Officiellement présentée en mars dernier, la Peugeot e-208 a rapidement été rejointe par sa meilleure ennemie du moment, la Renault ZOE version 2019. L’occasion de confronter ces deux citadines électriques aux nombreuses similitudes, où les détails joueront un rôle clé dans le choix final de l’utilisateur.

Après des longs mois de teasing, la Peugeot e-208 a fait l’objet d’une présentation officielle à l’occasion du salon automobile de Genève, en mars dernier. Si l’introduction de ce nouveau véhicule électrique au sein de la gamme Peugeot a rencontré un fort écho médiatique, l’arrivée de la Renault ZOE 2019 a aussi occupé une place centrale dans l’actualité du secteur. Et quoi de plus logique que de comparer ces deux citadines zéro émission qui se battront sur le même champ de bataille au moment de leur sortie respective.

Design : des goûts et des couleurs, on ne discute pas

Difficile de véritablement trancher entre le look de la e-208 et de la dernière ZOE. Si les deux produits s’opposent sur le style, les préférences des uns et des autres guideront le choix des utilisateurs. Mais force est de constater que la première nommée se démarque par des lignes plus sportives et un caractère plus affirmé. Si la troisième génération de la ZOE a dit adieu à ses formes douces, son design se veut encore trop lisse par rapport à son principal concurrent.

Leur face avant reflète bien ce constat : le véhicule de la marque au lion affiche un regard puissant marqué par une triple griffe nichée au niveau des phares, combinée à des canines venant mordre le bouclier. La signature lumineuse C-shape LED de la firme au losange s’invite sur la ZOE, pour un résultat certes honorable, mais moins efficace. La calandre bleutée de la e-208 rappelle par ailleurs son côté « électrique ».

Dimensions : les détails comptent

Quid des gabarits de ce duo symbolique ? À ce petit jeu des comparaisons, la Renault ZOE dernière génération prend « l’avantage » : sa longueur de 4084 mm surclasse les 4055 mm de la e-208, tout comme sa hauteur de 1562 mm, face aux 1430 mm de sa rivale. Cette dernière se veut en revanche plus large : 1745 mm contre 1730 mm. L’empattement du binôme diffère de peu : 2,54 mètres pour la Peugeot, 2,59 mètres pour la Renault.

L’apparition des guillemets sur le terme avantage n’est pas anodin : bien que le poids de la e-208 n’a pas été communiqué (1480 kilos en face), il y a fort à parier que les mesures plus accrues de la ZOE jouent sur ses performances automobiles, comme nous l’expliquerons ci-dessous. Il faut en revanche compter sur cette dernière pour offrir un volume de coffre bien plus spacieux que son homologue : 338 litres (jusqu’à 1225 litres), contre 260 litres.

Dimensions Peugeot e-208

  • 4055 mm (L) x 1745 mm (l) x 1430 mm (h)
  • Empattement : 2,54 mètres
  • Volume du coffre : 260 litres
  • Poids : NC

Dimensions Renault ZOE 2019 (identiques à la génération précédente)

  • 4084 mm (L) x 1730 mm (l) x 1562 mm (h)
  • Empattement : 2,59 mètres
  • Volume de coffre : 338 litres, jusqu’à 1 225 litres
  • Poids : 1480 kilos

Performances : une lionne plus rapide

Le constat est sans appel : les équipes de la firme de Sochaux ont bombé le torse en proposant une citadine électrique aux performances plus que louables. Son moteur de 100 kW et son couple de 260 Nm lui permettent d’avaler le 0 à 100 km/h en l’espace de 8,1 secondes, alors que sa vitesse de pointe culmine à 150 km/h.

À titre de comparaison, la ZOE, bien qu’équipée du moteur R135 de 100 kW pour un couple de 245 Nm, risque de se faire coiffer au poteau : 10 secondes lui sont nécessaires pour atteindre les 100 km/h, alors que son allure maximale tutoie les 140 km/h. Avantage à la Peugeot e-208, donc.

Performances Peugeot e-208

  • Moteur : 100 kW
  • Couple : 260 Nm
  • Accélération : de 0 à 100 km/h en 8,1 secondes
  • Vitesse de pointe : 150 km/h

Performances Renault ZOE 2019

  • Moteur : R135 de 100 kW
  • Couple : 245 Nm
  • Accélération : de 0 à 100 km/h en 10 secondes
  • Vitesse de pointe : 140 km/h

Autonomie et recharge : la ZOE prend l’avantage (de peu)

Si la e-208 séduira les « férus de vitesse » pour ses meilleures performances, la ZOE dispose quant à elle d’un autre atout de poids pour attirer les utilisateurs : sa plus large autonomie. Dotée d’une batterie Z.E. 50 de 52 kWh, elle propose un rayon tutoyant les 390 kilomètres selon le cycle d’homologation WLTP.

Les 340 kilomètres d’autonomie de la Peugeot, toujours d’après la norme WLTP, ne font donc pas le poids, malgré sa batterie de 50 kWh. En sachant que cette caractéristique est un élément clé dans le choix final des utilisateurs, la balance pourrait très bien pencher du côté de la ZOE lors de l’achat.

Les deux fleurons tricolores nous compliquent en revanche la tâche pour comparer la durée moyenne d’une recharge. Les temps de référence communiqués ne sont en effet pas les mêmes, sauf pour la charge rapide : 80 % d’autonomie retrouvée en l’espace de 30 minutes pour la e-208. Soit. Mais concrètement, en chiffres, qu’est-ce que ça donne ?

En une demi-heure, cette dernière pourra de nouveau avaler 272 kilomètres, contre… 150 kilomètres du côté de la ZOE. La Renault est en effet compatible au maximum avec une borne de 50 kW, contre 100 kW pour sa rivale. Pour le reste, je vous invite à consulter le récapitulatif ci-dessous.

Autonomie et recharge Peugeot e-208

  • Batterie : 50 kWh, garantie 8 ans ou 160 000 km pour 70 % de sa capacité de charge.
  • Rayon d’action : 340 kilomètres selon le cycle WLTP.
  • Recharge : 16 heures avec une prise domestique ; 5h15 en triphasé sur une Wallbox ; 30 minutes pour 80 % sur une charge rapide.

Autonomie et recharge Renault ZOE 2019

  • Batterie : batterie Z.E. 50 de 52 kWh.
  • Rayon d’action : 390 kilomètres selon le cycle WLTP.
  • Recharge : 9h25 sur une Wallbox de 7 kW, 125 km en 2 heures sur une borne publique de 11 kW, 150 kilomètres en 30 minutes sur une borne DC de 50 kW.

Aides à la conduite : un match serré

2019 oblige, les voitures aussi thermiques qu’électriques s’équipent d’une kyrielle d’aides à la conduite censées optimiser l’expérience des usagers. Sur ce point, le duel reste globalement équilibré. Les deux citadines embarquent ainsi une assistance au maintien de voie, un système de reconnaissance des panneaux de signalisation, un avertisseur d’angle mort, une commutation automatique des feux, une alerte de sortie de voie, le freinage automatique d’urgence, une ribambelle d’assistances parking ou encore un frein de stationnement automatique.

La Peugeot e-208 ajoute quelques autres cordes à son arc, comme un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go, une alerte de risque de collision et une alerte d’attention conducteur. En face, la ZOE se dote d’une alerte de vitesse excessive. Bref, le match est très serré, et les fonctionnalités nombreuses.

Prix et disponibilité : l’importance du timing

Le mystère demeure quant à la grille tarifaire des deux électriques. Aucun prix n’a officiellement été communiqué. La Peugeot e-208 est cependant attendue autour des 32 000 euros. Le ZOE devra sans aucun doute s’aligner pour mettre des bâtons dans les roues de sa meilleure ennemie, avec un tarif avoisinant les 30 000 euros également. Date de sortie : automne 2019, pour tout le monde !

Conclusion

Les deux citadines des marques françaises possèdent des atouts que chacun appréciera : la Peugeot e-208 séduit par son design plus sportif et ses performances automobiles supérieures, alors que la ZOE 2019 semble disposer d’une habitabilité plus agréable, sans oublier un large coffre. Son autonomie bat également celle de sa concurrente, de cinquante kilomètres, mais son incompatibilité avec la charge rapide 100W ternie quelque peu sa copie. Le duo n’arrive cependant pas vraiment à se démarquer en matière d’aides à la conduite, très nombreuses au sein de leur système.