Comment la guerre en Ukraine impacte la production de voitures électriques ?

 

Moins d’une semaine après son commencement, la guerre en Ukraine a déjà un impact sur la production de véhicules électriques. Le groupe Volkswagen est particulièrement touché par cette crise.

usine Dresden Volkswagen

Cela fait seulement cinq jours que la Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine, et déjà, les conséquences se font ressentir sur l’économie européenne. Outre l’impact sur le prix du carburant, le conflit touche également directement les constructeurs, et notamment les groupes Stellantis, Renault et Volkswagen. Possédant des sites de production et de nombreuses parts de marché dans les deux pays, les marques françaises et allemandes subissent de plein fouet cette crise.

C’est d’ailleurs tout particulièrement le cas de la firme de Wolfsburg, dont la production de voitures électriques est directement impactée. Volkswagen a d’ailleurs déjà dû fermer deux de ses usines, situées à Zwickau et Dresden, qui accueillent notamment l’assemblage des Volkswagen ID.3, ID.4 et ID.5.

Pénurie de composants

Si le groupe germanique ne possède pas d’usine d’assemblages de véhicules en Ukraine, alors quel est le rapport avec celles situées en Allemagne ? Et bien il faut savoir que Volkswagen fait appel à des équipementiers et fournisseurs dont les sites de production se situent quant à eux là-bas, comme le précise un porte-parole de la marque relayé par Bloomberg. Selon lui, la situation actuelle « peut entraîner des problèmes dans les chaînes d’approvisionnement ».

Et pour cause, ces sous-traitants sont chargés de fournir au groupe des faisceaux électriques, qui sont alors utilisés sur tous les véhicules électriques reposant sur la plateforme MEB. La production est donc interrompue du 1er au 4 mars à Zwickau et du 2 et 4 mars à Dresden, selon un représentant de la marque. Les salariés seront alors placés en chômage partiel en attendant une amélioration de la situation.

Skoda également touché

Mais Volkswagen n’est pas la seule marque du groupe concernée par la crise en Ukraine. Et pour cause, si l’usine tchèque de Mlada Boleslav ne sera pas fermée, alors qu’elle accueille la production de plusieurs modèles Skoda dont les Fabia, Kamiq et autres Scala, l’assemblage de l’Enyaq iV sera lui aussi mis en pause. Le SUV électrique utilise en effet les mêmes composants que les modèles branchés de Volkswagen.

La production de la nouvelle Cupra Born ainsi que de l’Audi Q4 e-tron, basée à Zwickau sera également interrompue. Les clients ayant passé commande de leur véhicule devraient alors être rapidement informés de la situation par chacun des constructeurs concernés.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles