UrbanEars lance ses premiers écouteurs true wireless à moins de 100 euros

Attention aux FreeBuds 3i de Huawei...

 

Connu avant tout pour ses casques audio et ses enceintes Bluetooth, le collectif suédois UrbanEars s'apprête à lancer en France ses deux premières paires d'écouteurs true wireless, attendues à 99 et 69 euros respectivement.

UrbanEars Alby

Ici les UrbanEars Alby, attendu à 69 euros et déclinés en quatre couleurs // Source : UrbanEars

Premier atout des deux premières paires d’écouteurs true wireless du suédois UrbanEars : leurs noms. Oubliez les nomenclatures à rallonge et dites bonjour aux Luma et Alby. Leurs tarifs respectifs de 99 et 69 euros en France comptent parmi les autres points forts de ces nouveaux écouteurs sans fil, au même titre que leur design minimaliste et coloré. Les deux paires arriveront prochainement dans l’Hexagone en quatre coloris : Ultra Violet, Dusty White, Teal Green et Charcoal Black. Pour le reste, les modèles Luma et Alby arborent des caractéristiques légèrement divergentes.

Des spécifications modestes pour un prix raisonné

La principale différence entre les deux modèles touche à la question de l’autonomie. Sur les Alby, proposés dès 69 euros, comptez trois heures pour les écouteurs et 12 heures d’autonomie supplémentaires grâce au boîtier de recharge USB-C. Ces derniers profitent en outre d’une certification IPX4, leur permettant de résister à la sueur et aux éclaboussures, et sont de type intra. Ils viennent donc se loger dans le conduit auditif. Trois tailles d’embouts en silicone sont fournis.

Les Luma, proposés à 99 euros, tiennent pour leur part dans l’oreille de la même manière que des AirPods, et donc sans embouts. Un peu plus haut de gamme, ils profitent d’une autonomie annoncée à un maximum de 5 heures pour les écouteurs et jusqu’à 20 heures pour le boîtier rechargeable en USB-C. Contrairement aux Alby qui n’embarquent qu’un seul micro par écouteur pour les appels, on retrouve ici deux micros par écouteurs pour réduire les bruits de fond lors d’échanges vocaux. La norme IPX4 est par par ailleurs toujours d’actualité ici.

Les deux modèles sont enfin compatibles Bluetooth 5.0 et profitent conjointement de commandes tactiles et vocales. Ils arriveront durant l’été sur le marché et devront notamment faire concurrence aux récents FreeBuds 3i de Huawei, lancés aux environs de 100 euros… mais avec une réduction de bruit active en prime.

Les derniers articles