Pourquoi acheter une voiture électrique va coûter encore plus cher

 

Si les voitures électriques affichent déjà un prix élevé, cela ne devrait pas s’améliorer avec la crise en Ukraine, en raison de problèmes d’approvisionnement de pièces.

Usine
L’usine de Berlin est en activité comme le montre une des photos publiées par Tesla

Aujourd’hui, le prix des voitures électriques reste encore relativement élevé par rapport à celui de modèles thermiques équivalents. Une différence que l’on doit notamment au coût des batteries, qui a néanmoins tendance a baisser au fil des années, alors que les technologies ne cessent de se développer, permettant aux constructeurs de réaliser des économies, répercutées sur le prix payé par les clients.

Mais alors que la tendance est donc à la baisse, voilà que les voitures électriques pourraient finalement coûter bien plus cher dans les prochains mois, voire même dans les prochaines semaines. Une hausse qui n’est pas due à la volonté des marques, mais bien à des facteurs extérieurs et notamment à la guerre en Ukraine, qui sévit depuis quasiment un mois maintenant.

Des problèmes d’approvisionnement

Déjà sérieusement impactée par la pénurie de semi-conducteurs, l’industrie automobile, et tout particulièrement celle des véhicules branchés, doit désormais faire face à de nouveaux problèmes d’approvisionnement. En cause notamment, la fermeture d’usines de composants situées en Ukraine et en Russie, qui a contraint certains constructeurs à ralentir la production, faute de pièces nécessaires pour fabriquer leur véhicules, à l’image du groupe Volkswagen.

Volkswagen ID.4
Le Volkswagen ID.4, de dos // Source : Volkswagen

Depuis quelques semaines en effet, certains câbles indispensables à la production de modèles zéro-émission tels que les Volkswagen ID.4 et autres Porsche Taycan ont du mal à être produits et livrés. Mais en plus de ces problèmes logistiques, l’industrie automobile doit aussi faire face à une nette hausse du prix de l’énergie, impactant alors directement la production, de même que le montant des matières premières.

Hausse de 900 à 2 300 euros

En effet, le prix du lithium, indispensable à la fabrication des batteries, a été multiplié par cinq par rapport à l’an dernier, selon nos confrères d’Automotive News. Mais ce n’est pas tout, car le nickel est également concerné, alors que la Russie est l’un des plus gros producteurs à travers le monde. La baisse de la production et des exportations a donc un impact direct sur le prix, alors que la demande ne cesse quant à elle d’augmenter.

Résultat, le prix des batteries augmente, se répercutant alors sur le tarif payé par les clients en concessions. Selon nos confrères, il faudra donc s’attendre à une augmentation de l’ordre de 900 à 2 300 euros selon les véhicules dans les prochains mois.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles