Voitures électriques : quels sont les types de prises compatibles ?

Type 2 Combo CCS, ça vous parle ?

 

Avec l'avènement de l'automobile électrique, beaucoup s'interrogent encore sur le chargement et sur les différents types de prises qui existent pour recharger. Nous allons passer en revue les principales prises compatibles aujourd'hui avec les voitures électriques.

Des prises permettant de recharger un véhicule électrique, il en existe beaucoup, une petite quarantaine au total à l’heure où nous écrivons ces lignes. Vous ne les retrouverez pas toutes en France bien évidemment, la plupart sont spécifiques à certains pays, voire à certains véhicules, qui ne sont pas eux-mêmes commercialisés dans l’Hexagone. Avant de commencer, précisons qu’il existe deux types d’alimentation en électricité : AC (courant alternatif) et DC (courant continu). Le courant alternatif, c’est la manière aujourd’hui la plus simple pour recharger sa voiture puisque votre prise domestique est en courant alternatif. Malheureusement, ce n’est pas forcément la manière la plus rapide de recharger.

Les bornes de recharge rapides de dernière génération peuvent atteindre jusqu’à 200 kW, voire plus désormais, grâce à l’utilisation du courant continu. Rares sont encore les voitures à accepter autant en capacité de recharge, seuls les modèles haut de gamme (Tesla Model 3, Audi e-tron…) utilisent pleinement cette capacité, de quoi passer de 0 à 80 % en un peu plus de 30 minutes à peine. Une solution rudement pratique pour ces voitures avec d’imposantes batteries, celle de l’Audi e-tron, par exemple, revendique 95 kWh. Concernant les Peugeot e-208 ou les DS 3 Crossback E-Tense, leur capacité de recharge maximale s’établit à 100 kW, ce qui leur permet, compte tenu de leur batterie (environ 50 kWh), de faire le plein d’électrons en seulement 30 minutes également. D’autres en revanche réclament un peu plus de temps.

Dans tous les cas, toutes sont équipées d’une prise de recharge, mais pas forcément du même type de prise. Il existe donc plusieurs manières de recharger sa voiture électrique, nous vous avons donc sélectionné les prises les plus répandues en France et en Europe pour recharger votre véhicule, partout où vous seriez susceptibles de vous rendre.

Domestique

Il s’agit tout simplement des prises « classiques » qui équipent votre domicile et votre garage. Toutes les voitures électriques aujourd’hui sont commercialisées avec le câble de recharge permettant de relier la prise du véhicule à celle de votre domicile. Cette solution est aujourd’hui la plus simple. Veillez toutefois à utiliser une prise qui peut être isolée du reste de l’installation et possédant un disjoncteur qui lui est propre. En effet, une voiture peut utiliser des courants de 10A, ce qui occasionne des risques liés à une surcharge.

Pour cela, il existe aussi les prises renforcées Green-Up qui permettent de se recharger en 14A. Cette prise électrique doit s’accompagner d’un disjoncteur différentiel adapté. L’utilisation d’un câble avec un module de contrôle est recommandée. Évidemment, la recharge est très lente puisque la puissance n’excède pas 3 kW, ce qui permet de gagner environ 12 à 13 kilomètres d’autonomie en l’espace d’une heure de chargement. Ça peut toutefois convenir à celui qui effectue de petits trajets au quotidien et qui recharge sa voiture toute une nuit.

Type 2

La prise de type 2 se trouve aujourd’hui sur la majorité des véhicules électriques. Il s’agit du standard européen et se trouve côté infrastructure et côté véhicule. Le câble peut transporter jusqu’à 43 kW en courant alternatif triphasé et peut également transférer plus de 50 kW en courant continu. Le câble peut vous être fourni avec votre voiture électrique, néanmoins, sur les bornes de recharge rapides, il est aussi possible de déjà trouver le câble en question directement attaché à la borne, comme un pistolet dans une station-service en somme. Pratiquement tous les véhicules électriques commercialisés aujourd’hui le sont avec une prise de Type 2. Nous pouvons vous citer, par exemple, la BMW i3, la Tesla Model 3 ou encore la Renault Zoé.

Petite particularité néanmoins pour Tesla qui a opté pour un usage différent avec une technologie qui lui est propre, située entre du courant alternatif triphasé et du courant continu. Vous trouverez sur les Superchargeurs des prises de Type 2, avec quelques modifications physiques pour lui permettre de générer jusqu’à 120 kW. Évidemment, dans un tel cas de figure, vous ne pourrez pas recharger votre Nissan Leaf ou votre Peugeot e-208 sur un réseau de recharge Tesla.

Type 3C

Cette prise, vous ne la verrez sans doute jamais si vous achetez une voiture électrique neuve, même si elle reste tout à fait utilisable si vous avez le câble adéquat. En revanche, si vous jetez votre dévolu sur une Renault Zoé de première génération, l’ancien propriétaire vous fournira sans doute une prise de Type 3C puisque le câble était fourni de série. Elle fut exclusivement commercialisée en France, jusqu’à l’harmonisation européenne en 2013 en faveur de l’usage exclusif de la prise de Type 2. Sur d’anciennes bornes, il est encore possible de trouver du 3C. Cette prise permet une recharge lente à accélérée jusqu’à 22 kW en courant alternatif monophasé ou triphasé.

Type 1

Même si la prise de Type 1 reste un standard au sein de certains pays, notamment ceux équipés d’un réseau de 110 volts (comme le Japon ou encore les États-Unis), ce type de prise permet une recharge lente à semi-accélérée jusqu’à 7,4 kW en courant alternatif monophasé. C’était aussi le type de prise que nous retrouvions au moment où Autolib était encore en service. La plupart des voitures qui en sont équipées sont asiatiques ou américaines, nous pouvons par exemple citer la première génération de Nissan Leaf, la Toyota Prius Plug-In, la Peugeot Ion (basée sur la Mitsubishi iMiev) ou encore la Chevrolet Volt.

CHAdeMO

Cette prise est dédiée aux recharges rapides et se trouvent principalement sur les véhicules électriques asiatiques. Ce connecteur a vu le jour en 2010. Pour la petite histoire, il s’agit d’un jeu de mots sur « O cha demo ikaga desuka » en japonais, qui signifie « Prenons un thé pendant qu’on charge ». Cette prise a été créée dans le souci de standardiser les connectiques de recharge. Elle a d’abord fait ses débuts au Japon, avant de conquérir le monde grâce au succès de la Nissan Leaf, toujours équipée de ce type de connecteur, même dans sa version la plus récente. Le Mitsubishi Outlander PHEV, le duo Peugeot Ion et Citroën C-Zéro, la Nissan Leaf d’ancienne et de nouvelle génération ou encore les Tesla Model S et Model X, via un adaptateur, peuvent se connecter aux bornes CHAdeMO.

Ce protocole permet la recharge des véhicules qui en sont équipés en courant continu et jusqu’à 400 kW avec la dernière révision. Aujourd’hui, aucune voiture ne permet ce niveau de recharge, et encore moins celles pouvant être rechargées avec ce type de prise. Une Nissan Leaf, par exemple, peut autoriser au maximum 100 kW de charge sur sa version équipée de la batterie de 62 kWh.  Il n’existe pas de câble CHAdeMO disponible dissocié de son connecteur (même si des boîtiers mobiles de conversion existent, mais ceux-ci sont onéreux et très encombrants), les deux vont toujours ensemble. Vous devrez donc vous rendre sur une borne pour recharger votre voiture électrique via ce type de prise.

Type 2 Combo CCS

Il s’agit aujourd’hui de la norme européenne en matière de recharge rapide. C’est une extension de la prise de Type 2 classique. La prise de Type 2 Combo CCS (pour Combined Charging System) prend peu à peu le pas sur le CHAdeMO. D’une manière générale, pratiquement toutes les voitures électriques vendues en France, et qui acceptent une recharge rapide d’au moins 50 kW, sont pourvues de cette prise. Audi e-tron, Mercedes EQC, Jaguar I-Pace, Hyundai Kona electric, Peugeot e-208… même Tesla a récemment équipé ses Model 3 livrées en Europe d’une prise Combo CCS. La solution CHAdeMO semble de plus en plus s’écarter, d’autant plus que le développement du maillage de bornes de recharge rapides en Europe se fait autour du standard Combo CCS, comme en témoigne le réseau Ionity qui se déploie peu à peu sur l’ensemble du Vieux Continent.

P17 bleue (camping)

Il est aussi possible de recharger sa voiture électrique si vous faites du camping grâce à la prise de type P17, ou appelée plus communément « prise bleue ». Tous les campings aménagés doivent être en mesure de vous fournir une prise P17. Vous pourrez également en trouver au niveau des ports de plaisance. Pour l’utiliser, rien de plus simple, il suffit d’acheter un adaptateur que vous trouverez dans n’importe quel magasin de bricolage moyennant une petite vingtaine d’euros. L’adaptateur comporte deux embouts, un de type « camping » et l’autre de type « prise domestique ». Il est prévu pour une recharge pouvant aller jusqu’à 16A. De quoi dépanner si vous êtes de passage une nuit dans un camping, et que vous avez besoin de regagner quelques kilomètres en vue de votre voyage du lendemain.

 

 

Comment je recharge ma voiture électrique chez moi ?

Il existe plusieurs manières de recharger sa voiture électrique à la maison. La prise domestique est sûrement la façon la plus simple de recharger, même si ce n’est pas la solution la plus sécurisée. Une prise renforcée Green-Up peut être une bonne solution par exemple. Certains constructeurs vous proposent également l’installation d’une Wallbox à votre domicile, une sorte de boîtier qui se fixe sur un mur, avec un dispositif de sécurité intégré qui permet aussi une recharge plus rapide par rapport à une prise domestique standard.

L’inconvénient de la Wallbox, c’est son prix, compris entre 500 et 1000 euros, plus les frais d’installation en fonction du lieu, où il faudra ajouter entre 300 et 600 euros. Certaines entreprises proposent également leurs services pour prendre en charge de A à Z l’installation d’un tel dispositif, mais aussi les quelques démarches à effectuer, notamment si vous êtes en copropriété.

Quelles sont les prises utilisées pour la charge rapide ?

Pour résumer ce que nous vous avons expliqué un peu plus haut, toutes les prises ne sont pas adaptées à une recharge rapide. Dans les faits, en Europe, nous n’allons en retenir que trois.

  • La prise de Type 2, qui peut transférer plus de 50 kW en courant continu. Sur les Superchargeurs, les prises de Type 2 « améliorées » peuvent atteindre jusqu’à 150 kW.
  • La prise CHAdeMO, qui tend à disparaître peu à peu en Europe, mais où il est possible de recharger jusqu’à 400 kW avec le nouveau protocole, même si aucune voiture électrique ne peut aujourd’hui supporter une telle capacité de chargement.
  • La prise de Type 2 Combo CCS, le standard européen qui équipe les voitures pouvant être rechargées à plus de 50 kW. Même Tesla s’y est mis puisque ses Model 3 livrées en Europe possèdent un adaptateur dédié. Sur les stations de Superchargeurs, 20 à 30 % des bornes sont équipées de ce connecteur. Elles sont avant tout réservées aux utilisateurs de Model 3. C’est d’ailleurs même indiqué directement sur la borne.

Est-ce que je peux installer une borne de recharge rapide à la maison ?

À domicile, la borne de recharge rapide ce ne sera pas celle capable de vous fournir 50 à 100 kW, mais plutôt une Wallbox. La capacité de recharge d’une Wallbox varie en fonction des configurations proposées par les fabricants. Généralement, la Wallbox ne va pas au-delà de 22 kW. Effectivement, outre l’installation du boîtier, ce serait tout le raccordement qui serait à revoir tout comme votre contrat avec le fournisseur d’énergie. Les temps de recharge sur une Wallbox sont sensiblement identiques à ceux des bornes publiques puisqu’elles délivrent, selon les configurations techniques, entre 3 et 22 kW en courant alternatif.

Exemple de Wallbox

Quels sont les principaux réseaux de charge électrique en France ?

Comme les prises, il en existe un bon paquet. Il faut tout d’abord distinguer les réseaux de recharge européens et les Français. Du côté du réseau européen, nous retrouvons les Superchargeurs Tesla principalement, où 400 stations de plusieurs bornes maillent toutes l’Europe. Nous retrouvons également les bornes Lidl, où le géant européen de la grande distribution compte actuellement 402 stations de recharge déployées sur les parkings de ses supermarchés. L

Pour aller plus loin
Pourquoi Ionity augmente les tarifs de son réseau de super...

e réseau Ionity, fruit du consortium entre plusieurs constructeurs automobiles, tend à se déployer de manière exponentielle et compte à l’heure où nous écrivons ces lignes un peu moins de 200 stations de recharge en Europe. L’objectif étant de 400 d’ici quelques mois. Toujours sur le Vieux Continent, nous pouvons citer le réseau Allego, principalement concentré au niveau des Pays-Bas et ses pays frontaliers, ou encore le réseau Fastned, lui aussi concentré aux Pays-Bas, même si nous pouvons compter sur quelques stations au Royaume-Uni, en Allemagne ou en France. Certaines concessions automobiles sont aussi équipées de bornes de recharge rapides.

Chargeurs Ionity // Crédits : Ionity

La France compte aussi sur son réseau de recharge national, à savoir le réseau Corri-Door géré par la filiale d’EDF Izivia. Il compte 227 stations de recharge, presque exclusivement implantées sur les aires d’autoroute. Néanmoins, le réseau commence à être un poil vétuste et certaines bornes sont souvent hors d’usage. Les pétroliers commencent eux aussi peu à peu à implanter des bornes de recharge rapides au sein de leurs stations-service, à l’image de Total ou encore BP. Certains commerces, des hôtels ou encore des supermarchés peuvent aussi proposer ce type de service. Les collectivités et certains organismes locaux peuvent aussi avoir la possibilité de déployer des bornes.

Comment payer mes recharges ?

Vous vous êtes déjà peut-être retrouvé devant une borne de recharge, sans avoir le moyen de payer votre consommation d’électricité. Avouons que c’est très peu pratique, notamment lorsque l’on fait le parallèle avec les stations-service, quasiment toutes équipées d’un terminal de paiement par carte. Pour les voitures électriques, le plus simple est de se procurer un badge d’opérateur de mobilité comme Chargemap pass ou encore New Motion. Avec un seul badge, vous pourrez ainsi accéder à des milliers de bornes, connaître leur emplacement, mais aussi consulter les factures sur votre compte client.

Carte Chargemap

Les derniers articles