La voiture électrique de Xiaomi va faire mieux que Tesla et Porsche avec cette nouvelle version

 

Quelques mois après sa révélation, la nouvelle voiture électrique Xiaomi SU7 sera bientôt disponible avec son moteur V8 le plus performant. Ce dernier peut atteindre les 27 200 tr/min (un record pour une voiture électrique) et a été intégralement développé en interne par la marque. Sa vitesse maximale ? Plus de 300 km/h.

Si vous connaissez Xiaomi, c’est probablement pour ses smartphones ou ses trottinettes électriques à la rigueur. Mais l’entreprise chinoise, basée à Pékin, veut agrandir son offre et a récemment dévoilé sa première voiture électrique.

Un moteur ultra-performant

Il s’agit de la nouvelle SU7, une berline électrique haut de gamme qui fut officiellement dévoilée en tout début d’année. Cette nouvelle arrivante, qui chasse sur les terres de la Tesla Model S, de la Porsche Taycan et de la BYD Seal, entre autres, nous avait notamment bluffé par sa fiche technique. Nous avions d’ailleurs pu la découvrir en vrai quelques semaines après sa présentation officielle.

À l’époque, Xiaomi avait annoncé que trois motorisations seraient disponibles sur sa nouvelle auto, avec des moteurs portant le nom de V6, V6s et V8s. Mais ne vous y méprenez pas, cela n’a absolument rien à voir avec des blocs thermiques surpuissants, puisqu’ils sont évidemment tous 100 % électriques. Mais à son lancement, la berline ne sera disponible qu’avec les deux premiers blocs, qui revendiquent une puissance respective de 299 et 347 chevaux, ce qui est déjà très élevé. Le tout avec un couple de 400 et 500 Nm.

Mais pas question pour le constructeur chinois de s’arrêter là. C’est ainsi que ce dernier vient de confirmer que la gamme de sa nouvelle SU7 va bientôt s’enrichir d’une version encore plus performante. Et cette dernière sera rendue possible par l’arrivée du fameux moteur V8s dans le catalogue. Une information annoncée par le patron de la marque Lei Jun lui-même lors d’une récente conférence de presse, et relayée par le site It Home. De quoi rendre la berline encore plus incroyable.

En effet, ce moteur électrique hautes performances revendique une puissance de 578 chevaux et un couple maximal de 635 Nm, délivré instantanément dès que l’on presse la pédale d’accélérateur. Malheureusement, les chiffres du 0 à 100 km/h n’ont pas encore été annoncés pour cette version, tandis que la Xiaomi SU7 Max peut réaliser cet exercice en seulement 2,78 secondes. Cette nouvelle déclinaison devrait pouvoir rivaliser dans une moindre mesure avec la Tesla Model S Plaid. On sait qu’elle ira à plus de 300 km/h comme nous l’avions vu en vidéo.

Un concentré de technologie

Quoi qu’il en soit, ce nouveau moteur est un véritable petit bijou de technologie, ayant fait l’objet d’au moins 155 demandes de brevet, dont 60 auraient déjà été acceptés. Contrairement aux V6 et V6s, qui ont été développés en partenariat avec l’entreprise Inovance Technology, le V8s a quant à lui été intégralement conçu en interne, directement par les équipes du constructeur chinois. Et ce dernier ne fait pas les choses à moitié, puisqu’il offre notamment à son nouveau moteur un régime maximal record, affiché à 27 200 tr/min.

À titre de comparaison, celui de la Tesla Model S Plaid se contente de « seulement » 21 000 tr/min tandis que la Porsche Taycan Turbo est quant à elle bridée à 16 000 tr/min. Mais ce n’est pas la seule chose qui rend le V8s de Xiaomi exceptionnel. Et pour cause, ce dernier affiche également une densité d’énergie très élevée, annoncée à 10,14 kW/kg. Ce qui permet alors d’atteindre un rendement tout bonnement incroyable, de 98,11 %, soit moins de 2 % de pertes. Pour comparer, un moteur thermique ne dépasse jamais 45 % de rendement.

En effet, une grande partie de l’énergie utilisée est en fait perdue sous forme de chaleur et ne peut donc pas être récupérée. Autant dire que Xiaomi a ici opéré un vrai tour de force avec ce moteur, qui sera disponible d’ici à la fin de l’année sur la berline électrique. Cette dernière est dotée d’une batterie LFP (lithium – fer – phosphate) utilisant une architecture CTB (cell-to-body), ce qui signifie que les cellules sont intégrées au châssis. Ce qui peut poser quelques soucis en cas d’accident, comme nous l’avions déjà expliqué un peu plus tôt.

Deux capacités seront proposées, à savoir 73,6 et 101 kWh, pour une autonomie maximale annoncée à 800 kilomètres selon le cycle chinois CLTC. Ce qui donne environ 690 kilomètres en WLTP. On ne connaît en revanche pas encore le prix de cette variante, alors que la SU7 standard démarre à partir de  215 900 yuans, soit environ 27 500 euros selon le taux de change actuel.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.