Prise en main du Xiaomi Mix Fold 3 : gros potentiel, grosse frustration

 

On a pris en main le Xiaomi Mix Fold 3, un séduisant smartphone pliant qui est notamment doté de quatre capteurs photo à l'arrière. L'occasion de se rendre compte de tout son potentiel et d'être encore plus frustré de ne pas le voir arriver en France.

Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Le Xiaomi Mix Fold 3 a attiré de nombreux regards. Ce smartphone pliant ne manque pas d’atouts à mettre en avant et vient donc forcément chercher des noises au Samsung Galaxy Z Fold 5 qui se targue d’être la référence sur le segment.

Nous avons eu l’occasion de prendre en main ce Mix Fold 3 afin de partager nos impressions sur son design et d’avoir un aperçu de ses performances photo. Notamment au niveau de son téléobjectif périscopique proposant un facteur de zoom x5. Sur ce point, Xiaomi a réussi une belle prouesse technique puisqu’il est loin d’être évident d’intégrer un tel élément dans un smartphone pliant où, plus que jamais, le moindre millimètre d’encombrement représente un enjeu majeur.

Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Le Xiaomi Mix Fold 3 peut-il prétendre au titre de bijou technologique ?

Notre vidéo du Xiaomi Mix Fold 3

NB. Nous avons mis à jour cet article, publié initialement le 2 septembre, afin d’y ajouter la vidéo ci-dessous.

Un design alléchant malgré quelques concessions

Le Xiaomi Mix Fold 3 opte pour un format… Fold. C’est-à-dire que l’on a affaire à un smartphone capable de s’ouvrir comme un livre pour se transformer en tablette. Ici, l’appareil peut s’appuyer sur plusieurs qualités pour faire de l’œil au quidam. Tout d’abord, son écran en façade est assez large pour se faire passer pour une dalle d’un téléphone classique.

Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

On peut donc profiter pleinement de cet écran Amoled de 6,56 en Full HD+ et 120 Hz. Un élément que le Mix Fold 3 peut faire valoir face à un Galaxy Z Fold 5 auquel je reproche une dalle externe encore trop étroite pour être totalement confortable. Le smartphone de Xiaomi, quand il est replié, propose d’ailleurs une prise en main assez proche de celle du Galaxy S23 Ultra. Des dimensions imposantes donc, mais pas anormales dans le marché haut de gamme de nos jours.

À noter que quelques membres de la rédaction de Frandroid m’ont signalé qu’ils préféraient la prise en main du Galaxy Z Fold 5 replié, car il préférait son aspect tube, plus compact et agréable en main. Comme quoi, ce genre d’appréciations dépend vraiment des préférences de chacun. Précisons cependant qu’une majorité de personnes parmi mes chers collègues ont tout de même indiqué leur inclination pour le feeling du Mix Fold 3.

Samsung Galaxy Z Fold 5 vs Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Qui dit écran externe plus large dit, en général, écran interne également assez imposant. 8,025 pouces de diagonale nous attendent donc sur la grande dalle dépliable avec un affichage Oled 120 Hz sur 2160 x 1916 pixels. C’est beau, c’est grand, c’est bien. Au format tablette, on peut d’ailleurs admirer la finesse de l’appareil : 5,26 mm. Ça fait son petit effet mine de rien.

Notez aussi que la pliure au milieu de l’écran, si elle se voit toujours selon l’angle de vue et les reflets, est fortement atténuée sous le doigt. Celles et ceux qui accordent de l’importance à ce détail ont ainsi de quoi se faire plaisir.

Samsung Galaxy Z Fold 5 vs Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Le Xiaomi Mix Fold 3 avance donc de jolis pions sur l’échiquier pour séduire nos yeux. Il y a toutefois quelques petits bémols à signaler. Dès qu’on le déplie, le smartphone affiche des concessions. Les bords autour du grand écran sont en plastique, ce qui affecte l’ADN raffiné dont il veut se nipper. La sensation sous les doigts souffre de la comparaison avec le Fold 5 sur lequel ce petit détail est plus soigné.

Autorisons-nous aussi un mot sur la charnière. Celle-ci promet de pouvoir être sollicitée jusqu’à 500 000 fois sans rompre. C’est énorme. Et pourtant, pendant cette semaine d’utilisation, j’ai été moins rassuré que par la charnière de Samsung. Il y a, en effet, une résistance assez marquée au début du geste de dépliage qui s’efface un peu trop ensuite pendant le reste de la course. Le mouvement manque donc un peu d’homogénéité.

Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

En comparaison, sur le Galaxy Z Fold 5, l’ouverture du smartphone se fait avec la même résistance du début à la fin. S’en dégage ainsi une meilleure impression de robustesse, je suis plus serein que sur le Mix Fold 3. La pertinence de mon ressenti est évidemment à tempérer. Il faudrait idéalement que je puisse utiliser le smartphone pendant des mois pour un avis plus précis. Or, je dois rendre l’appareil à la marque quelques jours après la publication de cet article.

Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Enfin, il y a encore deux différences notables avec le champion de Samsung : pas de caméras glissées en dessous de l’écran interne pour le Mix Fold 3 et pas d’indice de protection IPX8 qui assure une certaine étanchéité.

La qualité du zoom x5 optique

Aaaaaah ! Nous voici arrivés à la partie photo et elle mérite le détour. Un bloc de quatre caméras nous attend à l’arrière :

  • capteur principal de 50 Mpx, équivalent 23 mm (f/1,77) ;
  • ultra grand-angle de 12 Mpx, équivalent 15 mm (f/2,2) ;
  • téléobjectif x3,2 de 10 Mpx, équivalent 75 mm (f/2,0) ;
  • téléobjectif x5 de 10 Mpx, équivalent 115 mm (f/2,92).
Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Toute l’expérience photo du Mix Fold 3 profite de l’expertise du spécialiste en la matière, Leica. Je ne vais pas m’attarder sur la qualité photo intrinsèque du smartphone. Vous trouverez ci-après quelques clichés réalisés avec celui-ci afin de vous faire une petite idée. C’est techniquement assez propre et précis malgré quelques traitements colorimétriques qui ne feront pas toujours l’unanimité.

Sur les photos portrait par exemple, s’il n’y a pas grand-chose à redire sur le bokeh et le piqué, les teintes de peau peuvent être un chouïa trop pâles selon les conditions de prises de vue.

Comparaison des zooms x5 (Mix Fold 3 vs Galaxy Z Fold 5)

Or, ce qui m’intéressait vraiment, c’était la qualité du zoom optique x5. C’est LA grande force en photo de ce smartphone qui peut ainsi se vanter d’avoir une belle polyvalence dans cet exercice pour un smartphone pliant. J’ai donc voulu comparer le zoom x5 optique du Mix Fold 3 au zoom x5 numérique du Galaxy Z Fold 5.

Attention : cette comparaison est évidemment à nuancer puisque même si on utilise un facteur de grossissement x5 des deux côtés, la distance focale de référence n’est pas la même entre le Mix Fold 3 et le Galaxy Z Fold 5. L’exercice n’en est pas moins intéressant, car il permet de tirer quelques conclusions que nous allons analyser au détour de trois scènes qui ont retenu mon attention.

Exemple 1 : j’ai pris en photo une petite voiture Realme qui traîne dans l’open-space. Ici, le constat est assez flagrant : le grossissement x5 optique du Mix Fold 3 retient mieux les détails du véhicule miniaturisé. Le zoom numérique est battu.

Xiaomi Mix Fold 3
Samsung Galaxy Z Fold 5

Exemple 2 : ce que je crois être des cheminées a capturé mon attention. Remarquez comme la photo du Galaxy Z Fold 5 profite d’un traitement plus homogène et lumineux. Le Mix Fold 3 fait moins d’efforts pour proposer une atmosphère cohérente. En revanche, il est plus précis et les petits détails de son cliché bavent moins que du côté de Samsung.

Xiaomi Mix Fold 3
Samsung Galaxy Z Fold 5

Exemple 3 : hop, on prend en photo un micro posé sur la table de notre studio Twitch. Les conditions sont difficiles entre le fond sombre et la lumière des spots. Il n’en faut pas plus pour que le Galaxy Z Fold 5 s’en sorte mieux sur cet exercice particulier. Le sujet central de la photo est mieux mis en avant et le fond mieux géré alors que le Mix Fold 3 a clairement du mal face à cette scène.

Xiaomi Mix Fold 3
Samsung Galaxy Z Fold 5

Ce mini test est sans aucune prétention, mais il tend à confirmer un postulat : le traitement algorithmique des photos faites aux smartphones aura toujours un rôle primordial compte tenu des gabarits très contraignants des produits. Le téléobjectif x5 du Xiaomi Mix Fold 3 lui débloque indéniablement de nouvelles capacités, mais le traitement logiciel qu’il y a derrière peut encore être peaufiné ici et là.

Un smartphone haut de gamme

Du reste, le Xiaomi Mix Fold 3 est solide sur ses acquis. Son Snapdragon 8 Gen 2 lui apporte des performances au top. Il obtient ainsi un score de 1 548 122 sur AnTuTu 10, faisant ainsi même un peu mieux que le Galaxy Z Fold 5 (1 502 474) doté de la même puce. Le SoC s’accompagne ici d’au moins 12 Go de RAM et d’un stockage de 256 Go minimum en UFS 4.0.

Xiaomi Mix Fold 3 // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

La batterie de 4800 mAh a le bon goût d’être compatible avec une charge rapide de 67 W. Côté interface, notre modèle sous MIUI 14 basé sur Android 13 avec un firmware chinois. Je n’y ai donc pas retrouvé l’expérience à laquelle nous sommes habitués en Europe, puisqu’il n’y avait pas les services Google, par exemple. Je peux cependant attester du fait qu’il existe une sorte de Flex Mode permettant d’utiliser le téléphone en position assise.

Au moins deux apps en profitent : l’appareil photo et Bilibili, une plateforme vidéo chinoise semblable à YouTube.

Un défaut majeur : l’indisponibilité en France

Dans l’ensemble, le Xiaomi Mix Fold 3 laisse donc une belle première impression et montre qu’il pourrait venir embêter Samsung sur le terrain des smartphones pliants. Hélas, ce téléphone ne sortira pas en Europe… et c’est sans doute là son plus grand défaut.

Un acteur tel que Xiaomi, solide numéro 3 en France, pourrait pourtant prétendre à faire bouger les lignes et forcer Samsung à sortir de sa zone de confort. Les derniers Galaxy Z Fold essuient souvent des critiques pour leur manque d’innovation. Or, face à des concurrents plus féroces, on pourrait voir ces modèles de référence se décarcasser un peu plus pour continuer d’épater le public.

Rappelons aussi que le Xiaomi Mix Fold 3 voit son prix en Chine démarrer à 8999 yuans soit environ 1140 euros HT. Même en y ajoutant les taxes pour une introduction en Europe, on peut imaginer que le smartphone réussirait à proposer un tarif moins onéreux que celui du Z Fold 5 (1899 euros).

Cher Xiaomi, ton produit à du potentiel. N’hésite pas à le sortir par chez nous. Merci. Bien à toi, cordialement, salutations distinguées.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.