Test de la Xiaomi Pad 6 : le meilleur rapport qualité-prix pour une tablette Android

Tablettes tactiles • 2023

Alors que le marché des tablettes Android reste discret, Xiaomi continue d'en commercialiser. La marque est de retour en France avec la Xiaomi Pad 6. Vendue à partir de 400 euros, elle entend proposer une fiche technique intéressante à un tarif abordable. Ce savant mélange, recette du succès de Xiaomi, fonctionne-t-il toujours ? Réponse dans notre test.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid
La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid
 

Il y a deux ans, sortait la Xiaomi Pad 5 en France, une tablette tactile qui nous avait réellement convaincus : bon rapport qualité-prix, bel écran 120 Hz et globalement une tablette qui apportait puissance et fluidité. Deux ans plus tard, le marché des tablettes tactiles ne s’est toujours pas réellement développé, bien qu’il connaisse un nouveau souffle. De son côté, Xiaomi est de retour avec la Xiaomi Pad 6. Nous avons pu la tester pour vous donner notre avis : le bon point déjà, c’est que le tarif n’a pas changé.

Xiaomi Pad 6 Fiche technique

Modèle Xiaomi Pad 6
Dimensions 16,5 cm x 254 mm
Taille de l'écran 11 pouces
Définition 2880 x 1800 pixels
Densité de pixels 309 ppp
Technologie de l'écran LCD
Modèle du processeur Snapdragon 870
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go
Mémoire interne 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) 13 Mp
Appareil photo (frontal) 8 Mp
Enregistrement vidéo 4K@30 IPS
Wifi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.2
NFC Non
Étanche Non
Poids 490 grammes
Couleurs Or, Bleu, Gris
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec une Xiaomi Pad 6 en coloris noir et en version 6 Go de RAM et 128 Go de stockage.

Xiaomi Pad 6 Design : pas beaucoup d’évolution, mais une recette qui fonctionne

Le slogan de Xiaomi pour la Pad 6 est « dessiné pour la simplicité » si l’on en croit le site du constructeur. Il est vrai qu’avec son châssis métallique, le constructeur a fait dans la sobriété, voire dans le classicisme si on compare cette tablette à tous les autres modèles Android. La recette d’une bonne tablette Android est connue : un châssis en un morceau sur lequel on pose une dalle noire qui vient ajouter une légère épaisseur. Bien que les bordures ne soient pas les plus fines qui soient, elles le sont suffisamment, notamment au regard des modèles moins chers, comme ceux aux alentours de 300 euros.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

Sur le dos, c’est assez surprenant, mais la Xiaomi Pad 6 ressemble à s’y méprendre à un Xiaomi 13. Tant sur la forme des angles du châssis que sur le bloc photo, les similarités sont plurielles. Ce qui est étrange, c’est qu’à première vue, on a l’impression qu’il y a deux capteurs dans ce bloc, sauf qu’il n’y en a qu’un. On trouve un capteur et en dessous, une sorte de cercle l’imitant. Peut-être est-ce pour des raisons esthétiques, mais cela reste inutile. Un dos en métal mat qui évite de prendre les traces de doigts, ce qui est appréciable.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

Les plus maniaques d’entre vous seront choqués par le port USB-C. Situé sur la tranche inférieure (lorsqu’on tient l’appareil en mode portrait), s’il est bien centré en longueur, il ne l’est pas en hauteur. Un petit détail qui peut en embêter certains, bien qu’en pratique cela n’ait aucune incidence. Mis à part cet élément spécifique, le reste du design de cette Xiaomi Pad 6 est très bien fini.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

En plus de cela, la Pad 6 a le bon goût d’être assez fine : 6,51 mm, c’est moins que la grande majorité des smartphones. Pour la largeur, c’est 165,18 mm et 253,95 mm en hauteur. Le tout pour un poids de 490 grammes, soit 21 grammes de moins que la Pad 5. Cela reste un peu plus lourd que la plupart des autres tablettes du marché.

Sur la durabilité, on ne trouve qu’un verre Corning Gorilla Glass 3 : dommage que le fabricant ne soit pas monté à du Gorilla Glass 5.

La prise en main

Cette Xiaomi Pad 6 tient bien dans les mains : c’est bien sûr grâce à ses tranches prononcées, bien que l’écran posé sur le châssis crée un décalage qui n’est pas des plus confortables. Elle tient d’autant plus dans les mains que son poids de près d’un demi-kilo peut se ressentir, surtout par rapport à d’autres modèles.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

Les boutons sont assez accessibles : alors oui, forcément sur une tablette, ils sont un peu loin. Mais en l’utilisant à deux mains, on arrive à les atteindre. Par ailleurs, ils sont très bien finis. Posée sur une table, la Xiaomi Pad 6 est assez stable, grâce à un blog photo pas si épais que ça. À moins de taper dans le coin supérieur gauche, on peut écrire sans désagréments.

Pour déverrouiller cette tablette, pas de capteur d’empreintes digitales malheureusement : nous l’avions déploré sur la Pad 5 et il n’est toujours pas présent cette année. En revanche, la fonction de reconnaissance faciale qui fonctionne assez bien.

Xiaomi Pad 6 144 Hz sur l’écran de la Xiaomi Pad 6 : est-ce trop ?

La dalle de 11 pouces de la Xiaomi Pad 6 propose une belle définition 2,8K (WQHD+) et une résolution de 309 PPP. Pas d’Oled sur ce modèle, il faut se contenter du LCD. Une Pad 6 avec un taux de rafraîchissement maximal de 144 Hz qui n’est pas forcément nécessaire, mais qui pourra s’avérer utile pour du jeu vidéo. Cet écran propose sept niveaux de variation du taux de rafraîchissement, afin d’adapter ce dernier à l’usage qu’on en fait (jeux vidéo, navigation, etc.). La définition est très bonne, tout comme les couleurs, qui sont fidèles, et là encore pour le prix, c’est assez impressionnant.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

Sur la luminosité maximale, en théorie, cette tablette peut monter à 550 cd/m². En plein soleil, cela peut poser problème, mais dans la plupart des cas, on arrive à lire ce qui est affiché. Xiaomi revendique couvrir le DCI-P3 à 99 % pour la couverture colorimétrique. Quant au rapport de contraste, il est censé être de 1400:1.

Afin d’avoir des mesures plus objectives, nous avons réalisé des tests techniques à l’aide de notre sonde et du logiciel CalMAN Ultimate par Portrait Displays.

Nous avons constaté une luminosité maximale de 522 cd/m², ce qui correspond à peu près aux 550 annoncés par Xiaomi. Côté DCI-P3, là aussi, c’est à peine en dessous : « seulement » 94 % de cet espace colorimétrique, et 140 % du sRGB. Quant au Delta E moyen, nous avons constaté une valeur de 2,32, ce qui est excellent puisqu’en dessous de 3, l’œil humain est incapable de voir la différence entre les couleurs affichées et celles que l’écran est censé afficher. Enfin, sur la température des couleurs, notre sonde a mesuré 7254 K, ce qui est correct, bien que la tablette s’en sorte beaucoup moins bien sur les tons foncés qui se drapent d’une teinte légèrement bleutée (ce qui est plutôt courant sur du LCD). Enfin, sur le contraste, nous avons mesuré un rapport de 1128:1 au lieu du 1400:1 annoncé. Au final, l’écran est assez bon au vu de ces valeurs.

Pour la SVoD, on trouve le DRM Widevine L1 qui garantit la possibilité de lire des vidéos en HD. D’autant plus qu’on a droit au Dolby Vision et au HDR10.

Xiaomi Pad 6 Logiciel : Android 13 et MIUI 14

La Xiaomi Pad 6 fonctionne sous MIUI 14 pour tablettes, un système d’exploitation basé sur Android 13. Nous avons demandé à la marque combien d’années de mise à jour cet appareil recevrait, sans réponse pour le moment. On peut supposer qu’il s’agira de deux années de mises à jour Android et de trois années de patchs de sécurité, puisque c’est ce qui se fait actuellement sur le marché.

La particularité de cette interface par rapport aux autres, c’est surtout que les notifications et les paramètres rapides sont séparés, comme sur iPadOS. Sur tablette, on trouve un peu plus d’intérêt à ce système, principalement en mode paysage. Cela permet d’avoir deux affichages distincts pour que les divers boutons soient plus grands et surtout plus accessibles.

Plusieurs fonctionnalités venant s’ajouter à MIUI et à Android sont présentes. La première, c’est l’activation du multitâche, qui peut se faire de façon classique, mais aussi avec un balayage à trois doigts. En balayant l’écran, l’application active se met sur le côté et on peut en ouvrir une autre pour avoir les deux sur le même écran. Au total, on peut ouvrir jusqu’à quatre applications en simultané (avec deux fenêtres flottantes). Avec cette fonction, le glisser-déposer fonctionne, ce qui permet de transférer du texte, des images ou autres fichiers d’une application à une autre.

MIUI 14 sur la Xiaomi Pad 6 // Source : Frandroid

Un multitâche assez complet et surtout convaincant : il se révèle très utile et permet de nombreuses personnalisations via des gestes qu’il faut apprendre. Attention toutefois, les mauvaises manipulations sont un peu faciles avec ce système qui n’offre que peu de boutons.

Pour la visioconférence, on trouve un équivalent de Center Stage d’Apple. Une fonction qui permet de centrer le cadre de la caméra sur soi, même si on n’est pas totalement aligné face à la tablette. En fait, elle vient zoomer dans l’image pour mieux la recadrer. Cela fonctionne même à plusieurs. Malheureusement, en ayant testé cela sur Google Meet, nous n’avons pas pu utiliser cette fonctionnalité. Nous avons demandé à la marque si cette fonctionnalité était bel et bien disponible, sans réponse pour le moment. Nous mettrons à jour le test si Xiaomi nous répond. Mis à part cela, les options de personnalisation sont peu nombreuses, c’est dommage, car cela enlève de l’attrait à cette tablette très bonne sur le reste.

Xiaomi Pad 6 Des performances prometteuses

Pour alimenter cette tablette, Xiaomi fait appel au Snapdragon 870, un SoC de Qualcomm gravé en 7 nm. La marque assure que cela permet de gérer le montage vidéo en 4K notamment. À côté de ça, 6 ou 8 Go de RAM en LPDDR5. De quoi offrir une certaine réactivité dans l’ouverture des applications ou dans les animations. Là-dessus, aucun reproche à faire à la tablette.

Modèle Xiaomi Pad 6 Xiaomi Pad 5 Apple iPad 10 (2022) Samsung Galaxy Tab S7 FE
AnTuTu 10 850445 N/C N/C N/C
AnTuTu 9 N/C 560827 734058 386601
AnTuTu CPU 216680 144047 196402 120843
AnTuTu GPU 285704 196994 279992 93144
AnTuTu MEM 142253 95177 124846 72995
AnTuTu UX 205808 124609 132818 99619
PC Mark 3.0 13099 11174 N/C 8488
3DMark Slingshot Extreme N/C 5959 N/C 2703
3DMark Slingshot Extreme Graphics N/C 6871 N/C 2543
3DMark Slingshot Extreme Physics N/C 4068 N/C 3463
3DMark Wild Life N/C 3322 N/C 1103
3DMark Wild Life framerate moyen 25.40 FPS 19.90 FPS N/C 6.60 FPS
3DMark Wild Life Extreme 1155 N/C 2272 N/C
3DMark Wild Life Extreme framerate moyen 6.90 FPS N/C 14 FPS N/C
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 17 / 24 FPS 16 / 19 FPS 34 / 32 FPS N/C
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 24 / 58 FPS 24 / 46 FPS 39 / 72 FPS N/C
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 57 / 134 FPS 60 / 102 FPS 60 / 173 FPS N/C
Geekbench 5 Single-core N/C N/C 1576 N/C
Geekbench 5 Multi-core N/C N/C 3987 N/C
Geekbench 5 Compute N/C N/C 12588 N/C
Geekbench 6 Single-core 1299 N/C N/C N/C
Geekbench 6 Multi-core 3231 N/C N/C N/C
Geekbench 6 Compute (Vulkan) 2690 N/C N/C N/C
Lecture / écriture séquentielle 1653.92 / 768.09 Mo/s 1455 / 526 Mo/s N/C 934 / 497 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 70791.71 / 62700.79 IOPS 51020 / 47430.7 IOPS N/C 47376 / 46078 IOPS
Voir plus de benchmarks

La Xiaomi Pad 6 est très bonne sur Fortnite par exemple. On peut pousser les paramètres graphiques à fond tout en profitant de 60 images par secondes, presque dans toutes les situations. Dommage toutefois qu’on ne puisse pas profiter de taux de rafraîchissement plus élevés sur ce jeu, alors que l’écran est capable de monter à 144 Hz. Mais en tout cas sur Fortnite, on s’approche davantage de performances dignes de modèles à 600 euros.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

Pour le stockage, on trouve 128 ou 256 Go selon les versions, en UFS 3.1. Impossible néanmoins de l’étendre avec une carte microSD.

Xiaomi Pad 6 Photo et vidéo

Bien qu’avec le bloc photo, on puisse penser qu’il y a deux capteurs photo à l’arrière, il n’y en a en fait qu’un.

La caméra principale

Il s’agit d’un capteur de 13 Mpx avec une ouverture de f/2,2. Ce que ça donne en pratique, ce sont des clichés assez médiocres, mais plutôt bons pour une tablette. Prendre des photos, ce n’est pas l’usage principal (et très très rarement secondaire) d’une tablette tactile : les smartphones sont davantage conçus pour cela.

Ce qui fait qu’effectivement la gestion de la plage dynamique laisse à désirer, tout comme les détails des clichés. Mais les couleurs sont plutôt bonnes et pas fades, ce qui est trop rare sur le marché de la Pad 6. Du moment que vous ne zoomez pas dans les photos, cela devrait le faire.

La caméra selfie

De l’autre côté, c’est un capteur de 8 Mpx avec une ouverture de f/2,2 également qu’on trouve. À ce propos, Xiaomi a eu le bon goût de le placer sur la tranche supérieure : ainsi, pour les appels vidéo, la caméra n’est pas sur le côté, ce qui donne un redu plus naturel. Néanmoins, de plus en plus de constructeurs font cela.

Bien que le piqué ne soit pas meilleur, c’est une habitude sur les tablettes. Pourtant, les couleurs ne sont pas si fades que ça (bien qu’on ait un effet de voile) et la gestion de la plage dynamique est correcte, pour une tablette.

Xiaomi Pad 6 Audio et son

Côté audio, cette tablette Xiaomi se montre très basique, mais tout de même avec une formule qui fonctionne : quatre haut-parleurs, deux de chaque côté, pour un son stéréo et la compatibilité avec Dolby Atmos. Leur qualité audio est globalement satisfaisante : ces haut-parleurs ne sont pas dénués de basses et proposent des médiums intéressants. Comme on pouvait s’y attendre, les aigus se distordent assez rapidement, un peu trop d’ailleurs. Au-delà de deux tiers du volume maximal justement, le son tend à trop se distordre. Pour regarder des séries dans le canapé ou mettre un peu de musique pendant qu’on fait la cuisine, ça suffit largement.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

Pas de port jack sur ce modèle, il faudra utiliser un adaptateur vers USB-C ou utiliser un périphérique Bluetooth.  Pour les appels, on trouve quatre microphones offrant une réception à 60° lorsqu’on parle seul. Mais la tablette peut aller à 360° lorsque plusieurs personnes parlent.

Xiaomi Pad 6 Batterie : une belle autonomie au programme

Le constructeur promet jusqu’à 16 heures de lecture vidéo sur cet appareil, ou 65 heures de musique ou 23 heures de lecture. De plus, la tablette tiendrait jusqu’à 26 jours en veille. Tout ça, c’est possible grâce à une grosse batterie de 8840 mAh.

La Xiaomi Pad 6 // Source : Brice Zerouk pour Frandroid

Nous avons testé cela sur Fortnite avec les paramètres graphiques poussés au maximum. En 20 minutes (et avec une luminosité réglée à 50 %), nous avons perdu 8 % de batterie, ce qui est peu. Quant au reste, c’est très correct : dans l’idée, vous pouvez utiliser la tablette tout au long de la semaine pour lire la presse, jouer à quelques jeux vidéo et consulter vos réseaux sociaux. Le tout sans vraiment se soucier du niveau de batterie ni de la consommation en veille.

Recharge

La Pad 6 propose une charge d’une puissance maximale de 33 W, avec un chargeur à cette puissance fourni dans la boîte. De quoi charger entièrement la tablette en 99 minutes, soit près d’une heure et quarante minutes. Ce n’est pas ce qui se fait de plus rapide, mais c’est tout de même acceptable. Nous avons testé la vitesse de recharge de la tablette, voici ce que ça a donné :

  • 0 minute : 10 % ;
  • 10 minutes : 22 % ;
  • 20 minutes : 34 % ;
  • 30 minutes : 48 % ;
  • 40 minutes : 59 % ;
  • 50 minutes : 70 % ;
  • 60 minutes : 82 % ;
  • 70 minutes : 90 % ;
  • 80 minutes : 98 % ;
  • 84 minutes : 100 %.

Xiaomi Pad 6 Prix et date de sortie

La Xiaomi Pad 6 est déjà disponible à la vente dans les coloris bleu, gris et or. Deux versions sont commercialisées :

  • L’une avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage à 399,90 euros ;
  • L’autre avec 8 Go de RAM et 256 Go de stockage à 499,90 euros.

Des accessoires sont disponibles, comme le stylet Xiaomi Smart Pen de deuxième génération, mais aussi le Xiaomi Pad 6 Keyboard (qui sera disponible à partir de septembre).

Notre avis sur Le Xiaomi Pad 6

Design
8
Recette classique, mais qui fonctionne encore en 2023, Xiaomi a toujours une tablette fine et bien finie. Dommage qu'on n'ait pas droit à un capteur d'empreintes digitales et que le port de charge ne soit pas centré.
Écran
8
144 Hz, c'est excellent pour le prix : même dans le haut de gamme, on ne trouve pas tel taux de rafraîchissement. Dommage que cela ne se soit pas utile dans tous les jeux. Pour le reste, l'écran est très bon, surtout au niveau de la fidélité des couleurs.
Photo
7
Bien qu'elle ne soit pas exempte de défauts, la photo sur la Pad 6 est loin d'être mauvaise et peut même être utilisable. Les couleurs sont plutôt jolies pour une tablette, de même pour les selfies.
Performances
8
Le gap entre la Pad 5 et la Pad 6 est significatif pour un prix similaire. Déjà que la Pad 5 écrasait la concurrence, ça l'est encore pour la Pad 6 au regard de la concurrence. De quoi jouer à des jeux vidéo gourmands à un prix raisonnable.
Logiciel
7
Pas de Monet présent et peu d'options de personnalisation, ça laisse un peu à désirer. Heureusement, le multitâche est efficace et le centre de contrôle n'est pas désagréable à utiliser une fois qu'on s'y fait. MIUI 14 reste une interface efficace.
Autonomie
8
Une charge assez rapide pour une belle autonomie : la Xiaomi Pad 6 a de quoi satisfaire sur son endurance. Sa batterie permet de l'utiliser au quotidien s'en vraiment s'en soucier. Il faut juste penser à la charger de temps en temps.
Note finale du test
8 /10
Sur sa gamme de prix, la Xiaomi Pad 6 semble être reine. Comme la Pad 5, cette tablette tactile propose principalement un très bon rapport qualité/prix. Cela se ressent légèrement sur le design, mais particulièrement sur l'écran et les performances.

144 Hz et de belles couleurs au rendez-vous, mais aussi de quoi faire fonctionner « Fortnite » à fond. Le tout avec une autonomie qui tient la route, c'est presque parfait. Alors on pourrait se rêver à profiter d'un capteur d'empreintes digitales ainsi que d'un écran Oled, mais ce serait peut-être trop demander à la Pad 6.

Il existe bien des tablettes aux alentours de 300 euros que nous avons testées, mais le gap entre 300 et 400 euros est plus important qu'on ne le pense. L'écran est plus joli, les performances réellement meilleures, ce qui rend l'expérience globale plus agréable.

Points positifs du Xiaomi Pad 6

  • De belles performances

  • Un écran assez joli

  • La photo n'est pas décevante

  • L'autonomie est là

  • Le design qui fonctionne toujours

Points négatifs du Xiaomi Pad 6

  • Un MIUI 14 qui aurait pu être plus personnalisable

  • On aimerait une charge un poil plus rapide

  • Pas de lecteur d'empreintes

Les derniers articles