3 ans avec un Wiko Y60 : de la satisfaction au désespoir

 

Théotime de Capèle, notre stagiaire de 3e, raconte son expérience avec son Wiko Y60, premier smartphone qu'il a utilisé comme lecteur multimédia. Tout n'était pas parfait.

wiko-y60-theotime
Le Wiko Y60 // Source : Frandroid

Cela fait maintenant 3 ans que j’utilise un Wiko Y60. Il faut savoir que je vis dans une famille nombreuse et que je pourrai avoir un mobile à l’âge sacré de 15 ans. En attendant, j’ai choisi d’acheter avec l’aide de mes parents ce téléphone à 80 euros sans carte SIM, à usage multimédia uniquement, et cela malgré les avis négatifs de certaines personnes sur cette marque d’origine française.

Au début, j’étais très satisfait de celui-ci et j’écoutais mes musiques avec une grande joie. Puis me vint l’idée de regarder des vidéos YouTube sur mon Wiko, une nouvelle étape. Enfin, j’y ai mis des applications et je m’occupe désormais de mes mails grâce à lui (ça me donne l’impression d’être grand).

La descente aux enfers

Malheureusement, mon pauvre téléphone commence à ralentir drastiquement : pour ouvrir Spotify, il me faut 2 minutes, et pour l’allumer il lui faut bien 5 minutes. Je commence à désespérer ! Heureusement, dans 1 an je recevrai mon nouveau smartphone. Cette année m’a appris la patience et de jour en jour mon coéquipier me lâche…

Ce qui me fait le plus cruellement défaut, c’est la qualité des photos ! En outre, un processeur un peu plus poussé ne serait pas de refus.

Bref, ce Y60 a été un compagnon fidèle durant 2 ans, mais il n’est désormais plus suffisant. Dans 1 mois je fête mon 15e anniversaire, celui du Graal : acquisition de mon premier vrai smartphone !

Pour plus tard

Si je devais me projeter dans un mois, je choisirais en premier lieu un Android avec un Snapdragon haut de gamme (888 ou plus) qui me permettrait de vraiment me lancer dans le montage vidéo sur téléphone. Mais aussi que je puisse le garder dans le temps et qu’il tienne la route jusqu’à sa retraite ! De plus, il devra avoir un bel écran et des capteurs photo corrects…

La qualité est importante

Ce Wiko a été pour moi une expérience révélatrice : je comprends mieux pourquoi on dit souvent qu’il vaut mieux préférer la qualité à la quantité. Je m’explique. Il vaut mieux acheter un téléphone qui coûte cher, mais qui dure dans le temps, que d’acheter un téléphone beaucoup moins cher, mais qui va tenir moins longtemps, nous obligeant à en racheter un nouveau après, ce qui pourrait finalement coûter plus cher. Voilà la conclusion que j’ai tirée de ces trois ans avec mon Wiko Y60 ; il m’a ouvert les yeux.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles