Le prix de l’électricité en gros flambe en France : ce qu’il faut surveiller sur votre contrat d’énergie

 

1 000 euros le MWh pour 2023 en France, alors qu'il était à 85 euros un an auparavant. Le prix de gros de l'électricité flambe. Prenez le temps de vérifier que votre contrat d'électricité est bien indexé sur les tarifs réglementés d'EDF.

Electricité
Source : Andrey Metelev sur Unsplash

Les prix de l’électricité grimpent, c’est ce que l’on peut lire dans tous les médias. En cause, la guerre en Ukraine, mais également l’arrêt de nombreux réacteurs nucléaires français, gérés par EDF. On apprend alors que le prix de gros de l’électricité pour 2023 en Allemagne et en France bat des records. En effet, ce vendredi 26 août, ce prix est monté à 850 euros le MWh en Allemagne et plus de 1 000 euros en France. En 2021, à la même période, le mégawattheure était acheté à 85 euros.

Les marchés de gros explosent

Ce n’est pas nouveau, le prix de l’énergie s’envole depuis plusieurs mois. Malgré le « bouclier tarifaire » instauré par le gouvernement, des milliers de clients subissent des augmentations de prix, des changements d’offres et même des menaces de coupure d’électricité.

Le premier risque est si vous êtes client chez un fournisseur alternatif. Beaucoup pratiquent l’achat d’énergie sur les marchés de gros qui est essentiellement alimenté par le surplus d’électricité et la vente d’électricité des producteurs des pays limitrophes à la France. Le problème est que ce prix augmente, en France, le prix du MWh était à 103,88 euros début septembre 2021, contre 45,02 euros début mars 2021. Il est actuellement à plus de 700 euros, comme vous pouvez le voir sur RTE France.

Fuyez les offres non indexées sur le tarif réglementé

La plupart des fournisseurs alternatifs d’énergie sont donc à fuir, excepté pour les offres indexées sur le tarif réglementé. Le contexte actuel met à mal la rentabilité de ces offres, mais également leur intérêt pour les consommateurs.

Dans ce contexte, vous devez vérifier les conditions du contrat ainsi que le prix d’achat de l’électricité et ses futures augmentations. Vérifiez par ailleurs si les clauses de votre contrat n’ont pas changé, même si vous avez souscrit à des offres avec des tarifs fixes qui n’évoluent pas pendant toute la durée du contrat et qui permettent théoriquement de se protéger contre les hausses éventuelles des prix.

Il est recommandé de vérifier que les prix figurant sur votre contrat sont bien conformes à ceux annoncés. Pour information, voici les prix fixés par l’État via le tarif réglementé EDF aussi appelé « tarif bleu EDF ». Ce tarif est disponible en option base et en option Heures Pleines / Heures Creuses EDF.

Toutefois, notez que les prix ne sont pas bloqués indéfiniment. À terme, au début de l’année prochaine ou dans les mois qui suivront la fin du bouclier tarifaire, il y aura peut-être des augmentations qui seront discutées.

EDF propose une offre spéciale Tempo

Cet hiver, les particuliers et petites entreprises en France vont être incités à modérer leur consommation d’électricité lors des pics de demande liés au froid, en échange de tarifs avantageux le reste de l’année. C’est l’offre Tempo d’EDF qui existe déjà actuellement. Elle doit inciter à diminuer la consommation et donc baisser le chauffage certains jours très froids.

Concrètement, vous serez avertis la veille des pics. Les clients volontaires pourront ainsi payer un tarif très avantageux à l’année, mais lors de ces pics de consommation, environ 20 jours par an, le coût au kWh sera bien plus élevé comme on peut le voir sur la grille tarifaire. On passe ainsi de 8,62 centimes le kWh au plus faible à 54,86 centimes le kWh au maximum, contre 17,40 centimes pour le tarif réglementé.

Nous vous conseillons cette offre si vous avez un système de chauffage alternatif, comme du chauffage au bois par exemple.

Des hausses chez les fournisseurs et les professionnels

Même si les particuliers et les petites entreprises bénéficient de tarif réglementé, les augmentations de prix de l’électricité continuent d’entraîner des augmentations de tarifs chez les grandes entreprises, dont les opérateurs de charge. Tesla augmente régulièrement ses tarifs, mais c’est aussi le cas pour tous les autres, dont Allego dès septembre. Les fortes augmentations des marchés du gros vont ainsi surtout toucher les grosses entreprises, pour le moment.

Concernant les risques de coupures (délestage), cela se fera en dernier recours, en cas de besoin, comme l’a précisé le ministère de la Transition énergétique. En attendant que les centrales électriques virtuelles de Tesla et Nio entrent en service dans les années à venir pour soulager le réseau lors des pics de consommation.

💬 "La facture d'électricité 2023 va doubler"

➡ Dominique Schelcher, président de Système U pic.twitter.com/bKadDnwPsl

— BFMTV (@BFMTV) August 26, 2022


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles