Pourquoi les Xiaomi Store (sauf un) ferment boutique en France

Ils ont Mi la clé sous la porte

 

Après liquidation judiciaire de l'entreprise qui s'occupait de leur gestion, les boutiques de Xiaomi ferment en France. Adieu Mi Store !

Xiaomi Store Sébastopol // Source : Frandroid

Les Mi Fans qui auront essayé de se rendre en boutique Xiaomi aujourd’hui ont — pour la plupart — trouvé porte close. Depuis mardi 23 août 2022, à 17 heures, les enseignes physiques de la marque ont tiré le rideau et elles ne devraient jamais rouvrir.

Sur les comptes Instagram des différentes boutiques, on peut lire le message suivant : « Nos boutiques ont dû fermer leurs portes mais le service client Xiaomi reste joignable au 0805370916 pour tout sujet en cours. Merci de nous avoir suivi et bonne continuation à tous. »

Explications.

Les boutiques en redressement judiciaire

Par jugement du 06/07/2022, le Tribunal de Commerce de Créteil a ouvert une procédure de redressement judiciaire au bénéfice de la SAS Tell Me, cette dernière gérant les Mi Stores de Xiaomi en France. Par conséquent, dans le cadre du processus de cession, il est nécessaire de procéder à une valorisation des droits au bail des six magasins exploités par Tell Me. Il s’agit des boutiques du Forum des Halles, du Boulevard Sébastopol, de Vélizy, de Lyon, de Toulouse et de Lille.

En outre, il est indiqué que les boutiques de Paris Saint-Lazare et de la Défense sont également fermées. Selon notre constat, seule celle située sur les Champs-Élysées reste ouverte, car gérée par un autre partenaire selon Xiaomi.

Des millions de dette

En 2021 déjà — bien avant ce jugement donc –, certains vendeurs se plaignaient de problèmes de stock des boutiques. Le Covid et les pénuries qui ont suivi n’ont certainement pas aidé à maintenir le cap de ces boutiques dont les frais sont forcément conséquents. Que des ventes aient lieu ou non, les Xiaomi Stores devaient payer les salaires des employé·e·s ainsi que les loyers des boutiques, dont la plupart se trouvent à Paris, une ville réputée pour son prix locatif exorbitant.

Pour cette raison, l’entreprise Tell Me présente un passif exigible connu de 2 824 863 euros pour un actif disponible estimé à 210 000 euros seulement (malgré un chiffre d’affaires de 9 615 757 euros en 2021). L’entreprise est donc en cessation de paiement depuis le 1er juin 2022, les loyers devant être pris en charge par la société iHealth Labs Europe, ancien actionnaire de Tell Me.

L’entreprise Tell Me emploie 43 salariés. Pour l’heure, leur avenir est incertain, aucune procédure de licenciement n’ayant été entamée.

Xiaomi existe toujours

De son côté, Xiaomi continue évidemment son activité en France. Les fans de la marque peuvent toujours acheter ses produits sur le site officiel, chez les revendeurs partenaires en ligne et même chez les opérateurs. Il est ainsi toujours possible de prendre en main certains produits Xiaomi chez les revendeurs tiers et le service après-vente de tous les achats effectués dans la période légale de garantie sera appliqué.

Dans son communiqué, Xiaomi indique avoir « pris connaissance de la décision du Tribunal de justice de Créteil, plaçant la société Tell Me, gérant des Xiaomi Store en France, en liquidation judiciaire, Xiaomi travaille à reprendre rapidement les activités normales ». Il n’est pas précisé si ces « activités normales » concernent la présence en France de boutiques physiques en dehors de celle des Champs Élysées. Affaire à suivre.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.