure est aux grands projets et surtout aux grands moyens.

Décidé à vendre des voitures uniquement électriques à partir de 2030, le constructeur Volvo doit pour cela sécuriser une grande quantité de batteries. Pour ce faire, la filiale du géant chinois Geely s’est associée à Northvolt dans le cadre d’une coentreprise. Cette start-up suédoise a pour ambition de devenir l’un des principaux producteurs de batteries en Europe.

Deux anciens de Tesla derrière Northvolt

En juin 2020, Northvolt a levé un total de 2,3 milliards de dollars. Ses deux fondateurs n’ont rien de novices au regard de leur parcours professionnel respectif : le binôme est en effet constitué de deux anciens cadres de Tesla ayant travaillé… sur la Gigafactory 1, sise au Nevada.

Dans un premier temps, la coentreprise va concevoir un nouveau centre de recherche et de développement en Suède, prévu pour 2022. Centre de recherche au sein duquel sera conçue une nouvelle génération de batteries appelées à équiper les futurs véhicules 100 % électriques de Volvo et Polestar. Le Volvo XC60 sera le premier à en profiter.

Une meilleure capacité annuelle que Tesla au Nevada

Avec sa « méga-usine », Volvo ambitionne aussi de répondre à la future demande européenne grâce à une capacité annuelle de 50 GWh. À titre de comparaison, le site de Tesla au Nevada atteint les 35 GWh par an, lorsque sa cousine berlinoise s’envolera à 100 GWh une fois les travaux aboutis.

Totalement alimenté par énergie propre, ce nouveau site emploiera environ 3000 personnes. Les opérations de production débuteront alors en 2026 pour « soutenir l’ambitieux programme d’électrification de Volvo Cars ».

Le SUV électrique Volvo C40 Recharge, déclinaison coupé du XC40, a tué le suspens quant à ses tarifs et sa version de lancement. Il faudra débourser plus de 60 000 euros pour se le procurer.
Lire la suite

Les derniers articles