Renault Espace E-Tech : que signifie une « voiture électrique sans recharge »

Espace-ctaculaire

 

La sixième génération emblématique du Renault Espace évolue d’un monospace familial vers un SUV, offrant en option sept places. Au lieu d’être 100 % électrique, hybride ou hybride rechargeable, Renault décrit ce modèle comme une « voiture électrique sans recharge ». Alors, de quoi s’agit-il exactement ?

Renault Espace E-Tech // Source : Renault

En 1984, Renault a transformé l’industrie automobile avec l’introduction de l’Espace, un véhicule compact de 4,22 mètres offrant un espace pour sept passagers sur des sièges moelleux, individuels, ajustables et amovibles. Même aujourd’hui, de nombreuses générations de familles continuent de louer le confort de voyage exceptionnel offert par ce “miracle spatial”.

Personnellement, enfant, j’ai eu l’opportunité de voyager dans un Renault Espace de 1996, et l’expérience m’a donné l’impression de voyager à bord d’un avion de ligne en termes de confort et d’espace. J’ai adoré la modularité et l’innovation de ce véhicule. Au fil du temps, l’Espace a gagné en taille et en confort, tout en restant fidèle à sa conception originale de type monospace. Cependant, cette époque est désormais révolue.

L’Espace de 2023

Le nouvel Espace a rétréci, alors que d’autres voitures continuent de s’agrandir. En tant que SUV, l’Espace a perdu 14 centimètres en longueur (mesurant désormais 4,72 mètres) et a également diminué en hauteur.

Renault Espace E-Tech // Source : Renault

Malgré cela, est-il encore spacieux ? Oui, mais il donne moins cette impression d’espace qu’auparavant. L’apparence robuste de l’Espace, avec ses larges feux arrière, évoque le modèle Austral. Les sorties d’air latérales discrètes ajoutent une touche sportive à son design.

Renault Espace E-Tech // Source : Renault

Comme on s’en doutait, l’Espace de Renault offre une capacité de chargement très correct, s’adaptant aux besoins des familles et des voyageurs. En configuration 5 places, avec la deuxième rangée de sièges rabattue, le coffre propose un volume généreux de 1 818 litres, idéal pour transporter de gros objets ou pour les escapades en famille.

Si vous choisissez la version 5 places et poussez la deuxième rangée de sièges vers l’avant, le volume du coffre est encore très pratique avec 777 litres d’espace disponible. Pour ceux qui préfèrent la version 7 places avec une troisième rangée de sièges, le coffre offre tout de même 159 litres de capacité, c’est la limite d’un véhicule qui ne fait « que » 4,70 mètres de longueur. Les deux places supplémentaires seront plutôt à privilégier pour les enfants.

Renault Espace E-Tech

En ce qui concerne l’esthétique, l’extérieur du nouvel Espace ressemble à une version légèrement agrandie de l’Austral. Les phares, avec leur motif lumineux en forme de C, sont reconnaissables et se fondent dans une calandre inclinée, surmontée d’un capot redessiné. À l’arrière, on retrouve également des éléments de l’Austral agrandi, avec des feux arrière qui s’étendent vers le centre et des graphismes qui apparaissent en 3D et entrelacés.

Renault Espace E-Tech // Source : Renault

À l’intérieur, Renault a équipé l’Espace de deux grands écrans de 12 et 12,3 pouces, et certaines informations de conduite importantes peuvent également être projetées sur le pare-brise via un affichage tête haute.

Le véhicule intègre également des services Google tels que Maps et le Play Store. Apple CarPlay et Android Auto sont évidemment disponibles. Il s’agit de la même expérience logicielle que celle de la Megane E-Tech, avec Android Automotive et l’interface maison Open-R Link.

Renault Espace E-Tech // Source : Renault

Sous le capot

Et qu’en est-il sous le capot ? Alors que Renault ne proposait auparavant qu’un moteur diesel, ce dernier disparaît au profit d’un moteur à essence hybride avec la même plateforme CMF-CD que l’Austral. Renault a équipé l’Espace du moteur E-Tech Full Hybrid 200, offrant une puissance totale de 146 kW (199 ch), incluant la transmission multimode. Ce système hybride complet repose sur un moteur à essence 3 cylindres turbocompressé de 1,2 litre, délivrant 96 kW (131 ch) et un couple de 205 Nm.

Renault Espace E-Tech // Source : Renault

Deux moteurs électriques viennent compléter ce système : un moteur principal de 50 kW (68 ch) alimenté par une batterie lithium-ion de 2 kWh / 400 V et un générateur haute tension secondaire de 18 kW (25 ch) pour démarrer le moteur thermique et changer les rapports de vitesse. Renault annonce une consommation de carburant à partir de 4,7 litres d’essence pour 100 kilomètres pour la version E-Tech Full Hybrid 200 de l’Espace. Selon Renault, l’Espace est capable de réaliser jusqu’à 80 % des trajets en milieu urbain en mode 100 % électrique.

Cette motorisation permet au SUV d’accélérer de 0 à 100 km/h en 8,8 secondes, avec une vitesse maximale de 175 km/h. Pour ceux qui préfèrent une maniabilité accrue, il est possible d’opter pour la direction de l’essieu arrière en option, réduisant ainsi le rayon de braquage à 10,4 mètres, contre 11,6 mètres sans cette option. Du côté de l’autonomie, Renault annonce environ 1 100 km.

Une seule hybridation et une communication maladroite

Le choix de ne pas proposer une version 100 % électrique ou hybride rechargeable pour l’Espace peut s’expliquer par plusieurs raisons. Tout d’abord, il se peut que Renault souhaite se concentrer sur l’efficacité et la polyvalence offertes par sa technologie hybride, sans nécessiter de recharge régulière sur une borne.

De plus, cela permet de réduire les coûts de production et de développement en ne proposant qu’un seul type de motorisation hybride. Enfin, Renault pourrait vouloir adapter progressivement sa gamme de véhicules à la demande croissante, en proposant d’abord une version hybride avant de passer éventuellement à des options entièrement électriques. Concernant l’hybride rechargeable, Renault semble ne pas être convaincu de son potentiel.

Dans sa communication, Renault va jusqu’à utiliser le terme de « voiture électrique sans recharge ». On parle ici d’un HEV pour Hybrid Electric Vehicle (hybridation classique, full hybrid) : c’est une vraie voiture hybride, mais on ne peut pas la recharger avec une prise électrique. Le terme est donc juste, et l’objectif est sans doute d’attirer les consommateurs qui cherchent une alternative plus économique aux moteurs thermiques traditionnels, mais qui ne sont pas prêts à s’engager pleinement dans une voiture électrique ou hybride rechargeable.

https://twitter.com/renault_fr/status/1640605663318376448

Le terme « voiture électrique sans recharge » peut néanmoins créer la confusion dans la tête des consommateurs. Il joue sur la confusion avec le 100 % électrique et l’hybride rechargeable. C’est une stratégie comparable à celle de Toyota, avec terme « 100 % hybride rechargeable ». C’est dommage, il nous semble important pour Renault de communiquer de manière transparente et précise sur les caractéristiques de l’Espace et son système d’hybridation, afin d’éviter toute confusion ou déception chez les consommateurs.

Dans le détail, Renault décrit le full hybrid comme le fait d’utiliser « alternativement les modes de traction électrique (moteur électrique uniquement), hybride (deux types de moteurs combinés) et thermique (moteur essence uniquement)« . C’est également le cas d’un hybride rechargeable. Mais ce n’est pas le cas du mild hybrid qui ne peut jamais être en 100 % électrique puisque le moteur thermique fonctionne tout le temps. Nous décrivons plus en détail chaque technologie dans notre dossier dédié.

Une entrée tardive sur le marché

Le Renault Espace fait son entrée tardive sur le marché, tandis que Peugeot s’apprête à lancer une version remaniée du 5008 (ainsi que l’e-3008) avec des options d’hybridation, et sans doute une version 100 % électrique. La concurrence est déjà bien établie, avec des modèles tels que le Volvo EX90, le Kia EV9, la Tesla Model Y (dont la version 7 places est encore attendue) et Model X, le VinFast VF9 et le Mercedes EQB. Ces concurrents offrent déjà du 100 % électrique et des technologies avancées, ce qui souligne l’importance pour Renault de proposer des solutions innovantes et compétitives.

Nous aurons plus d’informations sur les prix du nouvel Espace d’ici juin, puisque les premières commandes pourront bientôt être passées.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !